Motorsport

Monte-Carlo : Le retour d’une légende

Pour l’ouverture de la saison 2012

Recherche

Par

16 janvier 2012 - 11:42
Monte-Carlo : Le retour d’une légende

Après trois ans d’absence, le Rallye Monte-Carlo fait son grand retour en ouverture du Championnat du Monde des Rallyes FIA.

Cinq fois vainqueurs en Principauté avec Sébastien Loeb et Daniel Elena, le Citroën Total World Rally Team retrouve avec plaisir la plus célèbre des épreuves routières. Pour le coup d’envoi de la saison 2012, l’équipe septuple Championne du Monde aligne un nouvel duo sur sa seconde DS3 WRC
officielle. Victorieux du Monte-Carlo 2010, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen entameront le début d’une nouvelle aventure avec Citroën.

Deux mois tout juste après la fin de la saison 2011, le Championnat du Monde des Rallyes reprend ses droits dans le sud de la France. Partant de Valence (Drôme) le mercredi 18 janvier pour arriver à Monaco le dimanche 22, la course emmènera les concurrents en Ardèche, en Haute-Loire, dans le Vercors et les Alpes-Maritimes.

Totalisant 430 km chronométrés, les 18 spéciales sont autant de monuments dont les noms sont passés à la postérité : Le Moulinon, Burzet, Saint-Bonnet-le-Froid, Saint-Jean-en-Royans ou le fameux Col du Turini. Défi pour les pilotes, casse-tête pour les ingénieurs, régal pour les spectateurs : le Monte-Carlo n’est pas une légende pour rien.

Victorieux à cinq reprises, Sébastien Loeb et Daniel Elena ne cachent pas leur joie à l’idée de retrouver un de leurs rallyes fétiches. Maîtrisant les multiples changements d’adhérence qui font toute la difficulté du parcours, le duo franco-monégasque se présentera au départ avec la faveur des pronostics.

« Cela fait pourtant trois ans que je n’ai plus disputé ce rallye », tempère Sébastien Loeb. « Je ne me pose pas de questions quant à ma capacité à être dans le rythme. Depuis la fin de la saison dernière, nous ne nous sommes jamais vraiment arrêtés. Mais ce rallye est si spécifique qu’on ne peut être sûr de rien. »

Composante essentielle dans la réussite d’un Monte-Carlo, la gestion des pneumatiques peut en effet brouiller les cartes. « Avec cinq types de pneus – trois slicks, un neige et un clouté – nous aurons à notre disposition une palette d’options assez large. Même si les conditions n’étaient pas hivernales, le seul choix entre trois duretés de pneus slicks pourrait créer de gros écarts », résume Sébastien Loeb.

A bord de la DS3 WRC n°2, Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen feront leurs grands débuts en compétition sous les couleurs Citroën. Les Finlandais ont pris l’habitude de bien débuter leurs saisons. Victorieux en Suède pour l’ouverture des Championnats du Monde 2010 et 2011, ils avaient également remporté le Rallye Monte-Carlo 2010 à bord d’une Super 2000.

« Même si j’apprécie beaucoup la Suède, je trouve plus logique de débuter la saison ici », confirme
la nouvelle recrue du Citroën Total World Rally Team. « Pourtant, le Monte-Carlo est une épreuve que je redoute. Se retrouver en slicks au départ d’une spéciale partiellement verglacée n’est pas un exercice que j’affectionne particulièrement, mais cela fait partie de la légende ! Mon objectif du week-end sera de ‘survivre’, c’est-à-dire de rallier l’arrivée sans encombres pour marquer un maximum de points aux Championnats. »

« Nos objectifs pour la saison sont aussi simples que difficiles : il s’agit de conserver les deux titres mondiaux. Le Rallye Monte-Carlo est le terrain de jeu idéal pour débuter la saison et je suis fier d’être à la tête de l’équipe Championne du Monde en titre », ajoute Yves Matton, nommé Directeur de Citroën Racing le 5 janvier dernier. « Victorieuse dix fois en treize rallyes, la Citroën DS3 WRC fait déjà figure de référence. Avec Sébastien et Mikko, nous pouvons compter sur deux pilotes complémentaires, tous deux capables de jouer la victoire. Je suis raisonnablement confiant dans nos
capacités à débuter l’année sur une note positive ! »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less