Motorsport

Monte Carlo, Shakedown : Ogier reprend ses bonnes habitudes !

Difficile toutefois de tirer des conclusions

Recherche

Par Emmanuel Touzot

18 janvier 2017 - 18:37
Monte Carlo, Shakedown : Ogier (...)

La saison 2017 débute enfin et avec elle, une nouvelle ère du WRC ! Les voitures prennent du muscle en puissance et en aéro, et les cartes se voient redistribuées, surtout avec le départ de Volkswagen et le retour de Citroën. Du coup, chaque élément de réponse est le bienvenu pour savoir ce que donnera cette saison 2017, même si le Monte Carlo est loin d’être représentatif.

Bien qu’il n’apporte rien de concret, le shakedown était très attendu pour enfin voir ces nouvelles voitures sur la route, et dès le premier des trois passages obligatoires, Sébastien Ogier s’est rappelé au bon souvenir de ses rivaux en écrasant la concurrence ! Sur 3.35km, il a signé un temps de 2’18"1, soit 4 secondes de mieux sur le surprenant Andreas Mikkelsen, pourtant au volant d’une Skoda Fabia R5.

Ott Tänak suivait, talonné lui-même par les deux Toyota. Les Hyundai suivent de près tandis que les Citroën, dans le but d’économiser les pneus cloutés et les pneus neige, dont l’allocation est très faible, ont choisi les pneus super tendres sur une route comportant des passages enneigés. Le chrono en résultant est évidemment très médiocre.

Le deuxième passage a vu Ogier signer un temps quasiment similaire à celui du premier run. Derrière, Mikkelsen, Tänak, Latvala ainsi que Paddon et Sordo, qui accélèrent, se tiennent en moins de deux secondes ! Juho Hänninen a tenté de gagner un peu de temps mais a bien failli envoyer sa Yaris dans le mur. Les pilotes font déjà face à des conditions difficiles, comme ce devrait être le cas tout le week-end, et doivent composer avec la neige et la glace stagnantes sur certaines portions du tracé.

Citroën a ensuite décidé de monter les phares supplémentaires sur ses C3 et de ne faire un passage supplémentaire qu’une fois la nuit tombée ! Lors du troisième passage disputé au crépuscule, seul Thierry Neuville améliore son temps, mais d’autres pilotes ont décidé d’attendre la nuit pour tenter un nouveau passage.

Les passages des voitures ainsi que la nuit qui tombe font régresser les chronos, aucun pilote n’arrivant à passer sous les 2’30" par la suite. Andreas Mikkelsen a même abandonné l’idée de faire plus de deux passages.

Sébastien Ogier commence sa saison comme il a terminé la précédente, en haut du classement, et montre encore une fois une capacité d’adaptation qu’on lui connaissait déjà. La deuxième place de Mikkelsen montre toutefois que le classement ne parle pas beaucoup et que de nombreux enseignements doivent encore être tirés.

Tänak termine troisième de ces premiers passages chronométrés et devance Latvala sur Toyota, Paddon et Sordo sur les deux premières Hyundai, puis Hänninen et Neuville. Camilli et Kopecky ferment le top 10 et sont en tête du classement WRC2.

La plus grande inconnue reste le niveau des deux Citroën C3 WRC puisque Lefebvre et Meeke sont 18e et 22e sans avoir réellement pu attaquer. Elfyn Evans, 14e, avait pris le même parti que les Citroën et découvrira donc la pointe de vitesse de la Fiesta demain à 20h, au moment où sera lancée la première spéciale du rallye.

Les temps du top 10 :

1. Sébastien Ogier Ford Fiesta 2min 18.1sec
2. Andreas Mikkelsen Skoda Fabia R5 2min 22.3sec
3. Ott Tänak Ford Fiesta 2min 24.2sec
4. Jari-Matti Latvala Toyota Yaris 2min 25.2sec
5. Hayden Paddon Hyundai i20 Coupe 2min 25.8sec
6. Dani Sordo Hyundai i20 Coupe 2min 26.0sec
7. Juho Hänninen Toyota Yaris 2min 26.6sec
8. Thierry Neuville Hyundai i20 Coupe 2min 26.9sec
9. Eric Camilli Ford Fiesta R5 2min 29.4sec
10. Jan Kopecky Skoda Fabia R5 2min 29.9sec

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less