Motorsport

Paddon triomphe à l’issue d’un final haletant en Argentine

Il s’est montré solide face à Ogier

Recherche

Par www.wrc.com

24 avril 2016 - 20:56
Paddon triomphe à l’issue d’un final (...)

Hayden Paddon s’est adjugé son premier succès en Championnat du Monde des Rallyes, lors de l’YPF Rally Argentina. Dimanche, il a su faire face au retour de Sébasyien Ogier, pour un duel qui a tenu tous les fans en haleine jusqu’au terme de la Power Stage !

Les deux hommes étaient séparés par moins de trois secondes (2’’6) avant la dernière spéciale, le tracé mythique d’El Condor. Hayden Paddon, qui a perdu près de 30 secondes en deux spéciales, a su résister au Français dans ce dernier chrono. Le Néo-Zélandais s’est même payé le luxe de signer le meilleur temps, repousser le Champion du Monde à 12 secondes, et marquer les trois points de bonus de la Power Stage.

Il devient le premier Néo-Zélandais à remporter une épreuve du Championnat du Monde des Rallyes, en 43 années d’existence. Dans le même temps, il a mis un terme à l’ambition de Volkswagen d’établir un nouveau record avec 13 victoires consécutives.

« Je n’arrive pas à le croire », confiait un Paddon ému, et qui a eu 29 ans la veille du départ de l’épreuve. « Je pensais vraiment n’avoir aucune chance au départ de la dernière spéciale, après avoir perdu tellement de temps sur Ogier ce matin. Dans cette dernière spéciale, j’ai donné tout ce que j’avais. Des routes étroites et sinueuses comme dans El Condor, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, mais j’ai fait le chrono de ma vie. »

Paddon avait pourtant démarré la dernière étape de ce rallye avec une avance confortable de 29’’8, suite à la sortie de route de Jari-Matti Latvala samedi. Mais un problème dans le changement de ses vitesses a vite fait craindre le pire. Même si Ogier a montré une certaine prudence dans les spéciales, il est vite revenu dans les échappements du leader, pour compter moins de trois secondes de retard avant le dernier chrono.

« La dernière spéciale était incroyablement cassante, explique Ogier. J’ai conduit plutôt propre mais je n’ai pas pris le risque maximum à cause des profondes ornières. Bien joué à lui, il a vraiment bien roulé dans cette dernière spéciale. »

Son coéquipier, Andreas Mikkelsen, a complété le podium, à 50’’9 du Français. Il a réussi à rallier l’arrivée malgré un tête-à-queue dans le brouillard de la première spéciale du jour. En revanche, avec victoire bonifiée d’Hayden Paddon, le Norvégien tombe du podium du classement général.

Dani Sordo a terminé 11’’9 plus loin, au sein d’une autre i20 WRC. Mads Østberg s’est classé cinquième, mais assez loin de son prédécesseur. Il est sorti de la route en début de journée en raison d’un problème de notes.

Le top 6 de ce Rallye d’Argentine, qui proposait 364,68 kilomètres de secteurs chronométrés en quatre jours et autour de Villa Carlos Paz, est complété par Thierry Neuville, sur une troisième i20 WRC. Le Belge a su se remettre dans le bon sens après avoir perdu plusieurs minutes vendredi, en raison d’un problème de branchement dans le circuit d’essence.

L’Argentin Marcos Ligato a régalé ses supporters en terminant septième pour sa première en DS 3 WRC. Eric Camilli, auteur d’une approche prudente, a rallié l’arrivé au huitième rang sans avoir connu de soucis. Henning Solberg et Nicolas Fuchs, vainqueur en WRC 2, complètent le top 10.

Après deux manches en Amérique (Mexique et Argentine), le WRC va désormais revenir en Europe, avec le Rallye du Portugal comme prochaine manche (19-22 mai).

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less