Motorsport

Neuville et Al-Attiyah relèvent le défi alsacien

Thierry et Nasser voudront améliorer leur capital points

Recherche

Par Olivier Ferret

29 septembre 2012 - 10:41
Neuville et Al-Attiyah relèvent le (...)

Poursuivant une saison pleine d’expériences nouvelles, Thierry Neuville / Nicolas Gilsoul (Citroën Junior World Rally Team) et Nasser Al-Attiyah / Giovanni Bernacchini (Qatar World Rally Team) seront au départ du Rallye de France Alsace à bord de leurs Citroën DS3 WRC.

Face à une opposition extrêmement relevée et sur un parcours réputé pour sa difficulté, les deux équipages auront pour ambition de terminer dans le top 10.

Depuis son apparition en 2010, le Rallye de France Alsace a gagné sa place parmi les épreuves incontournables du WRC. Basée à Strasbourg, la manche française attire des centaines de milliers de spectateurs, la plupart étant totalement acquis à la cause de Sébastien Loeb, l’enfant du pays ! Dans une région historique pour le groupe PSA – qui produit notamment les DS5 sur le site de Sochaux – Citroën jouit également d’une grande cote de popularité auprès du public.

Avec des spéciales désormais classiques comme Pays d’Ormont, Vallée de Munster ou Vignoble de Cleebourg, le parcours du Rallye de France 2012 comprend aussi quelques nouveautés, comme les secteurs de Soultzeren / Pays Welche ou Pays de la Haute Bruche. Très rapides et souvent glissantes, les routes alsaciennes et vosgiennes constituent un véritable défi pour les équipages.

Engagé sur la DS3 WRC n°8, Thierry Neuville compte déjà une première participation réussie à cette épreuve. En 2010, le Belge avait terminé sur le podium du JWRC au volant de sa C2 Super 1600. Dans la foulée de sa prestation sans faute au Pays de Galles, le pilote du Citroën Junior World Rally Team veut faire au moins aussi bien. « Il faut considérer cette saison comme un ensemble, avec des étapes à franchir dans ma progression », explique-t-il. « En Grande-Bretagne, l’équipe m’avait dit de ne pas m’occuper des chronos et d’essayer de réaliser une course sans commettre la moindre erreur. Je sais que je n’étais pas forcément dans le rythme des meilleurs, mais j’ai tout de même signé de bons temps sur les spéciales où je me sentais le plus à l’aise. En France, mon objectif sera de faire la même chose… en un peu mieux. Je serais satisfait si je me rapprochais de mon niveau de performance du Rallye d’Allemagne sans franchir les limites. »

Si Nasser Al-Attiyah compte également une participation en Alsace – c’était l’an passé – le Qatari ne garde pas un aussi bon souvenir. « J’avais perdu beaucoup de temps dans l’ES1, lors d’une excursion dans un fossé. Nous avions ensuite rapidement abandonné sur problème mécanique et je ne peux donc pas dire que je connaisse bien cette épreuve », explique Nasser. « Je m’attends à un rallye compliqué, à l’image de ce qu’a été le Rallye d’Allemagne. C’est très difficile pour moi de trouver le bon rythme dès les premières spéciales. Grâce aux conseils de l’équipe, je sais que je progresse régulièrement. J’aurai le même but en France : je veux y aller crescendo pour emmagasiner un maximum de kilomètres. »

Huitième et onzième du Championnat du Monde ‘Pilotes’, Thierry et Nasser voudront améliorer leur capital points à trois manches de la fin de la saison. La quatrième place du classement ‘Constructeurs’ est également en jeu pour leurs formations respectives.

Citroën Racing Technologies alignera une Citroën DS3 WRC supplémentaire pour Sébastien Chardonnet / Thibaut de la Haye. Après un début de saison sur une DS3 R3, l’équipage portant les couleurs du Collectif Équipe de France FFSA cherchera à se mettre en évidence au plus haut niveau du rallye mondial.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less