Motorsport

Nicolas Armindo : Nous avons mis de l’animation !

"Je ne peux qu’être satisfait de l’ensemble de la semaine"

Recherche

Par

4 juillet 2012 - 19:30
Nicolas Armindo : Nous avons mis de (...)

Nicolas Armindo peut être satisfait de ses 24 Heures du Mans. Pour sa deuxième participation à la classique mancelle, la Porsche 911 GT3-RSR qu’il partageait avec Raymond Narac et Anthony Pons a lutté pour la victoire de la catégorie GTE-Am jusque dans les dernières minutes. Au final, le trio du team IMSA Performance Matmut est monté sur la deuxième marche du podium. Avant de reprendre la volant de l’auto à Donington pour le prochain meeting European Le Mans Series, c’est au Castellet que l’on a croisé Nico, venu encourager son ami Olivier Pla. De quoi faire un débriefing sur sa belle prestation sarthoise, mais aussi sur sa pige en British GT pour le compte du Trackspeed Racing. A la fin du mois, c’est aux 24 Heures de Spa que l’on devrait le retrouver.

Laurent Mercier : Nico, ton bilan sarthois est positif ?

Nicolas Armindo : « Je ne peux qu’être satisfait de l’ensemble de la semaine. L’équipe IMSA Performance Matmut a une nouvelle fois montré qu’elle méritait d’avoir le statut d’équipe d’usine. Les pilotes ont fait peu de fautes, ce qui est très important dans une course aussi compliquée que les 24 Heures du Mans. Nous avons roulé à 90% de nos capacités. Il ne fallait pas commettre de fautes et le résultat final est là pour le prouver. »

La catégorie GTE-Am a été la plus disputée des quatre catégories...

« Tout s’est joué dans les dernières minutes, mais personne dans le team ne doit se reprocher quoi que ce soit. J’ai adoré me battre contre Pedro Lamy, qui faisait partie de mes idoles quand j’étais plus jeune. Il a une grande carrière et rouler contre lui a été une expérience que je ne suis pas prêt d’oublier. Il est vrai qu’avec la Corvette #50 de Larbre Compétition, nous avons mis de l’animation en GTE-Am. On a pu voir que le niveau des pilotes dans cette catégorie est élevé. »

Le team s’était focalisé sur la course et non les essais ?

« Oui car nous tenions à avoir une auto confortable pour la course, même si c’était un peu frustrant de ne pouvoir jouer les premiers rôles durant les qualifications. Mais ce que l’on retient c’est le podium final. Il n’a rien fallu lâcher durant 24 heures et les relais ont été nombreux. Pour son premier Le Mans, Anthony a su trouver sa place et sa démarche a été très bonne. Il a su gérer comme il le fallait le trafic sans se préoccuper des chronos. Il a parfaitement rempli son rôle. »

Tu vas maintenant revenir en European Le Mans Series. Tu as plus d’informations sur le futur du championnat ?

« Je n’en sais pas plus. Ce que je sais c’est que nous serons à Donington avec Anthony pour décrocher la victoire en GTE-Am. La catégorie manque clairement d’autos. Les courses de 6 heures sont pourtant parfaites pour les gentlemen qui ont un temps de roulage conséquent. Pour ma part je vais découvrir Donington. »

Tu as aussi fait une pige en British GT ?

« L’objectif était de placer l’auto de David Ashburn en tête du championnat, ce que nous avons réussi avec David. Pour le moment, il n’était prévu qu’un seul meeting pour moi, mais je reste disponible en cas de besoin. Le niveau du championnat est relevé avec une BOP basée sur le GT Open, ce qui est très intéressant. J’ai en revanche arrêté mon implication en Porsche Carrera Cup Allemande, mais je poursuis en ADAC GT Masters. A l’avenir, mon objectif est de poursuivre en Endurance où il faudra étudier les différentes possibilités. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less