Motorsport

Monte Carlo, ES11-12 : Ogier attaque à la limite

Il veut combler une partie de son retard sur Neuville

Recherche

Par www.wrc.com

21 janvier 2017 - 13:31
Monte Carlo, ES11-12 : Ogier attaque à

Sébastien Ogier, tout en faisant preuve de prudence, a su élever son rythme pour combler une partie de son retard sur le leader, Thierry Neuville.

Sébastien Ogier a repris 2’’1 sur le pilote belge dans le deuxième passage de la longue spéciale de Lardier et Valencia jusqu’à Oze. Il a ensuite devancé le pilote Hyundai de 7’’6 afin de terminer la deuxième boucle avec 51 secondes de retard, et alors qu’il reste une spéciale à parcourir.

Le Français a élevé son rythme jusqu’à flirter avec les limites puisque sa Ford Fiesta a sous-viré dans l’ES12, arrachant un panneau de signalisation avant de rejoindre la route.

« On savait que c’était une zone dégagé mais je ne pensais pas que la route serait aussi sale. On a sous-viré c’est vrai, mais j’ai pris ce risque car je savais qu’on pouvait déborder à l’extérieur. Il fallait que j’essaie d’attaquer davantage à cet endroit. »

Neuville ne s ‘est pas montré troublé après avoir opté pour des pneus cloutés pour équiper sa Hyundai i20 Coupé WRC lors de la première spéciale de la boucle. Il a ensuite joué la sécurité en les gardant pour les spéciales suivantes, plus sèches et plus propres.

« Ce matin, on a mis les slicks mais cette fois-ci, on a opté pour la sécurité et nous avons une voiture plus facile à conduire. J’ai une avance importante mais le rallye est encore long. Nous devons bien rouler, et intelligemment », a expliqué Neuville.

Ott Tänak reste troisième derrière son coéquipier Ogier, mais s’est fait une frayeur. Le team M-Sport a remplacé la boite de vitesses de la Fiesta de l’Estonien. Mais il a connu un problème de sélection de vitesses dans l’ES11 puis a rencontré des soucis de direction assistée.

« C’était une voiture enrhumée. On a réussi à l’arranger entre les deux spéciales et elle est devenue plus facile à conduire », a-t-il confié après l’ES12.

Jari-Matti Latvala a ajusté les réglages de sa Toyota Yaris WRC, et se montrait plus heureux de son comportement. Il conserve sa quatrième place, devançant Dani Sordo et Craig Breen.

Comme dans la matinée, Elfyn Evans a signé un meilleur temps, dans l’ES12, soit le deuxième passage dans la spéciale de La Bâtie Montsaleon.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less