Ogier : Le Rallye d’Allemagne ne sera pas une promenade de santé

Il retrouve l’asphalte pour le rallye à domicile de Volkswagen

Recherche

Par www.wrc.com

20 août 2014 - 10:18
Ogier : Le Rallye d'Allemagne (...)

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia ont rendez-vous outre-Rhin pour le neuvième round du championnat du monde des rallyes. Et c’est un nouveau défi qui s’annonce pour les Français, puisque le Rallye d’Allemagne fait office de première manche 100% asphalte de la saison.

Avec l’Allemagne, ils retrouvent une épreuve qu’ils ont accrochée à leur palmarès en 2011, mais ce rallye ne leur a pas toujours souri. Un an après y avoir connu l’un de leurs rares abandons avec Volkswagen, les champions du monde en titre auront à cœur d’effacer ce mauvais souvenir et se présenteront à Trèves comme de sérieux prétendants à la victoire.

Alors qu’aucun constructeur allemand n’a jamais remporté son rallye national en WRC, le team Volkswagen Motorsport fera lui aussi son possible pour effacer le souvenir de l’édition 2013, seule manche de la saison où aucun de ses pilotes ne figurait sur le podium. Par ailleurs, la détermination de l’équipe est décuplée par sa position très favorable au championnat Constructeurs.

« On a une très bonne opportunité de confirmer en Allemagne le titre mondial de Volkswagen et on est déterminés à ne pas laisser passer cette chance, » annonce Seb. « Pour toute l’équipe, la pression est plus forte à domicile que sur les autres rallyes, mais ce pourrait être un avantage car on est généralement plus concentré dans ces circonstances. »

« En Allemagne, on veut continuer à enrichir notre palmarès de la saison. On veut aussi remporter cette édition pour effacer le mauvais résultat de l’année dernière. Cette année on a déjà réalisé de bons essais sur asphalte. Cette surface convient bien à la Polo R WRC, on pense donc pouvoir être très rapides, » ajoute le pilote gapençais.

« Peu importe ce qu’il se passera, le Rallye d’Allemagne ne sera pas une promenade de santé. La spéciale complexe et insidieuse de Panzerplatte, par exemple, a piégé plusieurs pilotes par le passé. Plusieurs spécialistes de l’asphalte figurent parmi nos concurrents, à l’image de Thierry Neuville qui était en lice pour la victoire l’année dernière. Je crois que les Hyundai seront très fortes et je vais aussi garder un œil sur Kris Meeke : il était diablement rapide en Finlande et il est très bon sur asphalte. »

18 spéciales composent l’itinéraire du Rallye d’Allemagne, pour un total de 326,02 km chronométrés répartis sur trois jours de course. Si aucune d’elles n’est strictement identique à son format 2013, ces ES sont pour la plupart bien connues des concurrents à l’image de Drohntal, Grafschaft ou encore Stein & Wein. A noter toutefois que le parcours se rapprochera de la frontière belge avec Wasweiler et que la fameuse épreuve de l’Arena Panzerplatte est divisée en deux parties – l’une très courte, l’autre de 42 km.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos