Motorsport

Proton tire de grandes satisfactions du Barum

Même si les résultats n’ont pas été au rendez-vous

Recherche

Par

31 août 2010 - 11:00
Proton tire de grandes satisfactions du

L’équipe Proton faisait son retour en IRC, ce week-end, après avoir quitté le rallye d’Ypres par la petite porte, et elle a largement redoré son blason sur les redoutables routes tchèques.

L’édition du Barum Rally s’est avérée particulièrement difficile, à cause des nombreuses averses qui l’ont arrosées, mais elle n’a pas empêché Keith Cronin de briller au volant de sa Satria Neo S2000.

« Nous sommes extrêmement positifs en quittant la République Tchèque. Nous n’avons pas obtenu le résultat que nous aurions voulu, mais nous avons montré le potentiel de la voiture », indiquait Chris Mellors, responsable du team. « Les conditions étaient terribles, samedi, notamment parce qu’elles étaient à l’opposé de ce que nous avons rencontré en essais avant le rallye. Les gars sont plus ou moins repartis de zéro sur les réglages, sur la première boucle, ce qui s’est ressenti dans leurs chronos. »

« Samedi après-midi, nous avons vu de belles performances de la part des pilotes et de la voiture. Niall n’a pas eu de chance, mais Keith a roulé incroyablement bien. Signer les chronos qu’il a faits, pour une première participation, était exceptionnel. Il avait beaucoup de poids sur les épaules, pilotant une voiture à laquelle il n’était pas habitué sur des routes qu’il ne connaissait pas, face aux meilleurs pilotes S2000 du monde », ajoutait-il.

Après une entame de rallye prudente, Cronin a progressivement accéléré le rythme et signé des chronos prometteurs. Sa belle performance s’est malheureusement achevée après une sortie de piste sur l’ES8.

« Ce rallye m’a fait passer par différentes émotions. La principale reste un énorme plaisir tiré du pilotage de la Proton. C’est une voiture incroyable, fantastique. Il m’a fallu un peu de temps pour prendre mes marques, mais tout a ensuite été parfait », expliquait le champion britannique. « C’est frustrant d’avoir loupé un freinage sur la septième spéciale parce que nous étions partis pour signer un bon chrono. Nous sommes sortis dans un endroit difficile : c’était une courbe vraiment longue avec beaucoup de boue à la sortie. »

Engagé au volant de la deuxième Proton, Niall McShea a lui aussi fait un bon rallye, interrompu prématurément par un problème mécanique.

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less