Motorsport

Ogier : J’aborde la Pologne en toute confiance

Le festival de vitesse débute en Pologne

Recherche

Par Olivier Ferret

27 juin 2016 - 14:47
Ogier : J'aborde la Pologne en toute (...)

Volkswagen disputera les prochains rallyes de Pologne et de Finlande avec le statut de favori du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA. Premier de ces deux rendez-vous, le Rallye de Pologne marque le début d’un festival de vitesse qui se poursuivra en Finlande, ces deux épreuves étant courues à une vitesse moyenne de plus de 120 km/h. La Polo R WRC a déjà disputé trois fois le Rallye de Finlande et deux fois celui de Pologne avec Sébastien Ogier/Julien Ingrassia, Jari-Matti Latvala/Miikka Anttila et Andreas Mikkelsen, qui a pour copilote, Anders Jæger. L’équipe de Wolfsburg s’est imposée en ces cinq occasions. L’édition 2016 du Rallye de Pologne comporte 21 épreuves spéciales totalisant 306,1 kilomètres.

“Après l’un des plus lents, nous allons aborder désormais les deux rallyes les plus rapides de la saison. Il est temps de passer une vitesse supérieure en championnat du monde”, déclare Jost Capito, Directeur de Volkswagen Motorsport. “Une précision de conduite absolue et une concentration totale seront à l’ordre du jour en Pologne et en Finlande. Dans ces épreuves, la différence se fait sur des fractions de seconde. Nos pilotes ont montré ces deux dernières années qu’ils maitrisent bien cet exercice. Mais en tant qu’équipe, nous n’aurons une chance de gagner qu’en ne commettant pas la moindre erreur.”

La route des records

La spéciale nommée “Wieliczky” est la plus rapide jamais disputée par la Polo R WRC : en 2014, au second passage, Andreas Mikkelsen l’a remportée à une vitesse moyenne de 136,88 km/h. Cette épreuve figure au programme de l’édition 2016 mais dans une version différente. Les spéciales “Swietajno” “Stańczyki”, “Babki” et “Baranowo” ont également été courues à plus de 120 km/h. Seules deux spéciales restent inchangées par rapport à l’an dernier : “Gołdap” et “Mikołajki Arena”

Une nouvelle édition des matches entre Ogier et Mikkelsen de 2014 et 2015

Les duels en Pologne opposant le Champion du Monde Sébastien Ogier à son challenger Andreas Mikkelsen, tous deux très performants sur des parcours rapides comme en Pologne, avaient tenu les spectateurs en haleine en 2014 et 2015. Le Champion du Monde avait pris le dessus sur son challenger en gagnant à ces deux occasions. De nombreux éléments permettent de penser qu’un nouveau duel pourrait se produire entre les deux pilotes Volkswagen qui occupent les première et troisième places du classement provisoire du championnat pilotes.

Un honneur et un fardeau : les champions du monde jouent le rôle d’ouvreurs sur les routes depuis mars 2014

De ce point de vue, et en tant que leaders du championnat en cours, les champions du monde Sébastien Ogier et Julien Ingrassia porteront de nouveau le plus lourd fardeau en devant s’élancer les premiers sur la route. Cette position sera moins pénalisante que sur les pistes sablonneuses et poussiéreuses du Rallye de Sardaigne. Malgré des courses parfaitement menées, Ogier/Ingrassia n’ont pas encore été en mesure de gagner un rallye sur terre en 2016. Ils ont cependant réussi grâce à leurs brillantes performances à finir sur le podium au Mexique, en Argentine, au Portugal et en Italie, ce qui fait d’eux le seul duo à avoir toujours fini parmi les trois premiers depuis le début de la saison. 0gier/Ingrassia ont constamment mené le championnat WRC depuis mars 2014. Ils ouvriront ainsi la route pour la 29eme fois consécutive.

“Le Rallye de Pologne fait partie des courses que j’ai hâte de disputer chaque année. C’est un rallye rapide comparable à celui de Finlande. J’aime particulièrement les parcours rapides qui conviennent bien à mon style de pilotage. Je ne garde que des souvenirs positifs de la Pologne où j’ai gagné ces deux dernières années. Comparé au Rallye d’Italie, le revêtement des routes est complètement différent et il ne sera pas tout à fait aussi difficile pour notre voiture. Le championnat se déroule actuellement très bien pour Julien et moi. Bien que nous n’ayons pas gagné depuis quatre rallyes, nous avons constamment accentué notre avance au classement provisoire et j’aborde donc la Pologne en toute confiance. Ma situation personnelle me donne également une force supplémentaire. Je savais que cela serait merveilleux d’être père mais je n’imaginais pas que cela serait formidable à ce point.”

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less