Motorsport

OAK : Jacques Nicolet fait le point avant la reprise

Deux meetings et deux victoires pour la Morgan 2012 LMP2

Recherche

Par

25 juillet 2012 - 08:09
OAK : Jacques Nicolet fait le point (...)

Après un début de saison en demi-teinte, Jacques Nicolet a de quoi retrouver le sourire. Son pilote Guillaume Moreau se remet petit à petit de sa sortie de piste et ses Morgan 2012 LMP2 ont connu deux succès en une semaine. C’est d’abord en European Le Mans Series qu’est venue la première satisfaction avec une pole pour la Morgan de Mathieu Lahaye à Donington Park, avant que Olivier Pla, Bertrand Baguette et Dimitri Enjalbert ne l’emportent. C’est ensuite en American Le Mans Series à Mosport que l’auto développée par Onroak Automotive s’est imposée avec le Conquest Endurance et l’équipage Plowman/Heinemeier-Hansson. L’équipe sarthoise va quant à elle reprendre la piste à Silverstone pour le quatrième round du Championnat du Monde d’Endurance où seront présentes deux Morgan 2012 LMP2, mais pas la OAK-Pescarolo LMP1. En octobre, OAK Racing aura un planning chargé avec deux manches du WEC entrecoupées de la finale ELMS pour le Petit Le Mans. La piste asiatique est aussi un nouveau terrain de jeu possible pour les Morgan avec le renouveau de l’Asian Le Mans Series. Autant de sujets à aborder avec Jacques Nicolet, Président du OAK Racing et par ailleurs pilote de la Morgan 2012 LMP2 #24.

Laurent Mercier : Jacques, deux meetings et deux victoires pour la Morgan 2012 LMP2. Le travail hivernal commence à payer...

Jacques Nicolet : « Depuis le début de saison nous savions que la Morgan 2012 LMP2 était dans le coup. Cela a demandé plus de temps que prévu pour que viennent les résultats. Le potentiel est bien là et ces deux victoires le prouvent. De plus ces succès n’ont pas été faciles à obtenir car aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, la concurrence est rude et il n’a rien fallu lâcher. Nous espérons une bonne seconde partie de saison. »

Quel est le sentiment de l’équipe quant à la finale de l’European Le Mans Series disputée outre-atlantique ?

« Disons que pour nous, le côté logistique s’annonce dur à gérer car le Petit Le Mans tombe juste entre le Japon et la Chine. Il va falloir réfléchir à l’organisation. La situation de l’European Le Mans Series était devenue compliquée. La solution trouvée est la bonne car cela va permettre aux équipes européennes qui le souhaitent d’aller se frotter aux équipes américaines et de disputer Petit Le Mans. Ce n’est quand même pas rien comme épreuve. C’est très positif pour les passionnés et ceux qui ont des projets d’avenir. Personnellement j’en garde un souvenir impérissable, notamment en 2009 où j’ai découvert ce tracé si atypique. Le Petit Le Mans, c’est magique ! Outre le circuit, il y a toute l’ambiance à l’américaine. »

« Nous allons tout faire pour y être au moins avec une auto sachant que de toute façon la Morgan 2012 LMP2 du Conquest Endurance sera au départ. Il va falloir maintenant tout étudier de près avec l’équipe et Sébastien (Philippe). Pour en revenir à la décision d’aller terminer la saison européenne à Road Atlanta, c’est tout de même mieux que d’avoir une dizaine d’autos sur la grille de départ de la dernière course qui devait se tenir à Portimao en fin d’année. Tout le monde se doutait que la fin de saison serait difficile à assurer, mais on ne s’attendait pas vraiment à cela car les teams n’ont pas été consultés. Je sais qu’il y a une prise en charge pour le transport du matériel. C’est une sortie de crise vers le haut pour la série Le Mans européenne. »

Quid de la OAK-Pescarolo LMP1 qui ne figure pas sur la liste des engagés des 6 Heures de Silverstone ?

« C’est confirmé qu’elle n’y sera pas. On veut se laisser du temps pour la suite et le planning est déjà très chargé avec les LMP2. Cette absence ne remet en rien la poursuite du programme LMP1 et nous allons faire en sorte de revenir encore plus fort. »

Avec le lancement de l’Asian Le Mans Series, Onroak Automotive voit l’arrivée d’un nouveau marché. Il y a déjà des ouvertures ?

« Il est clair que l’Asian Le Mans Series fait partie des sujets que nous étudions. Il faut encore attendre un peu pour connaître le déroulement de la saison. Nous venons juste d’apprendre qu’il y aurait l’Indonésie. Cette série est une très bonne chose avec l’ouverture de nouveaux horizons pour Onroak Automotive. Nous allons nous y intéresser. »

On a entendu des rumeurs comme quoi il pourrait y avoir un rapprochement avec HPD ?

« Le développement à l’international fait partie du travail d’Olivier (Quesnel). Déjà par le passé, nous avons eu des discussions avec HPD comme avec d’autres. Il n’y a strictement rien de fait à ce sujet pour le moment. Nous travaillons actuellement avec Judd et Nissan. Nous avons conscience que l’année est difficile pour certaines activités de Judd, mais ils font tout leur possible et on ne peut que les remercier pour tout le travail fourni. Quant à Nissan, c’est avec eux que l’on a décroché les deux premières victoires de la Morgan 2012 LMP2. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less