Motorsport

Petit Le Mans, H+6 : Montagny (Peugeot) prend les choses en mains

Les « Essence » qui profitent des déboires de deux des favoris

Recherche

Par

2 octobre 2011 - 00:12
Petit Le Mans, H+6 : Montagny (...)

Après six heures de course, Franck Montagny (Peugeot 908 n°8) est aux commandes du Petit Le Mans, avec un avantage de 19s sur Romain Dumas (Audi R18 TDI n°1) et trois tours sur la Nicolas Lapierre (Peugeot 908 HDi FAP/Team ORECA-Matmut). Rien à signaler sur la 908 HDi FAP, où Gené/Minassian/Lapierre tournent sans encombre. Il ne reste plus que trois Diesels en course pour la victoire, après l’abandon de la Peugeot 908 n°7 de Bourdais/Pagenaud/Davidson et les multiples problèmes de l’Audi R18 TDI n°2 de McNish/Capello/Kristensen. La n°2 s’est arrêtée longuement à deux reprises, une fois pour réparer la partie avant et une seconde fois pour un souci d’embrayage. Dindo Capello navigue maintenant au 38ème rang. C’est donc les « Essence » qui profitent des déboires de deux des favoris. La Lola Aston Martin AMR de Mücke/Fernandez/Primat poursuit sa marche en avant, au 4ème rang, à 4 tours de la tête. Chez OAK Racing, la première moitié de course se passe tranquillement, où les deux OAK-Pescarolo sont 5ème et 6ème, avec respectivement la « 15 » devant la « 24 ». Après une sortie de Andrea Belicchi dans le bac à graviers (safety-car) durant la 3ème heure, la Lola-Toyota/Rebellion Racing est maintenant 7ème, avec Nicolas Prost dans le baquet de la n°12. La seule Lola-Mazda/Dyson Racing rescapée pointe au 9ème rang. La Lola Aston Martin/Muscle Milk AMR a abdiqué suite à un problème moteur.

En LMP2, Lucas Ordonez a relayé Franck Mailleux dans la ORECA 03 du Signatech-Nissan, l’Espagnol se maintenant dans les positions de tête. Jean-Karl Vernay a ensuite pris la piste, mais la n°26 a perdu beaucoup de temps pour régler un problème de crémaillère de direction. L’auto des leaders du championnat ILMC est troisième à plus de 20 tours de la HPD/Level 5 de Barbosa/ Tucker/Bouchut, en tête. United Autosports place sa OAK-Pescarolo derrière la ARX-01g, mais à près de dix tours. Quant celle du OAK Racing, elle est toujours en course (4ème), après que Patrice Lafargue se soit fait touché par une GT.

Malgré une pénalité en début de course, Ferrari (Bruni) et AF Corse pointent en tête du GT, avec 11s d’avance sur la Ferrari F458/Extreme Speed de Scott Sharp. Quatre secondes plus loin se trouve la BMW M3 de Joey Hand, pourchassées par la Corvette C6.R de Jan Magnussen, la BMW M3 de Bill Auberlen et la Porsche 911 GT3-RSR/Lizards de Patrick Long. Notons que les deux BMW M3 ont connu plusieurs crevaisons et qu’il ne reste plus qu’une seule Corvette en course, puisque celle de Beretta/Milner/Garcia a abandonné. Les deux Ferrari F458 du Luxury Racing sont toujours là, avec la « 58 » de Hallyday/Jakubowski/Firman 8ème, et la « 59 » de Mako/Ortelli/Beltoise 13ème, après quelques pépins mécaniques. Krohn Racing domine le GTE-Am, devant Larbre Compétiton et AF Corse. Les trois GTC sont groupées au classement, avec la tête pour Pumpelly (TRG), malgré un arrêt imprévu sur la piste, occasionnant la sortie de la voiture de sécurité pour la 6ème fois.

Dans la course au titre LMPC, l’avantage est à CORE Autosport, même si Jeannette/Gonzalez/Junco sont loin au classement, Jeannette s’arrêtant un long moment à la sortie de la voie des stands. Genoa Racing a pour sa part connu des problèmes de boîte de vitesses, mais Eric Lux est toujours dans le coup, une place derrière CORE Autosport. Intersport Racing n’est plus en tête, celle-ci étant pour PR1/Mathiasen Motorsports. Peu avant le cap des six heures de course, Henri Richard a pris le meilleur sur Tommy Drissi. Les deux hommes se livrent une belle bagarre, avec un écart régulièrement en dessous de la seconde. Jon Bennett (3ème) suit à 8s.

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less