Motorsport

Loeb et Elena font entrer la C4 WRC dans l’histoire

Avec une victoire sur le rallye d’Espagne

Recherche

Par

24 octobre 2010 - 17:53
Loeb et Elena font entrer la C4 WRC (...)

Trois semaines après avoir remporté le Championnat du Monde des Rallyes 2010, Sébastien Loeb, Daniel Elena et le Citroën Total World Rally Team ont une nouvelle fois démontré leur suprématie en remportant le Rallye d’Espagne.

En tête de bout en bout, Seb et Daniel remportent leur 61e victoire mondiale tout en permettant à la C4 WRC de rentrer dans l’histoire : cette voiture restera invaincue sur l’asphalte depuis ses débuts en 2007.

Citroën réalise son cinquième triplé de la saison grâce à Petter Solberg / Chris Patterson et Dani Sordo / Diego Vallejo.

Avec plus de 40 secondes d’avance, Sébastien Loeb abordait cette troisième étape en confiance. En revanche, rien n’était joué pour la deuxième place puisque Petter Solberg et Dani Sordo n’étaient séparés que par 16’’9.

Bien décidé à contester la deuxième place au Norvégien, Dani partait le couteau entre les dents. Il débutait la journée en signant le meilleur temps dans El Priorat (42,04 km), avant de récidiver dans la courte spéciale de la Serra d’Almos (4,11 km). L’Espagnol venait ainsi de réduire l’écart à 10’’8.

« Comme Seb est seul en tête, nous mettons un peu d’animation avec Petter », s’amusait Dani lors de l’assistance de mi-étape. « Nous savions que nous aurions du mal à lui reprendre beaucoup de temps dans le long chrono, car nous ne pouvons pas attaquer à fond pour gérer l’usure des pneumatiques. Dans la petite spéciale, en revanche, j’étais ‘à bloc’ du début à la fin. Nous avons repris six secondes sur ces deux spéciales, cela signifie que nous aurons du mal à nous emparer de la deuxième place à la régulière. Mais nous allons continuer à mettre la pression ! »

Nanti d’une belle avance, Sébastien Loeb pouvait quant à lui se permettre de lâcher quelques secondes : « Je roule avant tout pour rallier l’arrivée et j’adapte mon rythme en fonction des temps partiels de mes poursuivants. Comme les autres pilotes, j’ai géré la surchauffe des pneus dans El Priorat. »

Après 30 minutes d’assistance, les pilotes repartaient à l’assaut des mêmes spéciales. Poursuivant son effort, Dani Sordo alignait un nouveau scratch dans El Priorat.

Malgré un écart réduit à 5’’1, l’Espagnol ne parvenait pas à vaincre Petter Solberg dans l’ultime spéciale : « C’était une belle bagarre ! Je suis un peu déçu de ne pas offrir un nouveau doublé au Citroën Total World Rally Team, mais c’est tout de même un triplé pour la marque. Je retiendrai de ce rallye deux belles journées sur asphalte et je tiens à remercier le public pour son soutien indéfectible. »

Invaincu sur asphalte au volant de la C4 WRC depuis 2007, Sébastien Loeb tenait à rendre hommage à sa voiture : « Ca fait un petit pincement au cœur, car cette voiture nous a apporté beaucoup de bonheur, sur toutes les surfaces. En comptant les Monte-Carlo, nous avons remporté les quinze rallyes asphalte disputés ces quatre dernières années. Ce week-end, nous n’avions pas de calculs à faire et c’était nettement plus facile que lors des derniers rallyes... »

« Ce qu’ont réalisé Sébastien et Daniel force l’admiration », soulignait Frédéric Banzet, Directeur de la marque Citroën. « Trois semaines après la folie du Rallye de France, ils ont su conserver leur motivation et leur niveau de performance pour aller chercher une victoire pleine de panache. L’Espagne étant le second marché de Citroën, ce succès est très important pour la marque. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less