Motorsport

Premier podium en WRC pour Kris Meeke

Alors que Mads Ostberg commence sa saison sur ses talons

Recherche

Par

18 janvier 2014 - 23:32
Premier podium en WRC pour Kris (...)

Au terme d’un Rallye Monte-Carlo disputé dans des conditions extrêmes, les deux Citroën DS3 WRC engagées sur l’épreuve se classent aux troisième et quatrième rangs.

Pour la première fois de leur carrière, Kris Meeke et Paul Nagle montent sur le podium d’une épreuve du Championnat du Monde des Rallyes. Mads Ostberg et Jonas Andersson terminent en quatrième position pour leur première apparition à bord de la DS3 WRC. De quoi aborder en confiance la prochaine manche, disputée en Suède et en Norvège du 5 au 8 février.

Il ne restait plus que quatre épreuves spéciales à parcourir avant de voir l’arrivée de cette 82e édition du Rallye Monte-Carlo. Mais quelles spéciales : deux passages successifs, de jour puis de nuit, dans La Bollène Vésubie – Moulinet, par le Col de Turini, et Sospel – Breil sur Roya !

Avec énormément d’eau sur les routes et beaucoup de neige au sommet du Col de Turini, le premier passage constituait déjà un sacré morceau de bravoure. Respectivement troisième et quatrième, Kris Meeke et Mads Ostberg confortaient leurs positions.

De nuit, alors que les chutes de neige s’intensifiaient, les organisateurs décidaient de neutraliser le second passage dans le Col de Turini. La Power Stage, disputée sous de fortes pluies et à travers le brouillard, donnait l’occasion à Kris Meeke de marquer un point supplémentaire. Troisième du classement final, Kris devenait le premier britannique à monter sur le podium du Rallye Monte-Carlo depuis l’édition 2003… Cette année-là, Colin McRae et Derek Ringer avaient pris la deuxième place, déjà avec Citroën ! Quatrièmes à l’arrivée, Mads Ostberg et Jonas Andersson réussissaient également leurs débuts avec la Citroën DS3 WRC.

Ils ont dit :

Kris Meeke : « Je n’avais jamais rencontré de telles conditions sur un rallye. C’était incroyablement difficile, mais nous avons atteint notre objectif. J’avais de très bonnes sensations avec la Citroën DS3 WRC. Le Monte-Carlo est toujours une épreuve compliquée. Ce n’est pas vraiment un rallye asphalte ni un rallye neige. C’est un peu de tout ! Je suis très heureux pour ceux qui ont cru en moi. C’est une réelle satisfaction de remercier l’équipe avec ce podium. »

Mads Ostberg : « Cette quatrième position est comme une petite victoire ! Je dois remercier la formidable équipe qui nous a aidés à atteindre ce résultat. Nous avons fait de petites erreurs, mais les conditions étaient particulièrement compliquées. Je sais que nous aurions pu être plus rapides dans certaines spéciales, mais il fallait assurer notre position et ne pas prendre de risques inutiles. Maintenant, j’attends avec impatience le Rallye de Suède ! »

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « Nous avions demandé à nos équipages de ne pas prendre de risques lorsque les conditions étaient difficiles… et nous n’avons quasiment eu que des conditions difficiles ! Ils ont fait une course sage en respectant les consignes et en attaquant lorsqu’ils se sentaient en confiance. Pour commencer la saison, cette performance est très motivante pour toute l’équipe. Nous connaissions tous la pointe de vitesse de Kris. Ce week-end, il a montré sa maturité et sa capacité à gérer un résultat. C’est un point important pour construire la suite de sa saison. Mads n’est pas vraiment un pilote asphalte. Mais il s’est immédiatement senti en confiance avec la Citroën DS3 WRC. Lors du shakedown, il nous a dit qu’il s’amusait pour la première fois sur cette surface. Il a ensuite signé des temps très intéressants. »

Le film de l’étape :

ES12 – La Bollène Vésubie – Moulinet 1 (23,40 km) : Premier passage dans le Turini avec quatre pneus cloutés pour tout le monde. Sébastien Ogier signe le meilleur temps. Quatrième chrono pour Kris Meeke et sixième pour Mads Ostberg.

ES13 – Sospel – Breil sur Roya 1 (16,55 km) : Kris Meeke passe tout près d’un premier scratch cette saison, mais Sébastien Ogier se montre plus rapide. Sous la pluie, Mads Ostberg assure sa position avec un nouveau sixième temps.

ES14 – La Bollène Vésubie – Moulinet 2 (23,40 km) : Premier à s’élancer, Jaroslav Melicharek sort de la route sur une portion enneigée et bloque les autres concurrents. Le temps de lui permettre de repartir, les organisateurs annulent cette spéciale.

ES15 – Sospel – Breil sur Roya 2 (16,55 km) : Mikko Hirvonen abandonne dans la Power Stage. Avec le meilleur temps, Jari-Matti Latvala prend trois points supplémentaires. Deuxième de ce dernier chrono, Sébastien Ogier remporte le rallye devant Bryan Bouffier. Kris Meeke marque le point de la troisième place de la Power Stage et s’assure d’un premier podium en WRC. Mads Ostberg termine cet ultime exercice au sixième rang.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less