Motorsport

Ogier : C’était l’un des rallyes les plus excitants du WRC

Ogier s’impose en Suède dans un final haletant

Recherche

Par www.wrc.com

15 février 2015 - 17:17
Ogier : C'était l'un des rallyes les (...)

Ce dimanche, Sébastien Ogier a remporté d’un souffle le Rallye de Suède après le tête-à-queue de son équipier Andreas Mikkelsen, privant ce dernier d’une première victoire en WRC.

Avec une lutte titanesque à trois proposant l’un des finals les plus excitants du WRC, Ogier conservait son sang-froid dans les forêts suédoises pour renverser la situation lors de l’ultime spéciale de 15.87km, tout en maintenant Thierry Neuville à l’écart.

Seulement 4.6s séparaient les trois hommes à l’entame de la Power Stage. Les temps partiels tournaient à l’avantage de Mikkelsen avant l’ultime portion, mais sa Volkswagen Polo R touchait un mur de neige et se retrouvait coincé.

Déjà présent sur la ligne d’arrivée, Ogier levait le poing en l’air en apprenant la nouvelle, synonyme d’une victoire avec 6.4s d’avance sur Neuville.

« C’était l’un des rallyes les plus excitants du WRC », disait-il. « C’est une victoire un peu folle, acr nous avons dû attaquer de bout en bout. Il y a deux ans, j’avais beaucoup bataillé pour obtenir mon premier succès ici, mais cette fois j’ai dû tout donner dans la derni§re spéciale. C’est un final fantastique. Andreas a fait un travail remarque et il est très jeune. Je ne doute as que nous aurons de nombreuses batailles dans l’avenir. »

« Hormis une erreur vendredi, je suis fier d’avoir gardé la voiture sur la piste à de telles vitesses », ajoutait Ogier.

Malgré l’émotion, Mikkelsen préservait finalement la troisième place à 33.4s de Neuville. « Nous avons tout donné dans la dernière spéciale, mais il y avait un mur de neige et nous sommes restés coincés. Nous avons essayé… Espérons que l’on ait plus de chance la prochaine fois », confiait le Norvégien.

Débutant la journée en leader, Neuville était victime d’un problème d’intercom, mais frottait aussi un mur de neige dans la matinée. Le tout permettait à Ogier de le passer. Le Belge était toutefois heureux de sa deuxième place après la Power Stage.

Ott Tänak finissait en quatrième position avec sa Ford Fiesta RS, profitant de l’erreur de Mads Østberg, coincé dans un mur de neige dans la première spéciale du matin. Remplaçant de Dani Sordo, blessé, Hayden Paddon signait le meilleur résultat de sa carrière avec la cinquième place avec l’i20 de l’Espagnol.

Elfyn Evans conservait le sixième rang. Les efforts de Kris Meeke pour le déloger se terminaient en un tête-à-queue à haute vitesse dans l’ultime épreuve. Le pilote Citroën préservait la septième place, et tout comme Evans, il avait auparavant pris l’ascendant sur Martin Prokop. Plus tôt dans la journée, le Tchèque avait évité de justesse un tonneau au volant de sa Fiesta RS. Yuriy Protasov et Mads Østberg complétaient le top dix.

La troisième étape du Championnat du Monde FIA des rallyes mènera les équipages au Rallye du Mexique (5-8 mars) pour le premier événement sur terre de la saison.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less