Motorsport

Plateau prototype 2012 : Rumeurs, bruits, confirmations

Le point avant la saison à venir

Recherche

Par

18 octobre 2011 - 20:43
Plateau prototype 2012 : Rumeurs, (...)

Nous sommes maintenant à un peu plus de deux mois de 2012 et les différentes équipes s’affairent déjà à préparer la saison à venir avec encore pas mal d’incertitudes. Quels seront les calendriers ? Comment va évoluer la situation économique ? Les enjeux sont importants, sachant qu’il faudra choisir le bon championnat pour avoir les meilleures retombées possibles. La tâche ne s’avère donc pas facile sachant que les constructeurs pourraient bien avoir leur mot à dire pour le calendrier du WEC, afin de rentabiliser l’investissement et vendre plus de voitures dans certains pays visités. L’arrivé récente de Toyota dans la course a donné un nouveau coup de boost à l’Endurance, qui plus est avec une technologie hybride. Pour les privés, le budget sera toujours l’élément essentiel dans une conjoncture économique aussi compliquée. Les gentlemen drivers qui financent une bonne partie du plateau veulent, outre le fait de se faire plaisir, avoir des retombées. Entre confirmations, rumeurs et bruits, nous avons fait le tour des équipes prototypes.

Aston Martin Racing : Revenu sur le devant de la scène en fin de saison avec la bonne « vieille » Lola Aston Martin, AMR a laissé de côté son programme AMR-One faute de résultats probants. Pour 2012, il semble qu’un retour en GT soit la direction prise par les Britanniques avec la Vantage GT2 et un engagement en Championnat du Monde. AMR souhaite aussi frapper un grand coup en GT3 avec la Vantage GT3.

Audi Sport : Le Championnat du Monde d’Endurance sera bien évidemment le programme majeur d’Audi en Endurance, même si les 24 Heures du Nürburgring et les 24 Heures de Spa devraient aussi avoir une place de choix en 2012. Du côté des pilotes, ça ne devrait pas trop bouger, même si les jeunes pousses arrivent : Albuquerque, Molina, Jarvis, etc... Avec des autos en moins en DTM, le Dr Ullrich pourrait bien puiser dans le vivier de la série allemande pour les faire débuter dans un prototype. Le constructeur allemand a toutefois réagi d’une façon négative face aux ajustements effectués par l’ACO pour 2012.

Autocon : La Lola B09/86 arrive à bout de souffle et elle pourrait laisser place à un proto plus récent. On sait que la Lola est à vendre, Michael Lewis nous confiant au Petit Le Mans que le team prendrait une décision d’ici deux mois quant à l’avenir du team.

Bailey Cars : Assemblée en Afrique du Sud, la Bailey LMP2 a roulé dans son pays. Greg Bailey souhaite prendre part avec l’auto de sa conception aux Le Mans Series, avec pourquoi pas un engagement au Mans, même s’il faudra pour cela convaincre le Comité de Sélection.

Boutsen Energy Racing : Olivier Lainé nous a confié il y a peu faire son possible pour être sur les grilles de départ en 2012. WEC ou Le Mans Series ? On en saura plus sous peu, mais les 24 Heures du Mans feront partie du programme. Notons que l’équipe sera aussi présente en GT3, avec deux McLaren MP4-12C en Blancpain Endurance Series.

Cytosport Muscle Milk AMR : Après une saison avec la Lola Aston Martin, les troupes de Greg Pickett pourraient bien rempiler en American Le Mans Series, même si la monture n’est pas choisie. Il n’est pas exclu non plus de voir Cytosport/Muscle Milk aux 24 Heures du Mans dans la catégorie LMP2.

Dyson Racing : Titré cette saison en ALMS, Dyson Racing devrait rempiler en 2012 dans la série américaine. Il se murmure même qu’une troisième auto pourrait être alignée. On pourrait alors avoir deux Lola-Mazda B09/86 sous la bannière Dyson Racing et une sous les couleurs Oryx Racing.

Extreme Limite AM Paris : Troisième à Estoril, la Norma/Extreme Limite a prouvé qu’il ne fallait pas l’oublier et on peut légitimement penser que l’on reverra l’auto dans la série Le Mans en 2012.

Genoa Racing : Présent en LMPC, Genoa Racing pourrait bien se retrouver en WEC, via London Project. C’est du moins le souhait des pilotes du team, à savoir Aldous Mitchell, Bassam Kronfli et Jordan Grogor. Reste à connaître la monture...

