Peugeot signe le doublé à Petit Le Mans

Victoire pour Sarrazin, Lamy et Montagny

Recherche

Par Franck Drui

3 octobre 2010 - 10:08
Peugeot signe le doublé à Petit Le (...)

Peugeot a signé un deuxième doublé consécutif en Intercontinental Le Mans Cup 2010. La Peugeot 908 HDi FAP N°08 de Stéphane Sarrazin, Franck Montagny et Pedro Lamy a remporté la 13e édition de Petit Le Mans, sur le circuit de Road Atlanta (USA), devant la Peugeot 908 HDi FAP N°07 (Davidson/Wurz/Gené), mettant ainsi une sérieuse option sur le titre de la première édition de l’ILMC.

Trois semaines après Silverstone et trois semaines avant Zhuhai en Chine, Peugeot s’affirme comme le grand candidat de ce championnat ILMC avec ce nouveau doublé sur un circuit et une épreuve redoutés en raison de leur complexité et du trafic. Les quelques 45 voitures en piste ajoutées aux 9 safety-cars n’auront pas eu raison du Team Peugeot Total. La bataille fut musclée avec son grand rival dès les premières boucles. « Pour l’instant nous ne prenons aucun risque en raison du trafic intense. Nous doublons une voiture tous les 90 mètres ! Il faut être réactifs, prudents tout en sachant que tout va se jouer dans la dernière demi-heure » assurait Alexander Wurz peu avant le cap de la mi-course. Avec une excellente stratégie, des pilotes sans faille, Peugeot s’assurait finalement une superbe fin de course limpide et sans contestation quant à l’issue.

Un départ très mouvementé

Au volant de la Peugeot N°07 qualifiée en pole position par Anthony Davidson, Marc Gené prit le meilleur envol sous un soleil estival et un public venu nombreux assister à cette course de Petit Le Mans 2010. Derrière, la bagarre s’annonçait déjà très intense entre Franck Montagny (Peugeot N°08) et Allan McNish (N°7), les deux voitures allant même jusqu’à se toucher. Après un dépassement magnifique, Montagny s’imposa en patron au 11e tour devant son rival. Ce fut ensuite un chassé-croisé en tête entre la Peugeot N°08 et sa rivale N°7 en fonction des différentes stratégies d’arrêts au stand et des fréquentes apparitions du safety-car. Avec 44 voitures en piste cette année, les accrochages furent nombreux et la gestion du trafic particulièrement difficile pour les leaders.

La course bascula définitivement en faveur de Peugeot peu avant la septième heure de course lorsque l’Audi N°7 effectua un arrêt non programmé. Les deux 908 HDi FAP du Team Peugeot Total s’installèrent alors aux avant-postes, la N°08 devant la voiture sœur N°07.

La victoire pour Sarrazin/Montagny/Lamy et la Peugeot N°08

Après 394 tours bouclés en 9h12 – l’un des Petit Le Mans les plus rapides de l’histoire –, Stéphane Sarrazin (Peugeot N°08) coupa la ligne d’arrivée en tête, une minute devant son équipier britannique Anthony Davidson (Peugeot N°07). Sarrazin et Montagny remportent ainsi leur deuxième victoire d’affilée à Petit Le Mans, cette fois en compagnie de Pedro Lamy.

Bruno Famin (Directeur technique) : « Notre stratégie a été très bonne. Nous avons utilisé nos deux voitures pour se protéger de nos rivales. Nous n’avons rencontré aucun problème technique, à l’exception d’un peu de carrosserie endommagée suite à des contacts plutôt virils. L’ensemble de l’équipe a effectué un travail sans faute et les pilotes ont réalisé une course parfaite dans le trafic dense. Notre objectif en ILMC n’est pas encore atteint mais nous nous en approchons. Il suffit d’une 908 à l’arrivée à Zhuhaï pour être champions. »

