Motorsport

Loeb et Elena se rapprochent de la victoire

Après la deuxième étape

Recherche

Par

22 octobre 2011 - 20:16
Loeb et Elena se rapprochent de la (...)

Après une première journée sur terre, le Rallye d’Espagne s’est poursuivi aujourd’hui sur l’asphalte de Catalogne.

Déjà leaders à l’issue de l’étape 1, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont maintenu l’écart avec leurs poursuivants. Leurs performances leur ont permis de décrocher le dernier record qui manquait à leur incroyable palmarès : celui du plus grand nombre de ‘scratches’.

Cinquièmes malgré une seconde crevaison, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia permettent au Citroën Total World Rally Team d’entrevoir un septième tire mondial.

C’est à bord de Citroën DS3 WRC transformées en configuration asphalte que Sébastien Loeb et Sébastien Ogier abordaient la deuxième journée du Rallye d’Espagne. Les trois spéciales du jour, à disputer deux fois, représentaient 144 kilomètres chronométrés.

Sébastien Loeb débutait par un nouveau record en signant le meilleur chrono dans El Priorat, la plus longue spéciale du rallye. En récidivant dans Riba-Roja del Ebre, le septuple champion du monde remportait son 802e temps scratch en WRC, délogeant Markku Alen des tablettes.

Sébastien Loeb et Daniel Elena menaient la course à leur main, alliant un savant dosage entre attaque et prise de risque mesurée.

« Nous avons bien roulé. Les routes étaient propres lors de la première boucle, mais un peu plus sales l’après-midi. Nous n’avons pas pris de risque, pour ne pas tout perdre ! Il fallait rester propre et éviter de plonger dans les cordes. Même lors du deuxième passage, j’ai préféré rouler dans les parties plus sales de la route plutôt que de couper. »

« Demain, il faudra aborder les spéciales dans le même état d’esprit. Je serai particulièrement vigilant dans la première spéciale, car le sol sera très froid. Jari-Matti Latvala pousse, mais nous nous doutons que la deuxième place devrait revenir à Mikko Hirvonen. La seule chose que nous avons à faire, c’est d’aller au bout en conservant la tête », concluait le leader.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia connaissaient moins de réussite en crevant à mi-parcours dans l’ES7.

« Nous étions partis avec l’objectif de revenir sur Mikko Hirvonen, mais cette seconde crevaison nous a coupés dans notre élan. A plus de trois minutes, il n’y a plus rien à espérer », expliquait Sébastien Ogier. « Hier, c’était de ma faute. Aujourd’hui, je ne comprends pas car nous n’avions pas pris de corde. Le but est désormais d’aller au bout du rallye pour rapporter des points à Citroën. »

Dans la configuration actuelle du classement général, Citroën est en passe de remporter un septième titre Constructeurs.

« La situation est aussi bonne pour nous qu’hier, mais il faudra encore confirmer demain et concrétiser ce résultat », déclarait Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing. « Si Sébastien Loeb renoue avec la victoire demain, il creusera un petit écart au championnat Pilotes, mais Mikko Hirvonen restera toujours aussi menaçant pour le titre. La pression est là, mais c’est une pression positive qui nous pousse à donner le meilleur de nous-mêmes. »

Il reste six spéciales à disputer demain dont la Power Stage de Coll de la Teixeta, qui donnera lieu à une attribution de points supplémentaires.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less