Motorsport

Monaco, Course 1 : Palmer en vieux briscard

Il devance Evans et Nasr, remonté depuis la 18e place

Recherche

Par

23 mai 2014 - 13:04
Monaco, Course 1 : Palmer en vieux (...)

Jolyon Palmer a remporté la course longue de Monaco devant Mitch Evans (Russian Time) et Felipe Nasr (Carlin), qui s’élançait pourtant depuis la dix-huitième place. La course a été interrompue un long moment par un drapeau rouge. Stéphane Richelmi, coéquipier de Palmer, s’élancera depuis la pole position pour la manche sprint demain.

Pour cette première course du week-end, Jolyon Palmer s’élance de la pole position devant Evans et Richelmi. Cecotto, qui avait causé un carambolage monstre l’an dernier, et Haryanto complètent le top 5. Le premier français à s’élancer est Arthur Pic, à la quatorzième place. 42 tours sont au programme de cette course, il fait beau sur Monaco et la piste est totalement sèche.

Evans réalise un excellent envol et prend les commandes de la course devant les deux pilotes DAMS. Le départ est globalement propre dans le peloton, excepté pour les deux pilotes Rapax qui se sont heurtés à Mirabeau et Regalia, victime d’un problème mécanique à la sortie de la chicane et qui s’arrête à l’intérieur du virage du Tabac. Le safety-car fait son entrée.

A noter l’excellent départ de Nasr, qui partait dix-huitième et pointe à la douzième place. Le Brésilien effectue d’ailleurs son premier passage aux stands à la fin du sixième tour, comme Quaife-Hobbs et Pic.

Evans, en tête, voit ses pneus super-softs se dégrader très rapidement et est sous la pression de Palmer. A l’entame du dixième tour, le leader du championnat prend l’avantage.

Abt déclenche un drapeau jaune à l’épingle après un contact avec Rossi : c’est l’abandon pour l’Allemand. Derrière Evans, c’est un bouchon qui se crée : Richelmi, Cecotto, Vandoorne et Coletti suivent le pilote Russian Time.

Drapeau rouge : les deux Arden de Negrão et Trummer se heurtent à l’épingle et bloquent l’intégralité du peloton. Cinq pilotes calent à la suite de cet accident, dont Richelmi et Rossi.

Après un long arrêt, le temps de replacer les pilotes dans le bon ordre, la course reprend ses droits à 12h13. Les pilotes qui n’avaient pas changé leurs pneus peuvent le faire, mais devront toutefois passer par les stands d’ici la fin de course. Il reste 30 tours à réaliser.

C’est reparti : le départ est propre et Palmer creuse l’écart en tête. Rossi est pénalisé d’un drive-through pour son accrochage avec Abt avant le drapeau rouge, tandis que Binder écope d’un stop-and-go de 10 secondes pour son accrochage avec Negrão.

A mi-course, Palmer mène la course devant Evans (+ 7.8), Richelmi (+ 8.8), Cecotto (+ 10.6), Vandoorne (+ 11.3), Coletti (+ 12.4), Haryanto (+ 14.6), Marciello (+ 15.3), Leal (+ 15.9) et Trummer (+ 16.6).

Drapeau jaune à la chicane : Leal, second au championnat, est parti à la faute en se battant avec Marciello. C’est l’abandon pour le Colombien. Devant, presque tous les pilotes s’arrêtent : Palmer, Evans, Coletti, Cecotto, Haryanto et Richelmi notamment.

Après le départ des stands de Palmer, une roue s’échappe et vient se retrouver dans la voie des stands. A 15 tours de l’arrivée, deux pilotes ne sont pas passés aux stands : Vandoorne, leader, et Trummer, troisième.

Provisoirement Palmer mène devant Evans, Nasr, Canamasas et Coletti. Le Monégasque effectue d’ailleurs un restart de toute beauté en dépassant Canamasas à Mirabeau, puis Nasr à Anthony Noghes. Dans la boucle suivante, il prend l’avantage sur Evans dans le dernier virage.

Drapeau jaune à onze tours de l’arrivée : Izawa est parti dans le mur de pneus à Mirabeau. Le drapeau est même doublé à Anthony Nogues quand Coletti, en voulant dépasser pour la troisième fois au même endroit, emmène Trummer dans le mur. Les trois pilotes abandonnent.

Il reste maintenant 10 minutes dans cette course : Palmer mène devant Evans, Nasr, Cecotto, Canamasas, Pic, Haryanto, Richelmi, Quaife-Hobbs et Ellinas.

Nouveau drapeau jaune à la chicane : Binder tente une attaque désespérée sur Markelov. C’est l’abandon pour les deux pilotes, dont les voitures sont endommagées.

C’est terminé : victoire pour Palmer devant Evans et Nasr. Cecotto, Canamasas, Pic, Haryanto, Richelmi, Quaife-Hobbs et Ellinas complètent le top 10.

PosPiloteEquipeTemps
1. Jolyon Palmer DAMS 40 tours - 1h38m31.193
2. Mitch Evans RT RUSSIAN TIME + 0.427
3. Felipe Nasr Carlin + 0.653
4. Johnny Cecotto Jr Trident Racing + 2.175
5. Sergio Canamasas Trident + 2.884
6. Arthur Pic Campos Racing + 6.187
7. Rio Haryanto EQ8 Caterham Racing + 8.718
8. Stéphane Richelmi DAMS + 9.594
9. Adrian Quaife-Hobbs Rapax + 9.785
10. Tio Ellinas MP Motorsport + 10.187
11. Daniel De Jong MP Motorsport + 10.689
12. Raffaele Marciello Racing Engineering + 11.727
13. Conor Daly Venezuela GP Lazarus + 12.291
14. Stoffel Vandoorne ART Grand Prix + 12.705
15. Kimiya Sato Campos Racing + 26.761
16. Alexander Rossi EQ8 Caterham Racing + 29.166
17. Nathanaël Berthon Venezuela GP Lazarus + 56.107
18. Artem Markelov RT RUSSIAN TIME DNF
19. Rene Binder Arden International DNF
20. Simon Trummer Rapax DNF
21. Stefano Coletti Racing Engineering DNF
22. Takuya Izawa ART Grand Prix DNF
23. Julian Leal Carlin DNF
24. André Negrão Arden International DNF
25. Daniel Abt Hilmer Motorsport DNF
26. Facu Regalia Hilmer Motorsport DNF

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less