Petit Le Mans, Nuit : Pagenaud met tout le monde d’accord

Dans l’ultime tour de la séance

Recherche

Par

30 septembre 2011 - 03:48
Petit Le Mans, Nuit : Pagenaud met (...)

Il aura fallu attendre le tout dernier tour de la séance nocturne pour connaître le nom du pilote le plus rapide. Romain Dumas avait fait le plus gros du travail, avec un 1.09.107, soit le meilleur temps des trois sessions d’essais. Au volant de l’Audi R18 TDI n°1, l’Alésien a pris les commandes à 20 minutes de la fin. On pensait en rester là, mais c’était sans compter sur Simon Pagenaud. Le Poitevin a amélioré le temps de la Peugeot 908 n°7 à trois reprises en toute fin de séance. C’est dans son tout dernier tour que Simon a mis tout le monde d’accord en 1.09.027, soit 80 millièmes de mieux que le pilote Audi. Sur la seconde 908, Stéphane Sarrazin s’est hissé dans la même seconde (79 millièmes), que son équipier. Quant à l’Audi n°2 de Allan McNish, elle est repoussée à 1.024s. Après son changement de moteur, la Peugeot 908 HDi FAP du Team ORECA-Matmut a bouclé 74 tours, le plus rapide du trio étant Marc Gené, à près de deux secondes de la Peugeot de tête.

La Lola Aston Martin/Muscle Milk AMR a été la plus véloce des « Essence », avec Klaus Graf dans le baquet. Les six autres LMP1 de pointe ne sont pas en reste, toutes groupées dans la même seconde. Stefan Mücke (Lola Aston Martin AMR) suit dans la hiérarchie, devant la Lola-Mazda/Dyson Racing de Steven Kane. Après sa sortie de piste en début de seconde séance, la OAK-Pescarolo n°24 a repris la piste, avec un Olivier Pla en grande forme, le Toulousain se classant 4ème des « Essence » (29 tours bouclés), avec en embuscade la voiture sœur de Guillaume Moreau. Suivent au classement Neel Jani (Lola-Toyota/Rebellion Racing) et Chris Dyson (Lola-Mazda/Dyson Racing).

En LMP2, on s’acheminait vers une domination des HPD ARX-01g du Level 5 Motorsports, mais Jean-Karl Vernay (Signatech-Nissan) a pris le meilleur dans les dernières minutes sur la ORECA 03 n°26. Le trio Mailleux/Ordonez/Vernay n’avait pas roulé durant la seconde séance, suite à un changement de capteur de boîte de vitesses. Le Villeurbannais a relégué Marino Franchitti à près de une seconde, suivi par Christophe Bouchut. Les deux OAK-Pescarolo ont roulé sans encombre, avec United Autosports devant OAK Racing.

CORE Autosport a pris les choses en main dans le clan des LMPC. Gunnar Jeannette a pris assez nettement l’avantage sur la concurrence. Le deuxième du championnat a devancé Kyle Marcelli (Intersport Racing) de plus de une demi-seconde. Quant à Eric Lux, leader du championnat, il a bouclé la séance au 5ème rang.

Augusto Farfus a placé la BMW M3 n°55 en haut de la feuille des temps, mais la concurrence est là et bien là. Toni Vilander (Ferrari F458/Risi Competizione) n’a terminé les essais nocturnes qu’à 280 millièmes de la M3. Les GT de tête sont une nouvelle fois dans un mouchoir de poche, avec les huit premiers dans la même seconde. Dirk Müller (BMW M3), Gianmaria Bruni (Ferrari/AF Corse), Fred Mako (Ferrari/Luxury), Oliver Gavin (Corvette C6.R), Jörg Bergmeister (Porsche/Lizards) et Johannes va Overbeek (Ferrari/Extreme Speed) ont chassé les deux hommes de tête, mais en vain. Une seule Lotus Evora a roulé, comme depuis les premiers essais du jour, la n°65 ne pouvant faire mieux que le 16ème temps en GT. Ferrari a dominé le GTE-Am, avec Nic Jönsson (Krohn Racing) devant Rui Aguas (AF Corse). TRG et Spencer Pumpelly ont réalisé le meilleur chrono en GTC.

Notons que la seule interruption a eu lieu en tout début de séance, suite à l’arrêt sur le circuit de la Ferrrai F430/Krohn Racing. 54 autos ont été chronométrées. Manquent à l’appel : Lotus Evora n°64, ORECA-FLM n°37/Intersport Racing, Porsche 911 GT3 Cup/JDX Racing et Porsche 911 GT3 Cup n°34/Black Swan Racing.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos