Motorsport

Ogier et Loeb se retrouvent au Monte-Carlo

Duel de Sébastien, le retour !

Recherche

Par www.wrc.com

23 janvier 2019 - 17:08
Ogier et Loeb se retrouvent au (...)

Les deux pilotes les plus prolifiques de l’histoire du Championnat du Monde FIA des Rallyes vont reprendre leur éternel duel dès jeudi à l’occasion du mythique Rallye Monte-Carlo (24-27 janvier), première manche de la saison 2019.

À eux deux, ces Sébastien ont remporté les quinze derniers titres mondiaux en jeu chez les pilotes tout en remportant treize fois le Rallye Monte-Carlo. Cependant, tous deux s’apprêtent à lancer leurs programmes respectifs dans un tout nouvel environnement.

Fort de six couronnes successives, Sébastien Ogier retrouve à trente-cinq ans l’équipe Citroën, huit saisons après l’avoir quittée. À domicile, le Gapois tentera de tirer toute la quintessence de la C3 WRC, un modèle qui a connu un début de carrière assez mitigé, afin de remporter sa sixième victoire sur le Monte-Carlo.

Le rallye disputé au cœur des Alpes s’annonce d’autant plus alléchant que le principal adversaire du tenant du titre pourrait bien être son compatriote, détenteur de neuf sacres et du record de victoires sur l’épreuve (sept).

Sébastien Loeb a néanmoins mis un terme à sa relation historique avec Citroën afin d’aider Hyundai dans sa conquête d’un premier titre. Désormais installé au volant de l’i20 WRC, son programme de six manches - le plus étoffé en WRC depuis sept ans - le verra donc affronter son ancien équipier dès le début de la saison.

Les deux hommes se connaissent bien puisqu’ils avaient croisé le fer chez Citroën entre 2009 et 2011. Entre l’ambitieux Ogier et le maître Loeb, la relation s’était tendue au fil des mois jusqu’au départ de Sébastien Ogier.

« Huit ans… Cela fait beaucoup », a déclaré le sextuple champion du monde en titre. « À l’époque, nous étions des gamins qui voulaient apprendre alors que l’équipe compte désormais sur nous pour aller de l’avant. C’est vraiment positif de voir le retour de Sébastien Loeb. Nous avons eu de belles batailles. Nous découvrons tous les deux un nouvel environnement et cela attise la curiosité du parc d’assistance. Tout le monde veut voir comment cela va se passer ! »

Difficile toutefois d’imaginer une épreuve plus difficile pour découvrir une nouvelle voiture. S’il se dispute principalement sur asphalte, le Monte-Carlo est célèbre pour l’imprévisibilité de ses conditions où la neige et le verglas peuvent arriver sans prévenir. Les choix de pneus devront donc être inspirés et la faculté de chaque pilote à "lire" la route peut faire la différence.

« Le plus dur est de trouver le bon rythme sans se faire piéger », a glissé Sébastien Loeb. « Il y a de grandes chances de verglas comme les températures chutent durant la nuit. On doit s’adapter sans cesse aux conditions changeantes et imprévisibles. »

En parallèle, les nouveautés ne manquent pas pour la saison 2019. Chez Citroën, Sébastien Ogier sera épaulé par Esapekka Lappi, transfuge du constructeur champion du monde en titre, Toyota. Le Finlandais y sera d’ailleurs remplacé par Kris Meeke, de retour après avoir été débarqué par Citroën en mai dernier.

Le Britannique retrouvera Ott Tänak et Jari-Matti Latvala au sein de l’équipe japonaise tandis que Sébastien Loeb aura Thierry Neuville et Andreas Mikkelsen comme partenaires chez Hyundai. Du côté de M-Sport Ford, détentrice des deux derniers titres chez les pilotes avec Sébastien Ogier, Elfyn Evans, Teemu Suninen et Pontus Tidemand seront alignés ce week-end.

Le Rallye Monte-Carlo partira jeudi de Gap avec deux spéciales de nuit. Les concurrents affronteront un total de seize spéciales cumulant près de 325 kilomètres chronométrés. L’arrivée sera donnée dimanche après-midi à Monaco.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less