Motorsport

Les principaux changements de règles pour 2016 en WRC

Modifications au Règlement du Championnat du Monde des Rallyes

Recherche

Par Olivier Ferret

16 janvier 2016 - 16:22
Les principaux changements de règles (...)

Tout au long de l’année passée, le Conseil Mondial du Sport Automobile a approuvé un certain nombre de modifications apportées au Règlement Sportif du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA 2016, à savoir principalement :

Une Equipe WRC souhaitant marquer des points au Championnat Constructeurs pourra s’inscrire à tout moment avant la date de clôture des engagements du premier rallye dans lequel elle s’est engagée. Le nombre minimum de sept rallyes désignés pour chaque Equipe WRC ne s’applique plus.

En l’absence d’un nombre minimum d’épreuves requises pour qu’une Equipe WRC puisse participer, le nombre de châssis autorisés est passé à trois par voiture. Des limitations similaires s’appliquent aux boîtes de vitesses, différentiels et turbocompresseurs.

Pour plus de simplicité, le statut "Priorité" des pilotes a été modifié en vue de refléter le Championnat disputé. Les pilotes P1 continueront de concourir à bord d’une World Rally Car, tandis que le statut P2 sera attribué aux concurrents du Championnat WRC 2 de la FIA et le statut P3 à ceux des Championnats WRC3 et WRC Junior de la FIA.

Il n’y aura plus de titre décerné aux pilotes et copilotes de la Coupe WRC 2 des Voitures de Production de la FIA.

Le Championnat WRC Junior de la FIA comptera désormais six épreuves : Portugal, Pologne, Finlande, Allemagne, France et Grande-Bretagne.

Si l’ordre de départ pour les concurrents P1 demeure celui du classement du Championnat du vendredi et du samedi, à des fins de sécurité et d’équité, les concurrents P1 courant en vertu de la réglementation Rallye 2 prendront un nouveau départ comme un groupe fusionné après les autres pilotes P1 conformément à leur position au classement.

Afin de renforcer la sécurité, toutes les voitures en compétition devront être équipées d’une console d’urgence de sécurité FIA qui comprend un bouton d’urgence. Une procédure précise a été définie dans le Règlement Sportif en cas d’accident et le non-respect de cette procédure sera signalé aux Commissaires Sportifs.

La limite de vitesse dans le parc d’assistance sera strictement contrôlée et tout pilote dépassant 30 km/h se verra infliger une amende de 25 € par km/h au-dessus de la limite.

Les organisateurs de rallyes WRC et de rallyes candidats au WRC doivent se conformer au Cadre de Certification Environnementale mis en place par l’Institut FIA. En 2016, les organisateurs devront atteindre le niveau moyen d’accréditation – Progress Towards Excellence – avant la fin de la saison, et à partir de 2017, le plus haut niveau d’accréditation – Achievement of Excellence – sera obligatoire et devra être atteint au moins quatre mois avant l’épreuve concernée. De plus amples informations sont disponibles sur demande.

Tout le personnel présent dans la zone de ravitaillement est tenu dorénavant de porter une protection adéquate contre le feu et, conformément à la certification environnementale, le sol doit être protégé par un tapis environnemental.

Dans le cas où l’un des rallyes ne pourrait se dérouler complètement, les points du Championnat seront attribués sur la base du classement établi. Les points dépendront du pourcentage de la longueur d’épreuves spéciales prévue qui aura été parcouru : la totalité des points si plus de 50%, la moitié des points si entre 25 et 50% et aucun point si moins de 25%.

La longueur de la "Spéciale Power" n’est plus obligatoirement comprise entre 10 et 15 kilomètres. Les organisateurs sont encouragés à faire une proposition à la FIA et au Promoteur du WRC qui offre le meilleur défi sportif tout en tenant compte des impératifs de la télévision en direct.

Il est bien spécifié qu’une voiture de compétition ne peut être conduite que sur quatre pneus et quatre roues tournant librement, et que toute infraction à cette règle pourra entraîner une peine d’exclusion prononcée par les Commissaires Sportifs.

Lors de l’épreuve de mise au point, pour tout faux départ, le concurrent se verra attribuer un temps de référence de 10 minutes. Les pilotes P1 doivent toujours effectuer un minimum de trois passages sur l’épreuve de mise au point, mais les pilotes P2, P3, RGT et non-prioritaires ne sont plus obligés de participer.

Seuls les pilotes P1 auront un intervalle d’au moins deux minutes sur les listes des départs et nouveaux départs. Tous les autres pilotes prendront le départ selon un intervalle d’au moins une minute.

Les voitures ne pouvant se rendre par leurs propres moyens du Parc Fermé à la zone d’assistance pourront désormais être poussées ou remorquées par les commissaires de piste et/ou le personnel d’équipe.

Les systèmes d’extinction conformes à la Norme FIA 8865-2015 (Liste technique n°52) sont obligatoires pour les voitures de la classe RC1 du Championnat du Monde des Rallyes de la FIA.

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less