Motorsport

Quelques ajustements dans la réglementation 2013

Des évolutions dans le règlement

Recherche

Par

31 octobre 2012 - 19:35
Quelques ajustements dans la réglementati

La catégorie LMP2 a sans conteste été la plus disputée dans les différents championnats badgés Le Mans et il en sera à coup sûr de même la saison prochaine. S’il ne faut pas attendre de révolution en 2013 sur le plan réglementaire, il y aura tout de même quelques ajustements avec notamment l’arrivée du diesel. Comme c’était déjà le cas, les voitures pourront sans surprise être ouvertes ou fermées, et réservées uniquement aux équipes indépendantes des constructeurs et/ou fournisseurs de moteurs. Les voitures de type « usine », dont les caractéristiques techniques et le niveau de développement seront en contradiction avec les objectifs de la catégorie LMP2 pourront être refusées par le Comité Endurance. Le prix de la voiture neuve, complète, sans le moteur, mais avec toutes options disponibles ne doit pas dépasser 362 100 euros (contre 355 000 euros auparavant). Les seules options autorisées en dehors du prix sont l’enregistreur de données ACO obligatoire, le système de télémétrie optionnel et le système TPMS optionnel. De plus, le constructeur doit fournir à la FIA la liste de prix des pièces de rechange, le total de cette liste ne devant pas dépasser 150% du prix de vente de la voiture neuve complète.

Afin de limiter l’escalade des coûts, un constructeur disposant d’un modèle LMP2 homologué n’est pas autorisé à en présenter un deuxième à l’homologation durant une période de trois ans, sauf dans le cas d’un passage d’une voiture ouverte à une fermée ou pour introduire un nouveau châssis conforme au règlement 2014. Une évolution annuelle est autorisée uniquement pour des raisons de sécurité, de fiabilité, de réduction de coût ou d’accessibilité pour les interventions. Pour les seules 24 Heures du Mans, un kit « low drag » est autorisé sous réserve qu’il ne dépasse pas 10 000 euros. Le prix total de toutes les évolutions ne doit pas excéder 35 000 euros (prix du kit Le Mans compris).

Si la cylindrée des LMP1 diesel reste à 3700 cm3, la catégorie LMP2 diesel peut accepter 2500 cm3 sur décision du Comité Endurance. On notera qu’en 2014, il sera possible d’avoir deux types de roues (magnésium, aluminium coulé ou forgé) pour une voiture homologuée sachant que le prix devra être le même.

La catégorie LMP1 vient également d’être retouchée. Pour ce qui est des Hybrides, la quantité d’énergie restituée et mesurée à la sortie du SRSE entre deux freinages ne doit pas être supérieure à 0.5 MJ, sachant qu’un freinage est une décélération de la voiture supérieure à 1g (au lieu de 2G auparavant). Pour chaque circuit emprunté, des zones de freinage seront définies par le Comité Endurance avant chaque épreuve. L’allocation et la mesure de l’énergie restituée sera considérée pour chaque tour entre chacune des entrées de zones définies.

Un maximum de deux dérives verticales peut être ajouté au diffuseur arrière, mais les surfaces doivent former de angles droits avec le diffuseur, être planes, parallèles entre elles et à l’axe longitudinal de la voiture, être positionnés symétriquement par rapport à l’axe longitudinal, et être fixées au diffuseur sur au moins 75% de leur longueur (pour les modèles homologués à partir de 2013).

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less