Motorsport

Loeb et Elena en tête sur la terre

Loeb a réalisé une journée parfaite dans l’optique du titre

Recherche

Par Olivier Ferret

22 octobre 2011 - 00:48
Loeb et Elena en tête sur la terre

La terre de Catalogne a pimenté la journée d’ouverture de la manche espagnole du Championnat du Monde des Rallyes. Ouvrant la route lors des six spéciales du jour, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont réalisé une excellente opération en se positionnant en tête du classement général. Retardés par une crevaison, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia placent la deuxième DS3 WRC du Citroën Total World Rally Team en quatrième position.

Seule épreuve mixte de la saison, le Rallye d’Espagne débutait par une journée sur terre. Tracées dans les montagnes à l’ouest de Tarragone, les trois spéciales à parcourir deux fois représentaient 40% du kilométrage chronométré du rallye.

Redoutant le balayage sur cette journée, Sébastien Loeb allait finalement trouver une alliée : la poussière, qui jouait un rôle déterminant dès la première spéciale. Auteur du scratch dans Peselis (ES1), le septuple champion du monde positionnait sa Citroën DS3 WRC en tête du rallye tandis que Sébastien Ogier perdait dix-huit secondes d’entrée de jeu. « On ne voyait absolument rien à cause de la poussière soulevée par les voitures parties avant nous », expliquait Ogier. « Plus nous avancions, plus le lever du soleil, de face, compliquait notre tâche. Certaines nappes de poussière étaient si épaisses que j’ai du freiner plusieurs fois en pleine ligne droite. Il était impossible de savoir où nous étions. »

A mi-journée, Sébastien Loeb se montrait satisfait de pointer en tête malgré sa position d’ouvreur. Troisième, Sébastien Ogier comptait profiter de la deuxième boucle pour refaire son retard. Malheureusement, une crevaison dans l’ES5 lui faisait perdre 1’40’’.

Le balayage s’avérant plus handicapant qu’au cours de la matinée, Sébastien Loeb et Daniel Elena concédaient quelques poignées de secondes au second passage dans les spéciales. Ils perdaient le commandement à l’issue de l’ES4… avant de le retrouver en fin de journée. Le leader Latvala effectuant un tête-à-queue dans l’ES6, les septuples Champions du Monde regagnaient le parc d’assistance de Salou avec 30’’ d’avance. « Nous sommes dans une position idéale », déclarait Sébastien Loeb. « Notre objectif était de ne pas perdre trop de temps sur nos adversaires. Terminer la journée avec une vingtaine de secondes de retard sur Latvala me convenait. Finalement, nous en avons trente d’avance, c’est donc parfait ! Il a fallu attaquer très fort tout au long de cette journée. Demain, notre position d’ouvreurs ne sera plus un handicap et nous pourrons choisir le rythme à imprimer à la course. »

Cette première journée de compétition s’achevait par une assistance de 75 minutes, au cours de laquelle les mécaniciens du Citroën Total World Rally Team transformaient les DS3 WRC en configuration asphalte.

« Avec Sébastien Loeb en tête et Sébastien Ogier cinquième, nous sommes dans une bonne position pour décrocher dès ce week-end le septième titre mondial de Citroën. Sébastien Loeb a réalisé une journée parfaite dans l’optique du titre Pilotes. Malgré sa crevaison, Sébastien Ogier est toujours en lice pour une place sur le podium. Mais nous devons rester sur nos gardes, c’est un nouveau rallye qui débute demain sur l’asphalte », résumait Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing. Samedi, six spéciales totalisant 144 kilomètres chronométrés figurent au programme. Sébastien Loeb et Daniel Elena seront les premiers à quitter le parc d’assistance à 8h45.

keyboard_arrow_left

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less