Motorsport

Mads Østberg en confiance avec la Citroën DS3 WRC

Ses premiers sur asphalte l’ont enchanté avant la nouvelle saison !

Recherche

Par

28 décembre 2013 - 14:56
Mads Østberg en confiance avec la (...)

La finalisation de l’engagement de Mads Østberg par Citroën s’est faite sur le tard, mais les discussions avaient déjà été entamées il y a un an. A l’époque, Dani Sordo avait finalement été préféré au Norvégien.

« Nous cherchions une solution pour l’année prochaine depuis déjà pas mal de temps, » a expliquer Østberg. « Il y avait bien sûr la possibilité de continuer avec M-Sport, et nous avons également été en contact avec Hyundai. Mais le choix de Citroën s’est fait pour de multiples raisons. »

« Premièrement, je pense qu’un changement d’air me fera du bien. Nous avons des objectifs communs et tout s’emboîte très bien, » explique-t-il après ce passage chez les ’Rouges’. « A cela s’ajoute encore le côté financier et les possibilités professionnelles. »

Il ne reste plus beaucoup de temps avant le Monte Carlo et les essais avec la voiture ont commencé tardivement. Mais Østberg est très positif à l’entame de cette nouvelle saison.

« C’est une voiture complètement différente de la Fiesta et je dois avouer que j’étais nerveux, car certains pilotes sont très rapides avec la DS3, alors que d’autres n’y arrivent tout simplement pas. Même l’équipe m’avait averti que je devrais adapter mon style de pilotage, » a ainsi expliqué le Norvégien qui avait donc quelques doutes avant de s’harnacher dans la Citroën.

« Jusqu’à présent, j’ai pu essayer la DS3 WRC sur asphalte uniquement, mais je suis vraiment impressionné par son agilité et sa maniabilité. Après seulement une demi-journée dans l’auto, je commençais déjà à me sentir à l’aise et tout fonctionne très bien avec l’équipe. Le deuxième jour, je me sentais déjà comme à la maison et nous pouvions mener de vrais essais, » s’est réjouit le pilote de 26 ans.

Mikko Hirvonen, à qui Østberg succède au volant de la Citroën, a eu énormément de difficultés à s’adapter à la voiture française et n’a jamais retrouver le niveau qu’il avait atteint avec la Ford Fiesta RS WRC qu’il retrouvera dès le prochain rallye WRC (Monte Carlo du 14 au 19 janvier 2014).

« Je ne sais pas exactement quels étaient les problèmes de Mikko, mais après mes essais, je me sens vraiment à l’aise dans la voiture, mieux que dans la Fiesta sur asphalte, » a encore expliqué le vainqueur du rallye du Portugal 2012. « Quand vous vous sentez ainsi après seulement une demi-journée d’essais, c’est une bonne nouvelle ! »

Entre les 13 courses du championnat du monde 2014, Østberg aimerait continuer de participer, comme par le passé, à des rallyes nationaux. « J’ai parlé à Yves Matton et à l’équipe de cela. C’est important pour mes sponsors et pour les fans norvégiens. »

« Nous avons eu beaucoup de succès dans le passé et nous espérons que cela continuera. Mais ce n’est pas encore clairement décidé, » a ainsi précisé Østberg, qui avait notamment gagné trois manches du championnat norvégien en 2013. « Nous avons aussi discuté de certains rallyes supplémentaires sur asphalte que nous pourrions aller faire en République tchèque ou en Allemagne. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less