Motorsport

Loeb et Elena repartiront demain en Rally 2

Rallye de Monte-Carlo

Recherche

Par Olivier Ferret

23 janvier 2015 - 21:24
Loeb et Elena repartiront demain en (...)

- Après avoir signé un troisième meilleur temps depuis le départ de ce 83e Rallye Monte-Carlo, leur 903e en Championnat du Monde, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont heurté une pierre dans le dernier chrono du jour. Ils repartiront demain en Rally 2.
- Alors quatrièmes, Kris Meeke et Paul Nagle ont également dû renoncer dans l’ES8. Mads Østberg et Jonas Andersson progressent au classement général, au cinquième rang.

La courte mise en jambes d’hier laissait la place, aujourd’hui, à une vraie étape de six épreuves spéciales autour de Gap. Avec des températures négatives en matinée, la plupart des équipages du WRC optaient pour des pneus cloutés lors de la première boucle. Des options différentes étaient prises après l’assistance. Mads Østberg et Sébastien Loeb en profitaient pour monter des gommes neige, sans clous, au contraire de leurs rivaux.

Dans La Salle en Beaumont – Corps (ES3 et ES6), Sébastien Loeb se montrait intraitable. Tôt le matin ou en début d’après-midi, le pilote du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team était à chaque fois le plus rapide.

Cependant, dans les deux chronos suivants, la boue déposée par le passage des autres concurrents rendait les routes trop glissantes pour le quatorzième au départ. Et s’il parvenait à résister dans la matinée, Sébastien Loeb heurtait une pierre dans l’ES8 et ne pouvait terminer l’étape.

De plus en plus compétitif, Kris Meeke n’atteignait pas l’arrivée de l’ES8. En glissant dans un fossé, il endommageait sa suspension arrière gauche alors qu’il occupait la quatrième position.

À la faveur d’un bon choix de pneumatiques dans la seconde boucle, Mads Østberg signait un troisième temps pour terminer la journée. Il s’emparait de la cinquième place du classement.

Dans la catégorie WRC 2, Stéphane Lefebvre conservait la première position à bord d’une DS 3 R5. En FIA Junior WRC, Quentin Gilbert restait en tête devant Ole Christian Veiby et Terry Folb avec des DS 3 R3-MAX.

Le parcours de demain emmènera les équipages de Gap à Monaco. Départ à 8h10 pour deux spéciales, dont les 51,70 kilomètres de Lardier et Vaneca – Faye, avant une assistance à 12h34, puis route vers Monaco à travers Pruniers – Embrun et Sisteron – Thoard. Parc Fermé en Principauté à partir de 18h58.

ILS ONT DIT

Yves Matton (Directeur de Citroën Racing) : « Sébastien a glissé et a heurté un bloc en béton dans la dernière spéciale. Le choc a cassé une pièce de suspension. Il pourra repartir demain en Rally 2. C’était une sorte de pari de l’engager au Monte-Carlo et je dois dire qu’il nous a encore surpris par ses performances. Seb et Citroën Racing se sont montrés audacieux à travers ce défi, mais aussi en course. Avec une position de départ peu favorable, il a fallu faire des choix tranchés pour qu’il puisse continuer de défendre ses chances pour la victoire. Ce fut une belle bataille et la preuve que notre DS 3 WRC 2015 est bien née. C’est un point particulièrement positif pour notre équipe technique ! Demain, il pourra encore montrer tout son talent. »

Sébastien Loeb : « Il fallait tenter ! Avec les conditions que nous avions, nous devions attaquer pour ne pas perdre trop de temps. Sur une plaque de glace, j’ai réaccéléré un peu tôt. La voiture a glissé et j’ai tapé une pierre qui a cassé la suspension. Il était nécessaire de rouler vite, car la situation et l’évolution de revêtement ne nous étaient pas favorables. Les routes se salissaient énormément et nous devions rester au contact. Nous n’avons pas fait d’excès d’attaque, on ne prenait pas de gros risques quand nous sommes sortis. »

Mads Østberg : « Les conditions sont très difficiles. C’est parfois un peu frustrant, car il m’arrive de freiner avant un virage pour lequel je n’aurais pas dû ralentir. Je pourrais en faire plus, mais ma stratégie est de me concentrer sur ce que j’ai à faire. Et je suis plutôt satisfait de ce que j’ai réalisé aujourd’hui. »

Kris Meeke : « Au milieu de l’ES8, j’ai glissé dans un rapide virage à gauche. La voiture s’est mise à l’équerre. J’ai pu contrebraquer pour corriger la trajectoire, mais nous avons fini dans un fossé où nous avons heurté un petit arbre. Nous n’avons pas été en mesure de repartir à cause d’une suspension cassée. La voiture va être réparée ce soir pour continuer en Rally 2 dès demain. »

FILM DU RALLYE

ES3 – La Salle en Beaumont – Corps 1 (15,84 km) – Les trois pilotes du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team quittaient l’assistance avec cinq pneus cloutés. Sur de longues portions de glace et à travers le brouillard, Sébastien Loeb se montrait le plus rapide avec 15 secondes d’avance sur Sébastien Ogier. Cinquième temps pour Mads Østberg, dixième pour Kris Meeke.

ES4 – Aspres les Corps – Chauffayer 1 (25,81 km) – Toujours de la glace, mais aussi de la neige et de l’asphalte au menu du premier passage dans la plus longue spéciale du jour. Surtout, la boue s’étalait un peu plus sur la trajectoire après chaque concurrent. Deuxième sur la route, Robert Kubica signait le meilleur temps devant Ogier. Quatrième, Loeb perdait une partie de son avance au classement.

ES5 – Les Costes – St Julien en Champsaur 1 (25,40 km) – De plus en plus de boue sur la route… Quatorzième au départ, Sébastien Loeb se battait pour perdre un minimum de temps. Il rentrait à Gap avec trois secondes d’avance sur Ogier. Scratch pour Kubica.

ES6 – La Salle en Beaumont – Corps 2 (15,84 km) – Tandis que tous leurs rivaux optaient pour des pneus cloutés, Mads Østberg et Sébastien Loeb choisissaient quatre pneus neige et deux super softs. Sûr de sa stratégie, Sébastien Loeb décrochait un 903e scratch en Mondial !

ES7 – Aspres les Corps – Chauffayer 2 (25,81 km) – Comme durant la matinée, Robert Kubica était le plus rapide. Il devançait Sébastien Ogier et Kris Meeke. Handicapé par sa position sur la route, Sébastien Loeb cédait la première place du classement général à Sébastien Ogier, pour la première fois depuis le départ.

ES8 – Les Costes – St Julien en Champsaur 2 (25,40 km) – Kris Meeke s’arrêtait dès les premiers kilomètres avec une suspension cassée. Quelques minutes plus tard, Sébastien Loeb heurtait un bloc de béton et cassait la suspension arrière gauche de sa DS 3 WRC. Il abandonnait sur le chemin du retour au parc d’assistance. Meilleur temps de Sébastien Ogier devant Sébastien Chardonnet et Mads Østberg.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less