Motorsport

Pechito López, le champion ’inattendu’

L’Argentin sacré en WTCC

Recherche

Par Olivier Ferret

26 octobre 2014 - 14:24
Pechito López, le champion ’inattendu’

José María López est devenu aujourd’hui le premier non Européen sacré champion FIA WTCC et le premier à offrir à l’Argentine un titre de champion du monde 57 ans après Juan Manuel Fangio.

Il peut être considéré comme le champion inattendu de cette saison 2014 du FIA WTCC. Pour sa première année dans la discipline, ce pilote de 31 ans originaire de Rio Tercero a surpris bon nombre d’observateurs. Très peu, en début de saison, auraient parié que ce garçon venu d’une contrée lointaine, à l’autre bout du monde, allait battre ses deux monstres d’équipiers, Yvan Muller, le roi du WTCC, et Sébastien Loeb, la légende des rallyes.

« Pechito » n’est cependant pas un inconnu des spectateurs avertis du sport automobile. Il possède en effet un excellent palmarès en monoplaces en Europe, avec le titre italien de F.R. 2000 en 2002 et le sacre l’année suivante en Formule Renault V6. Il fut également vainqueur en GP2, ce qui lui ouvrit les portes du Renault Driver Development et un rôle de pilote d’essais avec l’écurie de F1. A cette époque, il était opposé à des pilotes tels que Lewis Hamilton et Robert Kubica qui le considèrent comme un « rapide et rude adversaire, mais également un bon gars. » Ces rêves de F1 ont semblé plus tard se matérialiser, en 2010, avec la nouvelle écurie US F1 Team, mais les difficultés financières n’ont jamais permis à cette équipe d’apparaître sur les grilles de départs.

La fin de la carrière internationale de « Pechito » semblait avoir sonné. Il revint alors en Argentine et débuta dans les courses de Tourisme où il fut sacré à trois reprises en 2008, 2009 et 2012. Sa chance de se relancer à l’échelle mondiale survint en 2013 lorsqu’il fut invité à participer à la manche argentine du WTCC. Au volant d’une BMW 320 TC de Wiechers Sport, il remporta la deuxième course de Termas de Rio Hondo et fut convié à un test par Citroën qui souhaitait recruter de nouvelles têtes pour sa future campagne en WTCC.

Le reste fait partie de l’histoire. Rapide et bagarreur en piste, bon stratège et travailleur acharné, José María López a définitivement laissé son empreinte dans le championnat 2014.

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less