Motorsport

Présentation : Rallye du Mexique 2011

De la neige à la terre

Recherche

Par www.wrc.com

28 février 2011 - 16:32
Présentation : Rallye du Mexique (...)

Après un départ passionnant lors du Rallye de Suède, le Championnat du Monde des Rallyes se déplace au Mexique pour son deuxième acte. Ce dernier se dispute sur des routes en terre, avec une température élevée et en haute altitude. Ca ne peut pas être plus contrasté par rapport à la manche d’ouverture du WRC, en Suède, qui s’était déroulée dans le froid et sur la neige.

Basé à Leon, capitale mexicaine de la chaussure et hôte de la Coupe du Monde de Football en 1970 et 1986, le Rally Guanajuato a rejoint le calendrier du WRC en 2004.

Connu pour son parcours compact - aucune spéciale n’est à plus de 44 km du point central - le rallye débute par une exceptionnelle cérémonie de départ dans la ville de Guanajuato, un site défendu par l’UNESCO, et qui attire généralement des milliers de spectateurs. En plus de l’accueil du départ, Guanajuato sera le cadre de la super spéciale d’ouverture, sur 1,5 km dans des tunnels et sur des routes pavées entourées de murs hauts.

Même si le rallye se déroule sur terre, il prévoit six spéciales sur asphalte mais sur de courtes distances. En plus d’une spéciale urbaine de 1,33 km proche du parc d’assistance de Leon, la ville accueillera des spéciales urbaines les soirs du vendredi et du samedi. Plus tôt dans la journée, d’autres spéciales se tiendront la nuit pour offrir plus de spectacles aux spectateurs.

Mais c’est dans les montagnes de la Sierra de Lobos et la Sierra de Guanajuato que se déroulera la majeure partie de l’action.

Les spéciales sont connues pour leur tracé à haute vitesse mais les routes sont pleines de petites pierres et l’adhérence peut être réduite, surtout pour les pilotes ouvrant la route, traçant une ligne pour les pilotes suivants. Pour pimenter le tout, les routes sont ornées de nids de poule et des flaques parsemées au hasard de la route.

Mais ces obstacles routiers semblent bien dérisoires par rapport au défi proposé que de rouler en altitude. Certaines spéciales se disputent jusqu’à 2700 au dessus du niveau de la mer. Les moteurs souffrent alors pour s’alimenter en air et la perte de puissance en résultant est approximativement de 20 %. Avec moins d’air dans l’atmosphère, les freins et le moteur peuvent surchauffer, le circuit de refroidissement étant soumis à rude épreuve en raison des températures élevées.

Au total, les équipages prendront part à 22 spéciales sur une distance totale de 364,87 km. Vendredi et samedi, les journées seront organisées de la même manière, avec deux boucles de trois spéciales sur terre, et trois courtes spéciales sur asphalte. Le samedi est la journée de compétition la plus chargée, avec 158,65 km de secteurs chronométrés.

Dimanche, il n’y aura que trois spéciales, dont la Power Stage de 8,28 km diffusée en direct à la télévision et à travers le monde.

25 demandes d’engagement ont été reçues par les organisateurs du Rallye du Mexique, qui marque les débuts du Championnat du Monde des Rallyes Super 2000.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less