Highcroft Racing : Présentée au Petit Le Mans, le projet innovant DeltaWing a eu les faveurs de l’ACO pour un engagement au Mans en tant que 56ème auto. Cetta auto atypique devrait prendre la piste d’ici la fin de l’année sachant qu’il est prévu qu’elle soit en piste aux 12 Heures de Sebring avant des débuts sur la piste mancelle en juin. Deux châssis AMR-One ont été achetés pour ce projet initié par Duncan Dayton.

Hope Racing : Silence radio actuellement au sein du team suisse avec l’arrêt du programme hybride LMP1. Plus rien non plus du côté de la Formula Le Mans où la ORECA-FLM 09 n’a pas pris part aux dernières manches Le Mans Series.

Greaves Motorsport : C’est à l’issue de son titre Le Mans Series (LMP2) que Karim Ojjeh a décidé de raccrocher. On attend donc de savoir quel sera l’avenir du team, la Zytek 09SC appartenant à la famille de Karim.

JMB Racing : Nicolas Misslin a pris les commandes du JMB Racing, que l’on devrait selon toute vraisemblance revoir en Le Mans Series, aussi bien en Formula Le Mans qu’en GT avec la F458. Pourquoi pas voir également le JMB Racing avec une ou deux Ferrari Challenge dans la série Le Mans.

Level 5 Motorsports : En fin de saison, Level 5 est passé de la Lola-HPD à la HPD ARX-01g avec le succès que l’on connaît. Véritable fer de lance de l’écurie de Scott Tucker, Christophe Bouchut est toujours au rendez-vous. Pour 2012, sûr que le WEC est envisagé, mais un article négatif paru récemment dans la presse américaine sur Scott Tucker pourrait mettre à mal cette présence.

Mik Corse : Quel avenir pour la Zytek Hybride ? On devait voir les Italiens à Zhuhai, mais l’auto n’est pas sur la liste des engagés, si bien que l’on peut avoir des doutes sur l’avenir de la Zytek en compétition.

Neil Garner Motorsport : Débutant cette saison en Le Mans Series avec une ORECA-FLM 09, les Britanniques se sont pris au jeu de l’Endurance et comptent bien poursuivre leur présence en 2012. On sait que Neil Garner compte bien passer à l’échelon supérieur avec le LMP2. Wait and see...

OAK Racing : Depuis deux courses, l’équipe de Jacques Nicolet rend une copie parfaite avec ses deux OAK-Pescarolo. Au Petit Le Mans rien n’était décidé pour 2012, mais il y a fort à parier que l’on retrouve OAK Racing en Championnat du Monde. Il est aussi possible de voir des OAK-Pescarolo privées, aussi bien en WEC qu’en ALMS. Quant à la LMP2, on pourrait en voir dans la série Le Mans ainsi qu’en WEC.

Pecom Racing : Il y a quelques semaines, Amato Ferrari nous confirmait faire son possible pour s’aligner en Championnat du Monde d’Endurance, toujours dans la catégorie LMP2. Les Argentins Perez-Companc et Russo seront toujours de la partie. Pour le châssis, affaire à suivre...

Pegasus Racing : Après son sans-faute en Formula Le Mans et les deux titres dans la poche, Julien Schell nous avait confié vouloir prendre la direction du Championnat du Monde d’Endurance avec une ORECA 03. La donne budgétaire pourrait bien décider du programme 2012.

Performance Tech Motorsports : Arrivé de l’IMSA Lites, Performance Tech est satisfait de ses débuts en LMPC, si bien que Brent O’Neill a déjà annoncé vouloir prolonger le bail en LMPC la saison prochaine avec comme objectif de remporter le championnat.

Pescarolo Team : Revenue en piste cette saison, l’équipe de Henri Pescarolo a brillé en Le Mans Series, mais il va maintenant falloir faire les bons choix. Venir se frotter au gotha des équipes LMP1 en WEC ou prendre une autre monture et passer en LMP2 dans la série Le Mans. Le budget sera l’argument principal, même si l’on sait que l’objectif de Henri est de passer en Championnat du Monde.

Quifel ASM Team : C’est à l’issue des 24 Heures du Mans que les Portugais ont mis un terme à leur saison. Il n’est pas prévu de revoir Quifel ASM Team en prototype l’an prochain, l’équipe se consacrant pour le moment à ses McLaren MP4-12C. Rien n’est toutefois exclu pour 2013 ou 2014.

Race Performance : L’équipe suisse devrait rempiler en Le Mans Series avec sa ORECA 03. Reste à savoir si le moteur Judd sera conservé ou pas... Ralph Meichtry et Michel Frey devraient une fois de plus être les fers de lance du team, avec pourquoi pas le retour de Marc Rostan dans l’équipage.

