Motorsport

Objectif titre GP2 pour Pic et Campos Racing en 2015

Ambitions élevées pour Arthur à l’orée de sa deuxième saison

Recherche

Par Olivier Ferret

11 avril 2015 - 12:02
Objectif titre GP2 pour Pic et (...)

Arthur Pic et Campos Racing lanceront leur seconde campagne commune en GP2 à Bahreïn le week-end prochain (17-19 avril) avec un seul objectif : jouer le titre dans l’antichambre officielle de la Formule Un.

L’an passé, le Français a signé des débuts remarqués dans la catégorie avec son écurie espagnole en décrochant une victoire lors de la course longue à Budapest, avant d’y ajouter deux autres podiums à Monza et Abou Dhabi. Au final, Pic a terminé septième du championnat, soit le deuxième meilleur classement des pilotes qui découvraient le GP2 en 2014.

Le Montilien de 23 ans estime que ces résultats probants et sa reconduction chez Campos bien avant le terme de la saison lui ont offert la stabilité nécessaire pour entamer sa deuxième année dans les meilleures conditions. Une situation illustrée par des performances prometteuses lors des récents essais officiels organisés à Yas Marina puis à Sakhir.

« Les tests GP2 se sont bien déroulés dans leur ensemble, confirme Pic. Nous sommes donc confiants de pouvoir effectivement nous mêler à la lutte pour le titre cette année. Certes, il est toujours difficile de se situer par rapport à la concurrence avant la première course, mais je pense que nous serons dans le coup comme c’était le cas à la fin de l’année dernière.

Rester avec la même écurie offre clairement un avantage. Généralement, les deux ou trois premiers mois passés au sein d’une nouvelle structure servent à rencontrer les différents membres de l’équipe et à prendre ses marques. La continuité permet de se mettre directement au travail. Concrètement, Campos et moi avons commencé à préparer 2015 dès le mois de novembre dernier et les essais GP2 d’après-saison à Abou Dhabi. »

S’il a brillé par sa vitesse et sa régularité en course l’an passé avec 14 arrivées dans les points, Pic sait qu’il devra hausser le rythme en qualifications pour prétendre à la couronne. C’est donc tout naturellement que le membre de l’Équipe de France FFSA et son écurie ont ciblé la performance sur un tour lors des récents tests officiels.

« Les qualifications restent un domaine primordial en GP2 et notre programme d’essais reflétait cette réalité avec 60% du temps consacré à ce facteur clé, indique Arthur. Cela dit, nous avons trouvé des solutions intéressantes à tous les niveaux, aussi en bien en simulation course que lors des entraînements « qualifications ». Comme toujours, il faudra attendre le verdict de la piste, mais nous sommes satisfaits du travail effectué jusque là. »

Principale nouveauté technique de la saison 2015, l’apparition du DRS rapproche un peu plus les monoplaces du GP2 de leurs grandes sœurs en Formule Un. Offrant un surcroît de vitesse conséquent une fois actionné – environ 15 km/h –, l’aileron arrière amovible jouera un rôle clé dans la stratégie de course. L’occasion pour Pic de mettre en pratique son expérience du système similaire qu’il utilisait en Formule Renault 3.5.

Qui dit nouvelle campagne, dit également nouveau coéquipier pour Arthur en 2015, le Français faisant équipe avec Rio Haryanto cette année. Multiple vainqueur en GP3, l’Indonésien a déjà roulé en F1 et dispute sa quatrième saison dans l’antichambre de la catégorie reine. Forte d’un duo mêlant vitesse et expérience, l’écurie Campos est ainsi solidement armée au moment de se lancer à la conquête du titre.

« Avoir deux pilotes dans le rythme tire l’équipe vers le haut, explique Pic. C’est toujours positif de disposer d’un bon point de repère pour se comparer et s’entraider, surtout en GP2 où le temps de roulage est assez limité.

Rio est une personne ouverte avec qui l’on peut échanger : l’entente et la communication étaient bonnes durant les essais. Après, lui comme moi voudrons être devant sur les week-ends de course mais cela fait partie du jeu. »

Ambitieux, Arthur n’en demeure pas moins conscient du défi à relever pour triompher d’une concurrence particulièrement musclée en 2015. Au retour de Stoffel Vandoorne, protégé de McLaren-Honda, et de Raffaele Marciello, réserviste Sauber, s’ajoutent les venues d’Alex Lynn, pilote de développement chez Williams, et de Pierre Gasly, membre de la filière Red Bull.

« C’est vrai que beaucoup d’écuries de Formule Un ont placé leurs jeunes pilotes en GP2 cette année, et tant mieux ! conclut Pic. Cela donne un super plateau avec des bagarres intenses et un beau championnat en perspective. Vivement le coup d’envoi à Bahreïn ! »

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less