Motorsport

Ogier peut égaler le record de Markku Alén au Portugal

Début au Portugal d’une série de cinq rallyes en Europe

Recherche

Par Olivier Ferret

18 mai 2015 - 10:46
Ogier peut égaler le record de (...)

De retour du continent américain, et prêt à conquérir l’Europe. Volkswagen aborde le Rallye du Portugal avec une motivation puissance 3. Avec les Français Sébastien Ogier/Julien Ingrassia, Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila (Finlande) et Andreas Mikkelsen/Ola Fløene (Norvège), ce sont trois équipages affamés de victoire qui se présenteront au départ de la cinquième manche du Championnat du monde des Rallyes, au Portugal, du 21 au 24 mai.

Tous trois disposeront, pour la première fois, de la Polo R WRC deuxième génération, dans cette épreuve qui en annonce une série de cinq d’affilée en Europe. De leur côté, les ingénieurs de Volkswagen ont eux aussi mis la barre plus haut dans le domaine de la technologie à l’amorce de cette tournée européenne. Nouveau aussi, le profil de ce Rallye du Portugal new-look. Les opérations ont en effet été déplacées du sud (Algarve) au nord, dans la région de Porto, où l’itinéraire va retrouver de grandes classiques, dont la plus réputée d’entre elles, "Fafe". Au total, 16 épreuves spéciales sur terre, et quasiment 350 km contre la montre.

"Le Rallye du Portugal 2015 retrouve le nord du pays, marquant le retour de de plusieurs grandes classiques en matière d’épreuves spéciales", relève Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport. "Il faut s’attendre à un immense succès populaire ici. Pour la première fois, nous alignerons au départ trois Polo R WRC de la deuxième génération. Andreas Mikkelsen, qui en disposera à son tour, s’y est bien préparé. Cela nous donne un surplus d’énergie et décuple notre motivation. Comme toujours, nous avons soif de victoire. Mais cette fois-ci, encore plus que de coutume. Le décevant week-end que nous avons vécu en Argentine nous est resté en travers de la gorge. Chacun va donner le meilleur de lui-même pour chasser ce désagréable souvenir de sa mémoire."

Tous les chemins mènent à Porto

Le Portugal est connu depuis toujours pour l’enthousiasme du public lorsque le Rallye y établit ses quartiers. Le tracé quitte donc l’Algarve pour retrouver la région de Porto, dans le nord du pays, pour la première fois depuis 2001. Du coup, ce sont de nombreuses spéciales de légende qui font leur réapparition, dont la plus célèbre d’entre elles : "Fafe". C’est en effet une foule de plus de 100.000 spectateurs enthousiastes qui se rassemble sur le parcours de cette seule épreuve spéciale, pour en faire un véritable Woodstock du WRC. De manière à essayer de calmer le jeu dans les rangs des fanatiques, Sébastien Ogier et les mécaniciens portugais du team Volkswagen, José Azevedo da Silva, Marco Moreiras et Rui Cabeda se sont associés à l’appel des organisateurs. Une vidéo invite les spectateurs à respecter impérativement les zones assignées au public. Afin que rien ne vienne entraver le festival de glisse attendu dans Fafe et les autres spéciales alentour.

Ces dernières incluent d’autres classiques comme "Ponte de Lima" et le circuit de Rallycross de Lousada. D’autres épreuves spéciales, utilisées jusqu’en 2001, ont depuis été goudronnées, ce qui a rendu impossible leur utilisation dans un rallye 100% terre. Les fans ne perdront cependant pas au change : faisant suite à la cérémonie de départ dans la ville réputée comme étant le berceau de la civilisation portugaise, Guimarães, l’action se poursuivra le jeudi avec la super spéciale de Lousada. 128,70 km de chronos sont au programme du vendredi, dont l’ultra-rapide spéciale de Ponte de Lima et son parcours sablonneux. Le samedi sera la journée la plus longue, avec 165,40 km de course, avant l’épilogue du dimanche avec les spéciales de Vieira do Minho et de Fafe. Cette dernière, dont le tracé serpente entre les éoliennes, et qui propose aussi un saut très spectaculaire qui magnétise les fans, sera aussi le théâtre de la Power Stage, à l’issue de laquelle sont attribués les points de bonus aux auteurs des trois meilleurs temps.

Toutes les bonnes choses vont par trois... Ogier vise sa 3e

Ils comptent déjà, à leur actif, quatre victoires au Portugal – dont deux sur la Polo R WRC : Sébastien Ogier et Julien Ingrassia lorgnent non seulement sur une troisième victoire consécutivement dans ce Rallye, mais aussi sur le record détenu par Markku Alén. Le Finlandais est pour le moment le seul pilote WRC à avoir inscrit son nom à cinq reprises sur la terre portugaise. Ce pilote de légende sera présent au Portugal, à l’invitation de Volkswagen, pour voir en direct si Séb et Julien peuvent égaler son record. Markku Alén s’est imposé en 1975, 1977, 1978, 1981 et 1987 sur Fiat et Lancia. Les victoires de Sébastien Ogier datent de 2010, 2011, 2013 et 2014 avec Citroën et Volkswagen. Seul, le pilote Lancia, Massimo Biasion, a réussi le coup du chapeau ici, avec trois victoires de suite.

Amende honorable : mise à jour technique pour la Polo R WRC

Volkswagen a réagi au problème d’injection d’essence rencontré en Argentine, et utilisera à partir du Portugal un modèle d’injecteur différent sur le moteur 1.6 litre turbo de la Polo R WRC. Le règlement technique impose à l’équipe d’utiliser un joker, permettant d’homologuer certaines pièces en cours de saison. En Argentine, des injecteurs défectueux ont compromis toute chance de bon résultat pour Sébastien Ogier et Jari-Matti Latvala.

"Je n’ai que de bons souvenirs du Rallye du Portugal. J’ai déjà gagné ici à quatre reprises, les deux dernières fois sur Volkswagen. J’ai appris qu’une nouvelle victoire me hisserait à égalité avec Markku Alén, qui détient le record de succès au Portugal. C’est clairement mon objectif. Je suis très heureux que Markku ait été invité ici. Nous nous connaissons déjà, c’est un type bien et je le respecte vraiment. Après notre décevant week-end en Argentine, il est très important pour moi et pour l’ensemble de l’équipe de tirer les bonnes conclusions et de revenir encore plus forts. La concurrence est bien réveillée : Citroën, avec Kris Meeke et Mads Østberg, et Ford avec Elfyn Evans nous l’ont prouvé en Argentine. Ce sera loin d’être facile," déclare Sébastien Ogier.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less