Motorsport

Ogier explique sa sortie ’surprise’

« Surpris par une zone glissante juste avant un freinage »

Recherche

Par www.wrc.com

23 août 2013 - 16:52
Ogier explique sa sortie 'surprise'

Sébastien Ogier a avoué ne pas avoir mis d’avertissement dans ses notes concernant un virage glissant, où il s’est sorti ce matin.

Après la journée d’hier, le Français disposait de 5,7 secondes d’avance sur son équipier Jari-Matti Latvala. Mais ce matin dans l’ES3 Mittelmosel, Ogier est sorti de la route après avoir manqué un freinage cassant sa suspension avant gauche de sa Polo R.

Malgré la pluie tombée dans la matinée, les routes étaient suffisamment sèches pour inciter la plupart des pilotes à choisir des pneumatiques durs. Mais Ogier, qui était le premier à s’élancer dans la spéciale, s’est fait surprendre.

« Nous avons été surpris par une zone glissante juste avant un freinage », a-t-il concédé. « Il y avait un peu d’humidité sur mon point de freinage et je ne l’avais pas mis dans les notes. Je suis arrivé un peu trop vite et nous sommes sortis dans un fossé où il y avait un petit talus qui a abimé la suspension. »

Ogier a perdu 2 minutes et 30 secondes à l’arrivée. Ensuite, avec son copilote Julien Ingrassia, ils ont essayé de réparer la suspension avec des sangles. Mais les dégâts étaient trop importants et le duo français s’est arrêté après 17km dans la spéciale suivante.

« C’était trop difficile à piloter et trop risqué. Le volant bougeait beaucoup et finalement ça a cassé entièrement », a-t-il commenté à WRC.com

Ogier a une nouvelle équipe pour les reconnaissances, à savoir l’ancien pilote de WRC Simon Jean-Joseph et Benjamin Veillas. Ils ont roulé sur la spéciale plus tôt ce matin pour faire le point sur les notes mais Ogier refuse d’accuser quiconque dans cet accident.

« Ce n’est pas à cause de Julien. Il a fait le boulot. Peut-être qu’il y avait quelque chose avec notre équipe de reconnaissance. C’était la première fois que nous travaillons avec eux mais je ne les accuse pas. C’est toujours difficile d’évaluer les conditions quand c’est mouillé et que ça sèche progressivement. »

« Surtout qu’il y a un écart important entre le moment où ils passent et nous. Donc je n’accuse personne. J’ai piloté la voiture et je suis responsable de cette erreur. C’était délicat comme zone », a ajouté Ogier.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less