Motorsport

Loeb et Elena rejoignent Monaco en tête

Avec une belle avance

Recherche

Par

20 janvier 2012 - 21:06
Loeb et Elena rejoignent Monaco en (...)

La troisième journée du Rallye Monte-Carlo emmenait les concurrents de Valence à Monaco. Dans le Vercors, les DS3 WRC du Citroën Total World Rally Team ont réalisé un véritable coup de maître grâce à un choix de pneumatiques bien inspiré.

En tête, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont porté leur avance au-delà de la barre des deux minutes, tandis que Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen se sont rapprochés de la 3e place après avoir signé leurs premiers scratches avec la DS3 WRC.

Cette troisième journée de compétition comprenait trois longues spéciales à parcourir une seule fois. Le matin, la boucle composée des secteurs de St-Jean-en-Royans – Font d’Urle (ES11) et Cimetière de Vassieux – Col de Gaudissart (ES12) s’annonçait comme un des juges de paix du rallye. Après ce passage dans le Vercors et une dernière assistance à Valence, il restait à emprunter Montauban s/ Ouvèze – Eygalayes (ES13) avant de rejoindre Monaco.

Associant son expérience et les informations en provenance des ouvreurs et de Météo France, le Citroën Total World Rally Team analysait les différentes options au moment de choisir les pneumatiques pour la boucle du Vercors. Les DS3 WRC quittaient le parc d’assistance équipées de quatre Michelin Pilot Alpin cloutés et deux Pilot Sport SS1 à gomme extra-tendre. La concurrence ayant opté pour une stratégie différente, les DS3 WRC subissaient dans l’ES11. Mais au Monte-Carlo plus qu’ailleurs, il convient de juger les performances sur l’ensemble d’une boucle !

Du côté du Col du Gaudissart, les quatre pneus cloutés équipant les Citroën faisaient merveille. Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen en profitaient pour signer leur premier temps scratch au volant de la DS3 WRC. Ils reprenaient ainsi 39’’ à Dani Sordo, et 1’46’’ à Petter Solberg !

« C’est bien de concrétiser par un temps scratch », reconnaissait Mikko. « Je me sentais bien au volant de la voiture chaussée de pneus clous. Le comportement était constant et j’ai pu attaquer à ma guise. Nous sommes bien revenus sur Petter, mais je ne vais pas tout tenter pour aller le chercher. »

Dans le même temps, Sébastien Loeb et Daniel Elena avaient augmenté leur avance au-delà de la barre des deux minutes : « Nous savions que les conditions météo pouvaient être difficiles aujourd’hui. C’est pour cela que j’ai continué à attaquer hier pour creuser un petit écart. Si nous avions fait le mauvais choix de pneus ce matin, j’aurais sans doute perdu la tête du rallye ! Au contraire, nous sommes maintenant dans une situation favorable… si le reste du rallye se déroule sur le sec. »

Cette fois chaussé de pneus slicks, Mikko Hirvonen signait un nouveau scratch entre Montauban s/ Ouvèze et Eygalayes. L’écart avec Petter Solberg était réduit à 23’’8 à l’issue de cette troisième journée. « Quand le grip est constant, j’ai un très bon feeling avec la voiture », confirmait Mikko. « Il reste encore 90 km de spéciales, la troisième marche du podium n’est définitivement pas une utopie ! »

« Sans négliger les difficultés des deux dernières journées, je pense pouvoir dire que nous avons fait le plus difficile », soulignait Yves Matton, Directeur de Citroën Racing. « Le choix des pneumatiques pour les spéciales du Vercors était particulièrement délicat, la course pouvait se jouer à ce moment. A la régulière, Seb et Daniel vont maintenant pouvoir gérer leur avance. Mikko et Jarmo ont effectué une très belle journée qui confirme leur prise de confiance progressive. La journée de demain leur permettra de confirmer leurs bonnes sensations et pourquoi pas de se rapprocher un peu plus du podium. »

Du côté du parc d’assistance de Valence, les mécaniciens ont démonté les structures qui seront installées d’ici demain midi sur le port de Monaco. Avant d’affronter le mythique Col du Turini, la journée débutera par une assistance de 45’ à partir de 13h15.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less