Motorsport

Lucas di Grassi en pole de l’E-Prix de Santiago du Chili

Il devance Buemi et Wehrlein mais se retrouve sous enquête

Recherche

Par A. Combralier

26 janvier 2019 - 17:26
Lucas di Grassi en pole de l'E-Prix (...)

Mise à jour : Lucas di Grassi a été disqualifié et s’élancera du fond de grille. Sébastien Buemi hérite de la pole et Pascal Wehrlein de la première ligne.

Après deux premières manches difficiles pour Audi, Lucas di Grassi a signé la pole position de l’E-Prix de Santiago, au Chili, troisième manche de la saison 5 de Formule E.

Le premier groupe des qualifications était composé des leaders du championnat, qui se sont rapidement montré en difficulté, notamment à cause d’une piste sale qu’ils étaient encore en train de nettoyer malgré les essais libres.

C’est Jean-Eric Vergne qui en signait le meilleur temps mais le Français se plaignait grandement de la piste, estimant que s’ils voulaient pénaliser les meilleurs au championnat, il était plus simple d’inverser la grille.

Malgré des essais libres marqués par un accident chacun, Lucas di Grassi et Sébastien Buemi tiraient leur épingle du jeu dans le groupe 2, devant Sam Bird et Alexander Sims sur la deuxième BMW, plus en verve que le leader du championnat, Antonio Felix da Costa, dans le groupe 1.

Dans le groupe 3, ce sont Daniel Abt et Maximilian Günther qui se sont mis en valeur, mais seul le premier cité, sur l’autre Audi, accédait en Super Pole, puisqu’il était battu par deux pilotes du groupe 4 : Pascal Wehrlein et Stoffel Vandoorne.

En Super Pole, Di Grassi ne laissait aucune chance à ses concurrents et signait la pole position, mais fait objet d’une enquête pour une infraction lors de son tour de rentrée des stands. Il devance Sébastien Buemi, qui pourrait donc partir en pole position, et Pascal Wehrlein, très impressionnant pour son deuxième week-end en Formule E.

Daniel Abt, Stoffel Vandoorne et Sam Bird complètent la grille devant la Venturi d’Edoardo Mortara, la Dragon de Günther, la BMW de Sims et l’autre Venturi de Massa. La course devrait être intéressante puisque les meilleures équipes ne s’élanceront pas du haut de la grille, si ce n’est Pascal Wehrlein avec sa Mahindra. Son équipier et vainqueur du précédent E-Prix, Jérôme d’Ambrosio, s’élance avant-dernier.

Formula E

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less