Motorsport

Preview : La rivalité est à son comble alors que le WTCC débarque à Shanghai

Le championnat pourrait s’y décider

Recherche

Par Olivier Ferret

19 septembre 2015 - 11:00
Preview : La rivalité est à son (...)

José María López a beau compter 74 points d’avance dans sa quête d’une seconde couronne consécutive dans le Championnat du Monde FIA des Voitures de Tourisme, ses rivaux ne sont pas encore décidés à laisser l’Argentin célébrer le titre et ils le prouveront le week-end prochain (25-27 septembre) sur le Shanghai International Circuit en Chine.

Avec Tiago Monteiro, qui remporta une brillante victoire, accompagné sur le podium par le pilote LADA Rob Huff au terme de la course 2 japonaise, les chances d’assister à deux manches très disputées et riches en rebondissements à Shanghai sont élevées. Et avec Ma Qing Hua sur la liste des vainqueurs potentiels sur cette piste offrant de multiples possibilités de dépassement, le week-end promet d’être animé.

Le local Ma fait équipe avec López au sein du team Citroën Total WTCC et est devenu l’an passé en Russie le premier pilote chinois à remporter une manche de championnat du Monde FIA. Également victorieux au Portugal au mois de juillet, il sait que deux bons résultats boosteront ses chances de terminer dans le carré final du championnat, d’autant que 58 points suffisent désormais à Citroën de s’adjuger définitivement un deuxième sacre consécutif au classement Constructeurs.

L’an dernier, Ma avait terminé 2e l’épreuve d’ouverture à Shanghai, derrière López, et tentera de progresser d’une marche supplémentaire sur le podium. La quatrième place au championnat du Chinois est cependant loin d’être assurée, car il est talonné par le poleman du Japon, Norbert Michelisz, ainsi que les deux autres pilotes Honda Gabriele Tarquini et Monteiro.

Seuls Yvan Muller et Sébastien Loeb peuvent désormais barrer à López le chemin menant à une deuxième couronne consécutive. Les deux Français ont néanmoins besoin d’engranger le maximum de points. Et rapidement. Muller a semblé en difficulté à Motegi et n’en avait pas inscrit durant la course 2. Quant à Loeb, cela va de mieux en mieux et il sait, comme l’ont prouvé ses performances en Argentine et en France, qu’il peut soutenir le rythme de son équipier.

Shanghai tient également une place particulière dans le cœur de Mehdi Bennani car le Marocain y avait décroché en 2014 son premier succès, également le premier d’un pilote arabe, en WTCC. Le prétendant au Trophée Yokohama est désormais sorti d’une période frustrante, comme l’a démontré sa belle prestation nippone, et il espère franchir un cap supplémentaire au volant de sa Citroën C-Elysée WTCC du Sébastien Loeb Racing. Comme Bennani, Huff et son compatriote Tom Chilton ont également goûté à la victoire en Chine l’année dernière mais à Pékin, qui a également accueilli les concurrents du WTCC. Huff est le fer de lance de l’écurie LADA Sport, laquelle profite du soutien de Rosneft, le sponsor officiel de la WTCC Race of China, et fait équipe avec Nicky Catsburg et la nouvelle recrue Nicolas Lapierre. Le Français, vainqueur de la catégorie LMP2 aux 24 Heures du Mans 2015, a inscrit des points dès ses débuts en WTCC au Japon.

Tout comme son équipier Tom Coronel chez ROAL Motorsport, Chilton a déjà goûté au podium cette saison avec sa Chevrolet RML Cruze TC1 et partira en quête d’un nouveau triomphe dans le Trophée Yokohama. Il rencontrera cependant une forte opposition, venue de Grégoire Demoustier, Stefano D’Aste, John Filippi et Hugo Valente qui avait disputé une superbe deuxième manche à Motegi sous les couleurs du Campos Racing.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less