Motorsport

Loeb et Ogier, équipiers pour relever le défi finlandais

Présentation du Rallye de Finlande

Recherche

Par Franck D.

24 juillet 2010 - 09:24
Loeb et Ogier, équipiers pour relever le

Trois semaines après avoir découvert et remporté le Rallye de Bulgarie, le Citroën Total World Rally Team s’apprête à retrouver un terrain plus familier : celui du mythique Rallye de Finlande. Au pays des 1000 lacs, les C4 WRC seront confiées aux équipages Sébastien Loeb / Daniel Elena et Sébastien Ogier / Julien Ingrassia, pour la première fois associés au sein de l’équipe en tête du Championnat du Monde des Rallyes FIA ‘Constructeurs’.

Pour le 60e anniversaire de l’épreuve, les organisateurs du Rallye de Finlande ont innové en condensant le parcours sur les journées de vendredi et samedi. Le rallye se disputera donc à un rythme encore plus soutenu que d’ordinaire, mettant à l’épreuve la résistance des hommes et des machines !

Vainqueur en 2008, Sébastien Loeb avait réalisé en véritable exploit en rejoignant Carlos Sainz et Didier Auriol sur la courte liste des pilotes latins ayant remporté ce rallye. Deuxième l’an passé, le sextuple Champion du Monde aborde cette édition avec beaucoup d’humilité : « Remporter ce rallye me tenait à coeur. Maintenant que j’ai atteint cet objectif, je vois les choses un peu différemment. Cette année, je prendrai le départ en comptant 65 points d’avance sur Mikko Hirvonen. Je pourrai me permettre de gérer un peu, d’autant qu’il reste trois rallyes asphalte à disputer cette saison. Attention, cela ne veut pas dire que je ne chercherai pas à m’imposer ! Mais pour cela, il faudra que je sois en totale confiance. »

Avec des spéciales sur terre extrêmement rapides tracées à travers les forêts, le Rallye de Finlande est un exercice très particulier pour les pilotes. « La victoire se joue généralement à quelques secondes », poursuit Sébastien Loeb. « Pour gagner, il faut être en osmose avec sa voiture et ses notes. Il faut pouvoir se lâcher, et aborder chaque virage en ayant l’impression de trop en faire. C’est à ce stade de l’attaque que l’on peut jeter la voiture pour la caler et passer le virage à la perfection. »

Dans l’esprit des fans de rallye, le rallye des 1000 lacs est associé à ses fameux ‘jumps’. Pour Sébastien Loeb, la plus grande difficulté des spéciales finlandaises se situe pourtant ailleurs : « Le rallye ne se gagne pas en sautant haut et loin. Ce qui compte, c’est ce que l’on trouve derrière un saut. Il est essentiel de bien positionner la voiture pour rester dans la trajectoire du virage suivant la réception. Une fois en l’air, on ne peut plus rien corriger ! D’année en année, je peaufine encore et toujours mes notes dans cette optique… »

Si Sébastien Loeb compte déjà dix participations en Finlande, Sébastien Ogier possède une expérience plus limitée. Pour son premier rallye au sein du Citroën Total World Rally Team, le vainqueur du Rallye du Portugal sait qu’il devra composer avec une pression supplémentaire : « Contrairement aux précédents rallyes, je vais devoir gérer ma course en pensant aux points pour le Championnat du Monde ‘Constructeurs’. La finalité est un peu différente, mais l’approche est la même. Avec Julien, nous avons préparé cette épreuve avec sérieux et nous ferons de notre mieux. C’est un rallye difficile, avec des vitesses moyennes élevées et des arbres qui ne sont jamais très loin de la route ! Cela fait monter l’adrénaline, mais nous aimons cela. Nous sommes prêts à relever le défi, avec la farouche volonté de nous montrer dignes de la confiance qui nous est accordée. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less