Pedro Lamy : « Je ne pouvais pas espérer meilleure façon de fêter ma dernière course au volant de la Peugeot 908 HDi FAP ! Il s’agit d’un très beau doublé pour l’équipe, et c’est aussi ma deuxième victoire avec Peugeot cette année après celle décrochée à Spa. Il était important de ne pas faire d’erreurs car la course est partie très vite. Malgré le nombre élevé d’interruptions sous safety car, et le trafic, mon relais s’est très bien passé, et Peugeot Sport a été admirable sur le plan de la stratégie. »

Franck Montagny : « Avec Pedro et Stéphane, nous nous sommes préparés soigneusement pour cette course, mais sans stress. La voiture est dorénavant une entité connue, et il n’y avait donc pas de soucis sur ce plan-là. Ensuite, nous avons travaillé comme nous savons le faire et, sans pour autant être facile, cette victoire a été le fruit d’un travail de fond solide. Nous avons pu faire une confiance aveugle à l’équipe pour ce qui concernait la stratégie. Elle a démontré qu’elle maîtrise parfaitement les subtilités des tactiques de course à l’Américaine. »

Stéphane Sarrazin : « Pour nous, c’était une journée mémorable. Nous avons signé notre deuxième victoire à Petit Le Mans après celle remportée sous la pluie en 2009. Mes équipiers Franck et Pedro ont fait un excellent travail, comme les mécaniciens et toute l’équipe Peugeot. C’était très difficile en fin de course, la nuit, avec des voitures relativement lentes en piste. Il fallait rester extrêmement vigilants. »

Anthony Davidson : « Une Peugeot a gagné, c’est l’essentiel et c’est un super résultat pour toute l’équipe. En fin de course, nous avons joué la sécurité pour s’assurer d’être à l’arrivée. Ce fut une course incroyablement difficile et l’avoir terminé à la deuxième place me satisfait pleinement. Si on m’avait dit cela avant le départ, j’aurais signé de suite. »

Titre ALMS en LMP pour Brabham et Pagenaud

La catégorie est remportée par la HPD du Français Simon Pagenaud, de l’Australien David Brabham et de l’Ecossais Marino Franchitti. Belle prestation de l’équipe OAK Racing (engagée en ILMC), troisième derrière la Porsche de Cytosport.

Pagenaud et Brabham sont donc champions ALMS en catégorie LMP.

GT2 : Corvette dans le dernier tour !

Alors que la victoire semblait promise à la Ferrari n°62, une panne d’essence a immobilisé la Ferrari de l’équipe Risi Competizione dans le dernier tour ! A la surprise générale, c’est la Corvette pilotée par Oliver Gavin, Jan Magnussen et Emmanuel Collard qui l’emporte. Quelle déception pour Toni Vilander et Gianmaria Bruni qui étaient parvenus à remonter en tête malgré une pénalité d’une minute infligée en début de course. Les écarts au terme des 1000 miles sont infimes, et BMW tout comme Ferrari ne sont pas passés loin de la victoire. Hors classement, la Porsche GT3-R Hybrid termine à seulement trois tours des meilleures GT2.

Long et Bergmeister décrochent le titre ALMS en catégorie GT.

