Motorsport

Pas de Mini WRC pour Stéphane Consani au Rallye de France

Ce sera une Citroën DS3 R3 finalement

Recherche

Par Olivier Ferret

30 septembre 2012 - 09:13
Pas de Mini WRC pour Stéphane Consani au

Initialement engagés au Rallye de France Alsace sur une Mini ‘John Cooper Works’ WRC, Stéphane Consani et Maxime Vilmot seront finalement au départ à bord d’une Citroën DS3 R3. Sur une voiture qu’ils connaissent bien, les Aixois viseront la victoire en catégorie ‘deux roues motrices’.

Ce qui devait être un simple galop d’essai s’est transformé en immense déception… Dans l’optique de leur participation au Rallye de France sur une Mini ‘John Cooper Works’ WRC, Stéphane Consani et Maxime Vilmot s’étaient alignés au Rallye Vosgien, disputé le week-end dernier. « Dès la première spéciale, nous devions faire face à une violente averse. Nous avions beaucoup de buée dans l’habitacle et je ne voyais strictement rien. Je roulais quasiment au ralenti lorsque je me suis fait surprendre par l’aquaplanning », raconte Stéphane. « Nous nous sommes posés sur un petit talus et nous ne pouvions pas repartir, même si la voiture n’avait rien. Nous avions déjà prévu de repartir le lendemain, hors classement, pour accumuler un maximum d’expérience. »

Las, après le passage d’une vingtaine de concurrents, une Clio R3 venait s’encastrer dans l’arrière de la Mini… Cette fois, les dégâts étaient importants et la WRC prenait en urgence la direction des ateliers de Prodrive, en Angleterre. Implacable, le verdict tombait en cette fin de semaine : la voiture n’était pas réparable dans les temps.

« C’est un choc pour nous et tout l’équipe Automeca. Nous travaillions depuis des mois sur ce projet et tout s’évanouit », poursuit le pilote du Collectif Equipe de France FFSA. « Dès lors, nous avons étudiés les alternatives qui se présentaient à nous. J’avais l’opportunité de disposer d’une Super 2000, mais sans possibilité de faire des essais avant le rallye. J’ai donc préféré me rabattre sur une Citroën DS3 R3, qui sera préparée par l’équipe MY Racing. »

Sur une voiture similaire à celle dont il dispose en Citroën Racing Trophy, Stéphane aura des objectifs revus à la hausse : « Avec la Mini, je voulais surtout apprendre le pilotage d’une WRC sans trop regarder le résultat. En revenant à la DS3 R3, les ambitions ne peuvent plus être les mêmes : je viserai donc la victoire en catégorie ‘deux roues motrices’. Le plateau est bien garni, mais je pense que notre adversaire n°1 sera Quentin Gilbert, qui évoluera sur ses terres qui plus est. Avant toute chose, il faudra être à l’arrivée d’une épreuve difficile. Avec plus de 400 km de spéciales, nous disputerons l’équivalent de deux rallyes de Championnat de France en un seul week-end… »

Le Rallye de France Alsace débutera dès le jeudi 4 octobre avec une spéciale tracée dans les rues de Strasbourg. Suivront trois autres journées de compétition, qui emmèneront les concurrents dans les régions de Colmar, Saint-Dié-des-Vosges et Haguenau.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less