Motorsport

Meeke : L’Australie, mon meilleur rallye pour l’heure

Le Nord-Irlandais espère rouler pour Citroën en 2015

Recherche

Par Olivier Ferret

17 septembre 2014 - 20:04
Meeke : L’Australie, mon meilleur (...)

Le pilote Citroën Kris Meeke situe sa performance au Rallye d’Australie comme la meilleure de sa carrière à date, et ce en dépit d’une pénalité qui a ruiné ses espoirs d’un quatrième podium cette saison après avoir coupé un virage.

En Australie, le Britannique a mené sa Citroën DS3 WRC à la quatrième place. Seule tâche d’ombre à son impressionnante prestation : une pénalité d’une minute écopée le samedi.

« C’était vraiment un bon week-end, mon rallye le plus solide à ce jour », raconte Meeke à wrc.com. « La Finlande s’était bien déroulée, l’Allemagne très bien avant de chuter vers la fin. Toutefois en Australie, nous étions assez proches dès le début. »

« La pénalité est regrettable, mais en termes de performance pure, c’était l’un de mes meilleurs rallyes. Nous avons remporté trois spéciales, mené une journée et j’étais constamment le troisième pilote le plus rapide, derrière Sebastien [Ogier] et Jari-Matti [Latvala] qui luttent pour le titre mondial. »

« Sans la pénalité, il est vrai que cela aurait pu être, et cela aurait dû être, un podium. Mais honnêtement, le résultat final compte vraiment seulement si vous jouez le championnat. Actuellement, je regarde surtout mes performances, et celles-ci sont assez bonnes. »

À trois rallyes du terme de son contrat avec Citroën Racing, Meeke croit que sa prestation australienne l’aidera à convaincre son patron Yves Matton de la conserver en 2015. 



« J’espère que c’est un pas dans la bonne direction », a dit Meeke. « Yves a toujours hâte de voir ce que je faisais en allant sur des rallyes auxquels j’ai déjà participé. En Finlande, nous avons prouvé quelque chose. En Allemagne, nous étions assez forts. Ici, nous l’étions également. J’espère que tout le monde voit que cela va dans le bon sens. »

« Nous sommes de plus en plus proches. Avant, c’était un peu Sébastien et Jari-Matti un cran au-dessus. L’écart s’est désormais réduit de moitié. Pour l’heure, il m’est impossible de faire la différence, mais cela peut venir avec l’expérience. Si je fais partie de l’équipe l’an prochain et que nous pouvons continuer d’améliorer la voiture, il n’y a aucune raison de penser que nous ne pouvons pas les inquiéter. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less