PosNumCatPilotesToursEcartVoiture
1 08 P1 Lamy/Montagny/Sarrazin 394 Peugeot 908 HDI FAP
2 07 P1 Gene/Wurz/Davidson 394 +64.681s Peugeot 908 HDI FAP
3 7 P1 Capello/Kristensen/McNish 392 +2 laps Audi R15 / TDI
4 1 P2 Brabham/Pagenaud/Franchitti 383 +11 laps HPD ARX-01c
5 37 P1 J.Field/C.Field 383 +11 laps Lola B06 10
6 9 P1 Faessler/Lotterer/Treluyer 377 +17 laps Audi R15 / TDI
7 6 P2 Graf/Maassen/Luhr 372 +22 laps Porsche RS Spyder
8 8 P1 Drayson/Cocker/Pirro 369 +25 laps Lola B09 60
9 35 P2 Nicolet/Da Rocha/Lafargue 359 +35 laps Pescarolo P01
10 4 GT2 Gavin/Magnussen/Collard 355 +39 laps Chevrolet Corvette ZR1
11 01 GT2 Sharp/van Overbeek/Farnbacher 355 +39 laps Ferrari 430 GT
12 62 GT2 Vilander/Bruni 354 +40 laps Ferrari 430 GT
13 92 GT2 Auberlen/Milner/Werner 354 +40 laps BMW M3 GT
14 45 GT2 Bergmeister/Long/Lieb 354 +40 laps Porsche 911 RSR
15 3 GT2 O’Connell/Beretta/Garcia 354 +40 laps Chevrolet Corvette ZR1
16 95 PC Tucker/Werner/Frisselle 354 +40 laps Oreca FLM09
17 61 GT2 Fisichella/Melo/Salo 353 +41 laps Ferrari 430 GT
18 911 GTH Bernhard/Dumas/Rockenfeller 350 +44 laps Porsche 911 Hybrid
19 04 GT2 Murry/Bell/Lazzaro 349 +45 laps Doran Design Ford GT
20 44 GT2 Law/Neiman/Holzer 348 +46 laps Porsche 911 RSR
21 17 GT2 Sellers/Ragginger 347 +47 laps Porsche 911 RSR
22 63 GTC Ende/Lally/Richard 337 +57 laps Porsche 911 GT3 Cup
23 54 GTC Pappas/Bleekemolen/Bleekemolen 337 +57 laps Porsche 911 GT3 Cup
24 89 PC Marcelli/Ducote/Ducote 336 +58 laps Oreca FLM09
25 77 GTC Potter/Davis/Eversley 332 +62 laps Porsche 911 GT3 Cup
26 88 GTC Lewis/Vento/Aschenbach 330 +64 laps Porsche 911 GT3 Cup
27 02 GT2 Brown/Cosmo/Barbosa 329 +65 laps Ferrari 430 GT
28 28 GTC Beggs/Baron/Villeneuve 325 +69 laps Porsche 911 GT3 Cup
29 69 GTC Rodriguez/Bieker 324 +70 laps Porsche 911 GT3 Cup
30 40 GT2 D.Robertson/A.Robertson/Stanton 315 +79 laps Doran Ford GT-R
31 90 GT2 Mueller/Hand/Priaulx 315 +79 laps BMW M3 GT
32 52 PC Gonzalez/Diaz/Lewis 311 +83 laps Oreca FLM09
33 23 GTC Sweedler/Kapudija/Lueders 310 +84 laps Porsche 911 GT3 Cup
34 55 PC Tucker/Bouchut/Wilkins 310 +84 laps Oreca FLM09
35 36 PC Montecalvo/Lux/Figge 307 +87 laps Oreca FLM09
36 99 PC Jeannette/Zugel/Julian 287 +107 laps Oreca FLM09
37 16 P2 Dyson/Smith/Meyrick 192 +202 laps Lola B09 86 Mazda
38 12 P1 Willman/Burgess/McMurry 157 +237 laps Lola B06 10
39 75 GT2 Gentilozzi/Dalziel/Goossens 82 +312 laps Jaguar XKR
40 33 GT2 Leitzinger/Drissi/Wallace 16 +378 laps Jaguar XKR
41 5 P2 Prendeville/Toivonen/Dempsey 6 +388 laps Radical SR9
42 48 GTC Miller/Hines/Ehret 0 +394 laps Porsche 911 GT3 Cup
43 73 PC Downs/Downs/Downs 0 +394 laps Oreca FLM09
44 10 GT2 Davis/Said/Bell 0 +394 laps Doran Design Ford GT
45 50 GT2 James/Leuenberger 0 +394 laps Panoz Auto Development

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos