Motorsport

Muller plus vite que la musique au Salzburgring

Citroën assure lors des qualifications

Recherche

Par Olivier Ferret

24 mai 2014 - 18:20
Muller plus vite que la musique au (...)

- À plus de 185 km/h de moyenne, la pole position la plus rapide de l’histoire du FIA WTCC s’est jouée aujourd’hui sur le Salzburgring.
- Après avoir établi le meilleur chrono absolu en Q2, Yvan Muller a décroché le deuxième temps de la Q3, à moins de 5/100e de Gianni Morbidelli.
- Pilotées par Sébastien Loeb et José-María López, les deux autres Citroën C-Elysée WTCC se placent aux troisième et cinquième rangs.

Après le déluge slovaque, la météo autrichienne était nettement plus agréable pour les essais libres et qualificatifs disputés sur le Salzburgring. Vendredi, les pilotes de l’équipe Citroën Total WTCC consacraient la première séance à de longs runs, destinés à vérifier la résistance des pneumatiques dans l’interminable enchaînement des virages 9 et 10.

Meilleur temps de cette première session, José-María López récidivait le lendemain matin, avec un chrono déjà trois secondes plus rapide que la pole position 2013. Les performances s’amélioraient encore en deuxième séance, lorsque Sébastien Loeb profitait d’un train de gommes neuves pour établir une nouvelle référence.

Comme lors des meetings précédents, les trois Citroën C-Elysée WTCC pouvaient légitimement briguer la pole position. Malgré un magistral tête-à-queue de López dans les dernières minutes, la Q1 se déroulait sans péripétie majeure. La tension montait d’un cran en Q2, quand la session était interrompue par la sortie de piste de Dusan Borkovic. Les onze concurrents ne disposaient plus que de 6 minutes pour se départager. Légèrement en retrait jusque-là, Yvan Muller frappait un grand coup avec un tour en 1’22”085. À 185,99 km/h de moyenne, l’Alsacien établissait la meilleure performance absolue du jour.

En Q3, les pilotes Citroën s’inclinaient pourtant face à Gianni Morbidelli. Pour 49/1000e, l’Italien soufflait la pole position à Yvan Muller. Sébastien Loeb réalisait le troisième chrono devant Tom Coronel, tandis que José-María López complétait le top 5.

ILS ONT DIT

Yves Matton, Directeur de Citroën Racing : « Depuis le Hungaroring, nos Citroën C-Elysée WTCC évoluent avec un poids supérieur de 60 kg aux autres modèles. Nous avons vu la concurrence se rapprocher et nous avons été battus en qualifications après quatre pole positions consécutives. Au vu des écarts et des opportunités de dépassement offertes par ce circuit, nous pouvons espérer des courses pleines de spectacle et de suspense. »

Yvan Muller : « Bravo à Gianni et à son équipe pour cette pole position. J’ai eu une bonne aspiration en Q2, c’est ce qui m’a permis de réaliser un meilleur temps qu’en Q3. Mon dernier tour a été parfait, il y avait sans doute moyen de combler ces 5/100e, mais je n’ai aucun regret. Les essais libres ont été assez compliqués pour moi, nous avons eu quelques difficultés à trouver les réglages optimaux. Je suis d’autant plus heureux d’être à cette place. »

Sébastien Loeb : « Je pense avoir fait un bon tour en Q3. J’ai attaqué, mais j’étais encore un peu trop sur la défensive dans le troisième secteur. Le virage 9 est très difficile, je me demande à chaque tour si je serai en mesure de rester sur la piste. C’est – pour l’instant – l’endroit le plus compliqué de la saison pour moi. »

José-María López : « J’ai perdu confiance après mon tête-à-queue en Q1. Avant cela, tout se déroulait parfaitement, mais ce n’était plus la même chose ensuite. C’est la course et je reste assez proche des autres. Je crois qu’il y aura de la bagarre demain, nous verrons après une bonne nuit de sommeil ! »

WTCR

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less