Motorsport

Manu Rodrigues : "On se sent un peu comme à la maison..."

Retour au sein de la structure de Jean-Michel Bouresche

Recherche

Par

28 avril 2011 - 14:53
Manu Rodrigues : "On se sent un peu (...)

Il y a tout juste deux ans, Manu Rodrigues nous confiait sa joie de prendre part à ses premières 24 Heures du Mans. A cette époque, il pilotait une Ferrari F430 alignée par le JMB Racing. L’an passé, c’est au volant d’une Audi R10/Kolles Racing que l’on retrouvait le Franco-portugais. On notera que rares sont les gentlemen drivers à avoir piloté ce genre d’autos. Cette saison, Manu s’apprête à prendre son troisième départ manceau, avec un retour au sein de la structure de Jean-Michel Bouresche. Le but de la Journée Test était de reprendre ses marques dans la Ferrari F430 : « Je suis content d’être à nouveau présent avec une auto que je connais. Je suis dans de bonnes conditions pour la course et cette Journée Test m’a permis de retrouver mes repères. Je n’ai pas de pression particulière, compte tenu de ma troisième participation. Cette année, la catégorie GT est scindée en deux avec les GTE-Pro et les GTE-Am. C’est toujours un grand plaisir que de revenir dans la Sarthe. Déjà la ville est superbe et que dire du circuit... On se sent un peu comme à la maison. Il n’y a pas de mot assez grand pour qualifier cette course. »

A la base, Manu comptait disputer au moins une fois les 24 Heures du Mans, avant de passer le relais à son neveu Julien : « Mon seul regret est que Julien ne soit pas là. L’objectif prioritaire est de le mettre dans une auto au Mans le plus vite possible, et dans les meilleures conditions possibles. Si en plus je pouvais les faire avec lui, ce serait encore plus beau. Il faut que Julien soit au départ un jour. C’est LA course qui compte dans une carrière. Mon autre regret est que Yvan (Lebon) ne soit plus parmi nous. C’est avec lui que j’ai fait mes débuts au Mans. »

Si Manu roule également cette année en Le Mans Series pour le compte du JMB Racing, Julien Rodrigues est pour sa part présent pour sa part en Blancpain Endurance Series sur une Aston Martin DBRS9/HEXIS AMR qu’il partage avec Yann Clairay et Pierre-Brice Mena : « Julien a bien débuté la saison avec un podium tout à fait envisageable à Monza, mais la mécanique en a malheureusement décidé autrement. J’espère pour lui et l’équipe que la prochaine course à Navarra sera plus concluante au niveau du résultat. »

Avant de revenir au Mans, les 1000 km de Spa sont au programme, toujours chez JMB Racing, mais sur une ORECA-FLM 09 : « J’espère que la course sera mieux que celle que nous avons connu au Paul Ricard HTTT. J’ai été pris dans le crash du départ. Une telle manœuvre est scandaleuse. Les frais engendrés sont énormes pour tout le monde. J’ai tout de même pu ramener l’auto à son stand, mais nous avons perdu 35 minutes. La suite de la course a été pour nous une séance d’essais grandeur nature. Nous comptons bien retrouver la tête dès le meeting de Spa-Francorchamps. »

Endurance

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less