Motorsport

Ogier en tête en Suède après une 1ère étape difficile

Latvala, Meeke et Neuville ont éprouvé des difficultés

Recherche

Par www.wrc.com

12 février 2016 - 17:58
Ogier en tête en Suède après une 1ère (...)

Sébastien Ogier mène le Rallye de Suède après une journée qui a vu de nombreux équipages de pointe partir à la faute.

Le triple Champion du Monde lui-même a échappé à deux incidents qui auraient pu lui être fatals. À l’issue de cette première journée de compétition en Suède, le leader du Championnat du Monde des Rallyes FIA mène avec sa Volkswagen Polo R WRC, avec une avance de 26.9 secondes. Hayden Paddon réalise une très belle performance avec sa Hyundai i20 WRC, à la deuxième place. Il devance Mads Østberg, en Ford Fiesta RS.

Ogier a remporté les trois spéciales disputées le matin près de la frontière séparant la Suède et la Norvège, afin de se construire une avance de 24’’2. Mais les fortes neiges de l’après-midi ne l’ont pas avantagé puisqu’il avait à ouvrir la route et à balayer la surface poudreuse. Il a tracé la trajectoire, à l’avantage de ses poursuivants.

Une intersection manquée dans l’après-midi a coûté quelques secondes à Ogier mais il a échappé à des incidents plus dommageables. Dans la matinée, en sortant de la route, il a heurté un arbre, qui lui a coûté un bras de transmission. Lui et son copilote, Julien Ingrassia, ont dû le réparer avant de reprendre la route.

« Il y avait un gué très profond que je n’avais pas dans mes notes, a expliqué le pilote haut-alpin. Les organisateurs nous avaient alertés au sujet d’une bosse mais je ne pouvais pas tourner après donc je suis allé dans les arbres. J’ai eu de la réussite. Ensuite, j’ai dû attaquer dans la neige car je savais que j’allais perdre du temps. »

Hayden Paddon s’est vite acclimaté à la version 2016 de la i20 WRC. Il a notamment remporté les deux dernières spéciales du jour, afin de remonter de la sixième à la deuxième place. Le Néo-Zélandais a aisément reconnu que les conditions l’ont aidé à réaliser de bons temps, avantagé par le passage des voitures le précédant. Il pourrait encore en profiter ce samedi, la neige étant annoncée par les prévisionnistes.

Østberg a pris un départ prudent, pour ce qui est son épreuve fétiche. D’abord huitième, il a su remonter peu à peu pour se placer au troisième rang. Il a su s’adapter aux conditions de l’après-midi en changeant son style de pilotage et les réglages de sa Fiesta RS.

Mais Ott Tänak, quatrième, n’a que 1’’1 de retard, lui aussi au volant d’une Ford Fiesta. Quant à l’Estonien, il reste sous la pression de Dani Sordo (+3’’4), qui place une deuxième i20 WRC dans le top 5. L’Espagnol a un temps été troisième, avant de se faire passer par Østberg et Tänak.

Andreas Mikkelsen complète le top 6 à bord d’une deuxième polo R WRC. Il referme un quatuor qui se tient en moins de neuf secondes. Le Norvégien a longtemps été le plus sérieux challenger d’Ogier, mais il a heurté une souche d’arbre et a fait un tête-à-queue, perdant vingt secondes.

Henning Solberg a su se relever d’un problème de passage de vitesses, ainsi que d’un souci dans la dernière spéciale, le moteur de sa Fiesta RS s’y étant arrêté un moment. Il est septième, avec 1’’9 d’avance sur Craig Breen, qui a signé un chrono dans le top 3 au volant de sa DS 3 WRC. Eric Camilli et Lorenzo Bertelli complètent le top 10.

Kris Meeke a longtemps été deuxième mais il a heurté une pierre dissimulée. L’impact a conduit le pilote de la DS 3 WRC à renoncer à la suite de la journée. Thierry Neuville n’a pas eu beaucoup plus de chance, s’étant retrouvé au volant d’une i20 WRC avec deux roues motrices, après le bris du différentiel arrière. Un arbre de transmission à l’avant gauche a fait perdre beaucoup de temps à Jari-Matti Latvala. Il s’est finalement arrêté dans la dernière spéciale.

La deuxième étape, disputée samedi, couvrira 92,25 kilomètres. Elle inclus deux passages dans la spéciale de Vargasen, qui comprend le fameux Colin’s Crest, ce saut impressionnant ainsi dénommé en hommage à Colin McRae. Les concurrents se retrouveront également en tête à tête lors de la spéciale de Karlstad.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less