Motorsport

Meeke restera prudent en Sardaigne

Le pilote Citroën ne changera pas d’approche en Sardaigne

Recherche

Par www.wrc.com

20 mai 2014 - 18:06
Meeke restera prudent en Sardaigne

Malgré son podium en Argentine, Kris Meeke conservera une approche prudente sur le prochain Rallye d’Italie Sardaigne.

Le pilote Citroën a décroché en Amérique du Sud sa deuxième entrée de la saison dans le top 3. Après l’avoir acquise suite aux nombreux abandons enregistrés le premier jour, il est parvenu à protéger sa troisième place à force de prudence.

Il était essentiel pour Meeke de ne pas commettre d’erreurs sur cette épreuve qu’il découvrait, ne serait-ce que pour effacer les mauvais souvenirs de ses accidents au Mexique et au Portugal. En Sardaigne, sa tactique sera la même.

« Même si je connais un peu la Sardaigne grâce à mes expériences passées, j’aurai besoin de conserver la même approche qu’en Argentine. Je vais devoir piloter de la même façon, quelle que soit ma position à l’arrivée. Il faut que je continue sur ma lancée avant de récupérer toute ma confiance, » a expliqué Meeke à wrc.com.

« J’ai décroché ce podium grâce à une performance propre. Vendredi, j’ai été suffisamment rapide pour me hisser à ce rang, après quoi je l’ai protégé. Néanmoins, je suis encore assez éloigné du rythme d’Ogier et de Latvala. Je n’ai disputé que cinq manches de ma première saison complète, je ne peux pas m’attendre à ce que les choses se fasse en un claquement de doigt, » a-t-il dit.

Meeke a disputé l’épreuve sarde à quatre reprises, mais une seule fois en WRC : c’était en 2011 au volant d’une Mini John Cooper et il avait été contraint à l’abandon.

« J’ai probablement déjà parcouru la plupart des routes, mais certaines spéciales sont disputées en sens inverse et il y en a quelques unes que je ne connais pas. Je vais donc repartir d’une feuille blanche pour les notes. »

« Un bon résultat en Argentine ne permet pas nécessairement d’être dans le bon état d’esprit pour en viser d’autres. On ne peut pas partir avec un résultat en tête, il faut d’abord gagner en expérience et laisser la vitesse venir, » a-t-il ajouté.

Une chose est certaine : le petit fer à cheval en plastique qui lui a été offert avant l’Argentine va rester dans son vide-poche !

« Il a fonctionné en Argentine, alors on va le laisser là et voir combien de temps ça dure. Je ne suis pas très superstitieux, mais quand les gens qui vous soutiennent sont assez gentils pour vous donner un porte-bonheur, il faut le prendre avec vous, » a conclu Meeke.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less