Motorsport

Neuville seul contre tous à Chypre

Il sera le seul pilote Peugeot

Recherche

Par

31 octobre 2011 - 14:41
Neuville seul contre tous à Chypre

La dernière manche de l’Intercontinental Rally Challenge se déroule du 3 au 5 novembre, à Chypre.

Au sein du groupe compact des pilotes 207 S2000, Thierry Neuville est le mieux placé dans la quête du titre « Pilotes ». Il sera de la partie avec comme seul et unique objectif, en dépit de sa faible expérience des rallyes sur terre, de défendre ses chances au championnat.

Depuis la création de la Série, les responsables de l’IRC ont toujours voulu innover afin que leur compétition soit en phase avec son temps. En témoignent les nombreuses et spectaculaires retransmissions télévisées en direct de spéciales. Ce sera de nouveau le cas à Chypre. De plus, afin de garantir le suspense jusqu’au bout, les points marqués sur les deux dernières manches bénéficient d’un coefficient multiplicateur.

Si on tient compte de celui-ci, les positions au Championnat Pilotes sont nettement plus serrées qu’il n’y paraît, avec non moins de six candidats encore en lice pour le titre. Parmi eux, le mieux classé des pilotes Peugeot est Thierry Neuville. Le Cyprus Rally ne figurait pas au programme du jeune Belge. Il a été ajouté afin qu’il puisse jusqu’au bout défendre ses chances au Challenge.

A l’image du programme initial de Thierry Neuville, les autres pilotes des filiales Peugeot habituellement engagés n’avaient pas prévu de participer à ce dernier rallye.

Frédéric Bertrand, Responsable de la Compétition Clients de Peugeot Sport ajoute : « Nous sommes habitués à voir toujours un minimum de 4 207 S2000 alignées par les filiales comme la France, l’Angleterre, et le Portugal, mais la Belgique sera l’unique représentant dans cette ultime manche. Bryan Bouffier était également bien placé au championnat pilote, mais nous avons dû favoriser le mieux classé. On aurait aimé pouvoir faire plus mais c’est un choix de raison qui nous empêche d’aligner d’autres voitures. Nous souhaitons à Thierry et Nicolas de réussir dans leur quête. Ce ne sera pas facile mais ils tentent leur chance jusqu’au bout. »

Les organisateurs du Cyprus Rally sont, eux aussi, de fervents adeptes de l’innovation. Il y a plusieurs années, ils ont été les premiers à remettre à la mode non seulement le rallye « mixte », avec spéciales sur terre et spéciales sur goudron, mais aussi les spéciales « mixtes », chaque tronçon chronométré étant composé d’une succession de portions sur terre et de portions sur goudron. En 2011, l’équilibre sera pratiquement parfait, avec 51,6% de chemins de terre et 48,4% de routes goudronnées.

« Notre séance d’essais préalable a été conçue en fonction de cette donnée », commente Bertrand Vallat, l’ingénieur Peugeot Sport responsable de la conception et du développement de la 207 S2000. « Nous nous attachons à obtenir le meilleur compromis « terre/asphalte », afin que la 207 S2000 soit la plus efficace possible dans toutes les conditions. »

A Chypre, il pleut rarement. Le revêtement des chemins de terre est dur, et souvent cassant. L’emploi permanent d’une suspension et de pneus « terre » est de rigueur.

« Nous sommes satisfaits des évolutions récemment introduites en Ecosse », poursuit Bertrand Vallat. « Les routes y étaient larges, rapides et le revêtement mou. Il nous faut maintenant les adapter aux étroits et tortueux chemins chypriotes. Thierry en profite pour accumuler les kilomètres au volant de notre 207 S2000 de tests. Cela ne peut que lui être utile. »

« Tout d’abord, je suis absolument ravi de l’initiative prise par Peugeot de nous aligner, Nicolas Gilsoul, mon copilote, et moi, au Cyprus Rally. Il est clair que, en fonction de ma faible expérience du pilotage sur terre, je ne partirai pas favori. Mais je ne fais aucun complexe ! Je vais commencer par prendre la mesure du terrain, puis j’augmenterai progressivement le rythme de mon pilotage. »

Les cas de figure qui autoriseraient le pilote belge à coiffer la couronne sont trop nombreux pour être cités tous, mais le plus efficace serait qu’il l’emporte, et que son plus dangereux rival, Juho Hänninen, ne se classe pas deuxième.

« On le voit, tout ne dépendra pas que de moi », admet Thierry Neuville, « mais je sais que ce rallye est très difficile et que les incidents y sont toujours très nombreux. Je ferai tout pour les éviter. Si c’est le cas, tout sera possible ! »

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less