Motorsport

Muller signe ’juste’ un podium pour Citroën à Moscou

Bilan très moyen pour l’équipe français

Recherche

Par Olivier Ferret

12 juin 2016 - 17:37
Muller signe 'juste' un podium pour (...)

Comme les qualifications, les courses de FIA WTCC disputées sur le Moscow Raceway ont été perturbées par la pluie. Troisième de la course d’ouverture, Yvan Muller obtient le meilleur résultat d’une Citroën C-Elysée WTCC. En dépit d’un week-end sans victoire, Citroën et José María López accentuent leur avance en tête des Championnats du Monde Constructeurs et Pilotes.

Malgré le ciel menaçant, le Moscow Raceway était totalement sec au moment où les voitures s’alignaient sur la grille de départ de la course d’ouverture. Pendant le tour de formation, une averse s’abattait sur le circuit, contraignant la direction de course à décaler le départ. Tous les concurrents chaussaient des pneus pluie tandis que les ingénieurs adaptaient les réglages des voitures.

À l’extinction des feux, Tiago Monteiro prenait la tête devant Yvan Muller, auteur d’un bon départ depuis la deuxième ligne, et Mehdi Bennani. José María López se frayait également un chemin au sein du peloton pour s’installer en quatrième position.

Après quelques virages, Yvan Muller s’emparait de la tête. En délicatesse, Monteiro ne pouvait résister à à Bennani et López et ce sont donc trois Citroën C-Elysée WTCC qui s’installaient en tête de la course !

Cette situation ne durait pas longtemps. Non sans avoir été au contact avec José María López, Gabriele Tarquini s’emparait de la troisième place. Il était bientôt imité par Nick Catsburg, tandis que Tarquini se rapprochait de Muller après avoir passé Bennani.

Le changement de leader s’effectuait après cinq tours et Yvan se retrouvait bientôt sous la menace de Catsburg. En délicatesse avec les conditions, Mehdi Bennani cédait du terrain, ce qui permettait à Pechito López de remonter au quatrième rang.

Peu après la mi-course, Catsburg s’emparait de la deuxième place après avoir passé Muller. De même, López cédait la quatrième position à Valente.

Les pilotes Citroën Total résistaient jusqu’à l’arrivée pour conserver leurs places. En montant sur le podium, Yvan Muller réalisait le meilleur résultat possible dans ces circonstances.
Pendant la courte pause précédant la course principale, une averse détrempait de nouveau la piste russe. Les pneus pluie constituaient donc un choix incontournable.

Une fois encore, les Citroën C-Elysée WTCC prenaient de bons départ : Yvan Muller et José María López abordaient le premier virage en sixième et septième positions. Mais très vite, ils perdaient du terrain sur la concurrence, en proie à un flagrant manque d’adhérence. Après trois boucles, López, Bennani et Muller étaient respectivement septième, huitième et dixième.
Au fil des tours, la piste séchait sans qu’il soit possible de passer aux slicks. Les pilotes des Citroën C-Elysée WTCC s’attachaient donc à ne pas commettre d’erreur pour obtenir les meilleurs résultats possibles.

Sous le drapeau à damiers, José María López prenait les points de la huitième place. Mehdi Bennani terminait dixième devant Yvan Muller qui ne marquait donc pas.

Malgré ce week-end en berne, Citroën reste solide leader du Championnat du Monde, avec 172 points d’avance. Chez les Pilotes, José María López accentue son avance, puisqu’il compte désormais 105 unités de marge sur Mehdi Bennani et Tiago Monteiro. Yvan Muller occupe la cinquième place, à neuf points des deuxièmes. Ces résultats tiennent compte de la confirmation de l’exclusion des Honda pour le meeting de Marrakech.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « Il est difficile de tirer un bilan positif après un week-end aussi difficile. Les pilotes ont donné leur meilleur dans ces circonstances particulières et il faut féliciter Yvan pour ce podium. Il est difficile d’attribuer notre méforme à un paramètre particulier : le lest handicap de 80 kg, les conditions météo, l’exploitation des pneumatiques, le circuit en lui-même… C’est sans doute une combinaison de tout cela et nous allons devoir travailler pour comprendre ce qui n’a pas fonctionné. Bravo en tous cas à l’équipe Lada pour ces deux doublés, nous connaissons la joie d’obtenir de tels résultats, qui plus est à domicile ! »

José María López : « Ces deux courses ont été très difficiles. Au fil des tours, l’adhérence se dégradait et je ne pouvais pas résister au retour de nos adversaires. Ce sont des choses qui peuvent arriver, il faut juste que nous arrivions à comprendre. Dans le même temps, ce n’est pas un mauvais week-end puisque j’augmente l’écart en tête du Championnat du Monde ! Je suis impatient d’être à Vila Real, c’est un circuit que j’affectionne et j’espère rééditer ma victoire de l’an passé. »

Yvan Muller : « Bravo aux vainqueurs, ils méritent ce résultat. J’ai pris un bon départ en course d’ouverture, cela m’a permis d’occupera la tête pour la première fois de la saison. J’ai toutefois vite compris que je ne pourrais pas résister à Gabriele et Nick. Je suis content d’être sur le podium, ce n’est pas un résultat de rêve mais c’est bon à prendre dans ces circonstances. Nous allons travailler pour tirer les conclusions qui s’imposent. Notre manque de performance ne peut être liée qu’à un seul facteur. »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less