Motorsport

M-Sport a de bons souvenirs du Mexique

Ostberg vise le podium

Recherche

Par Emmanuel Touzot

27 février 2016 - 12:16
M-Sport a de bons souvenirs du (...)

Le rallye du Mexique pourrait marquer un record dans l’histoire du championnat du monde des rallyes puisque l’équipe M-Sport pourra enregistrer sa 200ème arrivée consécutive dans les points. Ce retour au Mexique sera également le premier d’une série de six rallyes sur terre.

Avec des températures de plus de 30 degrés, jusqu’à 50 dans l’habitacle, et une altitude atteignant 2700 mètres, le rallye du Mexique représente un défi technique que l’équipe a simulé dans les usines développées de Ford ainsi que dans le nord de l’Espagne. Le point marquant de cette épreuve sera la spéciale monstre de 80 kilomètres, la plus longue depuis 1983.

"C’est l’un de mes rendez-vous préférés et nous avons été performants dans le passé" se rappelle Mads Østberg. "Nous avons terminé en seconde position l’année dernière et la dernière fois que j’y étais au volant d’une Ford Fiesta, je me suis battu pour la victoire. C’est la première sortie de la nouvelle Fiesta sur la terre donc il faudra rapidement s’adapter. Ceci dit, les essais cette semaine se sont bien passés et j’espère pouvoir être performant rapidement".

"L’altitude nous fera perdre de la puissance, c’est pareil pour tout le monde mais ça rend chaque erreur plus conséquente car il est plus difficile de se remettre dans le rythme que sur n’importe quel autre rallye", poursuit le Norvégien. "Les notes doivent être parfaites et c’est très bien que ma relation avec Ola progresse de jour en jour, nous avons l’impression de rouler ensemble depuis des années et ça nous donne une confiance essentielle".

"Je n’aurais pas une position idéale sur la route mais si tout se passe comme prévu nous pourrons nous battre pour un très bon résultat" conclut-il.

Eric Camilli sera au volant de la deuxième Fiesta RS WRC et se rendra pour la première fois au Mexique, l’une des épreuves les plus compliquées de l’année : "Il y aura de nouveau beaucoup de choses à apprendre pour moi et je sais que le Mexique est un rallye particulier. L’altitude réduit la performance moteur et on a besoin d’adapter notre style de conduite à ces conditions. Il y a aussi des spéciales exceptionnellement longues et ce sera important de garder un niveau de concentration élevé".

"Ce sera un autre défi énorme mais nous avons fait des essais productifs et je suis confiant de pouvoir relancer ma saison comme il faut. J’étais content de mon rythme sur les deux premiers rallyes mais tout ne s’est pas passé comme prévu. Je dois maintenant mieux me concentrer et terminer les prochains rallyes pour pouvoir reprendre confiance avant les rallyes européens que je connais mieux".

Camilli retrouvera son ancien copilote, Benjamin Veillas, le week-end prochain : "C’était important de me sentir à l’aise dans la voiture et Benjamin reviendra à mes côtés au Mexique. Nous avons travaillé ensemble l’an dernier et notre relation est bonne, donc j’espère que ça m’aidera. Je remercie Nicolas Klinger pour son travail lors des deux premières épreuves, il a beaucoup d’expérience et j’ai appris énormément à ses côtés".

Malcolm Wilson a des souvenirs heureux du Mexique : "Nous avons fait un doublé pour notre première participation en 2004, en 2013 nous nous sommes battus pour la victoire avec Mads et l’an dernier nous avons accompli l’impossible en relevant le ’Ti’Tanak", en référence à la nuit qu’avaient passé les mécaniciens de M-Sport à remettre en état la Fiesta qui avait fini au fond d’un lac.

"Cette année pourrait être spéciale et marquer notre 200ème arrivée consécutive dans les points. Mads aime ce rallye et si tout se passe bien pour lui il fera un bon résultat. Seul Ogier l’avait battu la dernière fois qu’il a roulé en Fiesta au Mexique, il pourrait être désavantagé d’être seulement la troisième voiture dans l’ordre de départ mais si tout se passe bien on le verra sur le podium".

"La courbe d’apprentissage d’Eric sera élevée ce week-end, il m’a impressionné par sa faculté à se mettre dans le rythme tant au Monte Carlo qu’en Suède mais la priorité pour lui est désormais de finir les rallyes et de gagner de l’expérience. Il est important pour lui de finir les deux rallyes avant le retour en Europe où il pourra nous montrer sa vraie pointe de vitesse" conclut le boss de M-Sport.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less