Motorsport

Neuville au pied du podium pour Peugeot

Sur le Barum Rally

Recherche

Par

29 août 2011 - 10:30
Neuville au pied du podium pour (...)

Après les importantes chutes de pluie de la nuit, les rebondissements promettaient d’être au menu de la difficile dernière étape du 41ème Barum Rally.

Les incidents n’ont pas épargné les pilotes des 207 Super 2000. Meilleur représentant Peugeot, Thierry Neuville termine quatrième….

Bouffier attaquait

Samedi soir, à l’issue de la première étape, Bryan Bouffier et Xavier Panseri étaient les mieux classés parmi les pilotes des 207 S2000. Quatrième à 3’’7 de la deuxième place, l’équipage Peugeot France avait la ferme intention de se battre jusqu’au bout pour la victoire.

« Les ennuis qui ont ralenti Jan Kopecky, en tête samedi soir, montrent que nos ambitions n’étaient pas irréalistes », souligne Bryan Bouffier après son abandon. « C’est pourquoi je me suis lancé le couteau entre les dents dans la première spéciale du jour. Malheureusement, je me suis rapidement rendu compte que les pneumatiques à gomme tendre pour lesquels j’avais opté n’étaient pas parfaitement adaptés à un revêtement plus sec que je ne l’avais prévu. A trois kilomètres de l’arrivée de cette spéciale ES10, il y avait un gauche en apparence sans difficulté particulière. J’ai trop coupé à la corde, j’ai mis les roues dans l’herbe humide. Le sous-virage qui en a résulté m’a projeté de l’autre côté de la route, où j’ai heurté un trottoir. »

Deux roues cassées, la course du duo français s’arrêtait là. L’équipage reste quatrième du championnat et premier équipage Peugeot avant la prochaine étape.

Thierry Neuville résiste à Mikkelsen

Après avoir vécu une première journée contrariée, entre autre, par une sortie de route, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul ont retrouvé leurs marques.

« Les routes de la deuxième étape sont différentes de celles de la veille », précise le pilote Peugeot Belgique-Luxembourg. « Le revêtement est nettement moins bosselé et je ressens mieux le comportement de ma voiture. »

L’équipage a ainsi pu augmenter le rythme au point de faire parfois jeu égal avec Jan Kopecky et Freddy Loix, alors en lutte acharnée pour la victoire.

« Lorsque j’ai appris le retrait de Bryan Bouffier, j’ai considéré qu’il était, pour Peugeot, plus important que jamais d’assurer notre présence au classement final », poursuit Neuville. « Mais j’ai aussi roulé très vite, car je voulais tout faire pour maintenir derrière moi Andreas Mikkelsen. »

Réussissant dans leur entreprise, Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul terminent quatrièmes.

Abandon pour Guy Wilks

Relégués en 12ème position à la suite de leurs crevaisons de la veille, Guy Wilks et Phil Pugh profitent de la première boucle du dimanche pour remonter en huitième position.

« Cela ne faisait que commencer », déclare le pilote Peugeot UK. « L’équilibre de ma 207 S2000 me plaisait. Je me disais que la sixième place finale était envisageable lorsque, au beau milieu de la première spéciale de la dernière boucle, le moteur s’est éteint. Je me suis arrêté. J’ai ouvert le capot. La courroie d’alternateur était en lambeaux. Quand elle s’est cassée, un des morceaux a arraché le capteur moteur. Ne recevant plus d’information, le boîtier électronique a tout arrêté. »

Des résultats décevants

« Nous savions le défi très difficile à relever sur le terrain de nos adversaires », analyse Frédéric Bertrand, responsable Compétition Clients de Peugeot Sport. « Le résultat final est forcément décevant même si la 207 s’est montrée compétitive. Une seule de nos voitures marque des points importants pour Peugeot au Challenge IRC Constructeurs. Cela rend notre tâche compliquée. Au Challenge Pilotes, Bryan Bouffier et Thierry Neuville ont encore leurs chances, à la condition de recommencer au plus tôt à gagner. »

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less