Motorsport

Monte Carlo, ES1 : Paddon se crashe, un spectateur blessé

La spéciale est annulée

Recherche

Par Emmanuel Touzot

19 janvier 2017 - 20:56
Monte Carlo, ES1 : Paddon se crashe, un

Après le shakedown hier, dont les enseignements qu’on a pu tirer ont été limités, les pilotes vont enfin sérieusement se battre contre le chrono dans la 1ere des 17 spéciales de ce Monte Carlo 2017 ! Si Sébastien Ogier a rappelé à tous hier qu’il est le favori, on attend de voir ce que valent les Citroën qui n’ont pas cherché le chrono lors du shakedown, ainsi que les Hyundai et surtout les Toyota en conditions de course !

Il est 20h14 quand le feu vert est donné à Sébastien Ogier ! La différence de motricité par rapport aux anciennes WRC est impressionnante, et les premiers kilomètres sont avalés rapidement tandis que Thierry Neuville part à son tour à 20h16. Paddon et Sordo suivent au départ puisque Mikkelsen s’élancera lui avec les R5 du WRC2.

La route bosselée fait sauter la Fiesta WRC d’Ogier qui possède 2.1s d’avance sur Neuville et 3.4s sur Paddon au premier intermédiaire. A 20h22, c’est parti pour Latvala et sa Toyota Yaris !

Alors qu’il est sur la spéciale depuis 8 minutes, la route se dégrade et la neige fait son apparition pour Sébastien Ogier qui ne prend aucun risque et ralentit puisqu’il a embarqué des pneus super tendres. Le Français passe le point des 13 kilomètres en 9 minutes 43. Neuville suit à 3.1s au deuxième intermédiaire, il concède un peu à Ogier mais s’accroche sur la portion sale de la spéciale.

Sébastien Ogier en termine en 12 minutes et 10 secondes, soit plus de dix secondes de mieux par rapport au temps de l’an dernier ! "La voiture était bonne dans la spéciale, on a été prudents dans le choix de pneus, j’attends de voir ce que vont faire les autres" déclare Ogier à l’arrivée.

Pendant ce temps-là, Ott Tänak améliore le chrono d’Ogier au premier intermédiaire ! Et Neuville bat finalement Ogier ! 12’09"9 pour le Belge qui devance le champion du monde de moins d’une seconde.

"C’était dur" reconnaît-il. "J’ai été pas mal mais je pense qu’on peut faire encore mieux, j’étais méfiant car on ne sait pas vraiment où est la glace. Les pneus sont trop tendres car c’est très sec au départ, les tendres étaient sûrement meilleurs".

Crash pour Hayden Paddon ! Le Néo-Zélandais glisse sur une plaque de glace et tape de l’arrière, ce qui l’envoie en tonneau. La spéciale est interrompue et les pilotes s’élançant après vont se voir attribuer un temps forfaitaire. Cette spéciale se termine donc de manière abrupte et sauf si la Hyundai est repartie rapidement, aucun autre pilote ne prendra le départ.

Les temps seront donc attribués probablement après le deuxième passage, de manière à établir un temps juste pour chacun des concurrents qui ont roulé et pour ceux qui n’ont pas roulé. Pour le moment, Elfyn Evans est sur la ligne de départ et attend des instructions tandis que Sordo, Latvala, Meeke, Tanak et Lefebvre ont été interrompus dans leur effort.

La spéciale est finalement annulée et la situation est confuse sur les lieux de l’accident de Hayden Paddon. Le pilote et son copilote sont indemnes après l’accident et la route n’est plus praticable, les temps des deux premiers sont donc entérinés et c’est donc Neuville qui signe, un peu par défaut, ce meilleur temps, sept dixièmes devant Ogier.

Nous vous indiquerons plus en détail l’attribution des temps dès qu’elle sera établie.

Mise à jour 21h29 : Il est confirmé qu’un spectateur a été impliqué. Selon la radio locale Alpes 1, il aurait été évacué par hélicoptère.

Mise à jour 22h57 : L’organisation du rallye ne communique pas sur la santé du spectateur (ou photographe, selon les informations), mais annonce le départ de l’ES2 à 23h02. L’annulation de l’ES1 entraîne logiquement l’effacement des deux chronos de Neuville et Ogier.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less