Rebellion Racing : A l’issue de la saison Le Mans Series, Bart Hayden confirmait l’envie de poursuivre en LMP1. Deux options s’offrent donc à l’équipe suisse : WEC ou ALMS. Tout reste ouvert...

RLR Msport : On connaît déjà les plans 2012 des Britanniques avec une nouvelle saison Le Mans Series avec la MG Lola. Le récent partenariat signé avec MG a donné du boost à l’équipe, qui souhaite prendre part aux 24 Heures du Mans.

RML : Rien n’est décidé à ce jour pour Mike Newton et son équipe. Déçu de sa saison avec l’impasse sur le dernier meeting Le Mans Series de Estoril, RML réfléchit à son avenir. La HPD n’a pas donné entière satisfaction, du fait d’une réglementation désavantgeuse selon Mike Newton.

Signatech-Nissan : Fort du titre ILMC, le team de Philippe Sinault souhaite poursuivre l’aventure à l’échelon mondial avec ce coup-ci deux ORECA 03. L’engagement de Nissan pourrait se faire plus présent, avec pourquoi pas la présence de deux pilotes issus de la GT Academy. Lucas Ordoñez a parfaitement tenu son rang, si bien que l’on ne peut que souhaiter que Jordan Tresson en fasse de même.

Signature Motorsports : Le team dirigé par Reg et Matt Tarleton pourrait bien débuter l’an prochain en ALMS en prototype. Plusieurs options s’offrent à l’équipe basée en Floride, aussi bien en LMP1 qu’en LMP2.

Strakka Racing : Avec une, voire deux HPD ARX-03a, Strakka Racing compte jouer dans la cour des grands. Motorisée par le V8 HPD 3.4 litres, l’auto sera partagée par Nick Leventis, Danny Watts et Jonny Kane. Wirth Research s’est occupé de la conception de la HPD.

TDS Racing : Pour ses débuts en Endurance, TDS Racing s’est régulièrement montré, avec une victoire dès sa deuxième course avec la ORECA 03. Il y a fort à parier que l’on retrouve à nouveau TDS Racing en Le Mans Series, avec en prime une participation aux 24 Heures du Mans.

Team ORECA-Matmut : Malgré une saison incomplète en ILMC, ORECA a réalisé un sans-faute avec sa Peugeot 908 HDi FAP. Il va cependant falloir trouver une nouvelle auto pour 2012. Reste à savoir quelle option prendra Hugues de Chaunac. Pour le moment mystère... Cet hiver, l’équipe varoise sera en piste en Trophée Andros avec Skoda.

Team Peugeot Sport : Lauréat en ILMC, Peugeot est tombé avec les honneurs au Mans. Comme son concurrent le plus direct Audi, la marque au Lion aura à cœur de briller en Championnat du Monde. N’oublions pas que Peugeot dispose également de la 90X Hybride. Pour ce qui est des équipages, il faudra attendre encore un peu.

Toyota Motor Corporation : Annoncé il y a peu, le retour de Toyota en Endurance a de quoi ravir les Fans d’Endurance, car tout le monde a encore en mémoire la GT-One. Précurseur avec ses modèles hybrides, dont la Prius, Toyota a un passé en compétition avec cette motorisation, que ce soit en VLN ou au Japon avec une victoire aux 24 Heures de Tokachi en 2007. Toyota reste d’ailleurs le premier constructeur à avoir imposé la technologie hybride sur une course de 24 heures. En 2012, plusieurs manches du Championnat du Monde d’Endurance sont au programme ainsi qu’une participation aux 24 Heures du Mans. Après Toyota, c’est Porsche qui devrait emboîter le pas de l’hybride à l’horizon 2014. Comme Toyota, Porsche pourra compter sur son expérience acquise en GT avec la 911 GT3-R Hybride.

United Autosports : L’équipe de Zak Brown et Richard Dean s’est offert un galop d’essais en LMP2 lors du Petit Le Mans, avec une OAK-Pescarolo et une belle prestation à la clé. L’objectif suivant sera le WEC et les 24 Heures du Mans, où la OAK-Pescarolo devrait toujours être alignée, même si un changement de motoriste n’est pas à exclure. C’est du moins ce que Zak Brown a confié à Silverstone durant le meeting British GT. United Autosports étant ravi du soutien technique de DAMS, on pourrait revoir les Sarthois en 2012 au sein de l’écurie américaine.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less