Quesnel attend un retour au sommet d’Ogier

"J’ai dit que c’était stupide mais je lui ai rajouté que maintenant, l’incident est clos"

Par Franck Drui

9 mars 2011 - 14:27
Quesnel attend un retour au sommet (...)

Olivier Quesnel, patron de Citroën Racing, pense que Sébastien Ogier saura se relever après l’accident lui ayant coûté la victoire lors du Rally Guanajuato Mexico.

Sébastien Ogier s’est battu pour la victoire avec le septuple Champion du Monde, Sébastien Loeb, avant de quitter la route lors de la première spéciale du dimanche. Ayant endommagé la suspension de sa Citroën DS3 WRC, il n’avait pas pu continuer le Rally Guanajuato Mexico, alors qu’il menait les débats avec 10’’5 d’avance sur Loeb avant le départ de cette spéciale.

Même si Olivier Quesnel, patron de Citroën Racing, a jugé cette erreur « stupide », il a souhaité passer l’éponge pour qu’Ogier puisse préparer sereinement le Vodafone Rally de Portugal, troisième manche du Championnat du Monde des Rallyes (24-27 mars).

« S’il veut être Champion du Monde, il n’y arrivera jamais s’il continue comme ça », a commenté Quesnel à l’issue du Rally Guanajuato Mexico, dimanche dernier. « J’ai dit que c’était stupide mais je lui ai rajouté que maintenant, l’incident est clos. Je veux maintenant le voir revenir au top de sa forme. Je préfère parler de l’avenir, tout comme Sébastien. »

Quesnel poursuit : « Je suis déçu pour lui car il perd beaucoup de points. C’est son problème. Pour le Championnat du Monde des Constructeurs, ce n’est que le deuxième rallye, ce n’est pas trop grave. En revanche, pour lui, ça commence déjà à être compliqué. »

Ogier a accepté les critiques suite à son accident et Quesnel a reconnu qu’il avait peut-être été causé par la pression mise sur ses épaules par l’offensive de Sébastien Loeb.

« Il m’a dit que, là où il est sorti, il y avait beaucoup de terre, qu’il est sorti de la ligne et qu’il a heurté une pierre sur laquelle sa roue s’est cassée, explique Quesnel. C’est peut-être la pression, peut-être une simple erreur ou quelque chose d’autre. Mais c’est le métier d’un pilote que de conduire sous la pression et il y aura beaucoup d’autres moments où il devra composer avec une pression comme celle-ci. Quand vous pilotez, vous avez la pression, il faut qu’il fasse avec. »

L’accident d’Ogier a empêché Citroën de faire le doublé au Mexique. Au classement des constructeurs, l’équipe française a 26 points de retard sur Ford.

WRC

Recherche

Info Motorsport

Photos

Vidéos