Motorsport

Les pilotes M-Sport aiment les deux surfaces du rallye d’Espagne

Le gravier pour Østberg, l’asphalte pour Camilli

Recherche

Par Emmanuel Touzot

10 octobre 2016 - 11:38
Les pilotes M-Sport aiment les deux (...)

L’équipe M-Sport a tourné une bonne partie de ses ressources sur le développement accéléré de son nouveau prototype de Ford Fiesta WRC en vue de la saison 2017 mais n’abandonne pas moins l’idée de signer un bon résultat au rallye de Catalogne. Mads Østberg n’a jamais terminé sur le podium de l’événement mais l’a bouclé à trois reprises à la quatrième place, ce qui lui laisse espérer un bon résultat malgré une spirale qui n’est pas en sa faveur.

"C’est un rallye que j’apprécie vraiment, et il nous a réussi dans le passé" déclare Østberg. "J’ai hâte de revenir sur les graviers, et nous avons beaucoup appris en Corse au sujet de l’asphalte. C’est un rallye unique et il faudra rapidement mettre notre esprit en mode ’graviers’, c’est la clé là-bas, il faut réussir à s’adapter aux changements de surface".

"Après une semaine d’apprentissage en Corse, nous voudrons mettre en pratique ce que nous avons appris. Il y a encore du travail mais nous espérons progresser sur l’asphalte. Si tout marche pour nous, je ne vois pas de raison pour que nous ne nous battions pas en haut du classement, surtout sur gravier".

Tout comme Østberg, Camilli espère faire un bon résultat en Catalogne, deux semaines après avoir accompli une belle performance en Corse : "C’est un mois chargé pour nous. Après le Tour de Corse nous avons eu quelques jours à la maison afin de faire nos préparatifs pour l’Espagne, et ensuite nous avons fait des essais. Il n’y a pas de mots pour décrire la nouvelle voiture, elle est fantastique et c’est un grand plaisir de travailler avec l’équipe afin de préparer 2017".

"La Corse était un événement important pour moi et je crois que la combinaison de cette manche et de la semaine d’essais nous aidera en Espagne. Non seulement je n’ai pas fait une erreur, mais nous avons été compétitifs à plusieurs reprises et mes notes étaient meilleures que durant le reste de l’année ! Nous avons beaucoup appris en très peu de temps et nous voulons continuer en Espagne".

Ce sera presque une découverte pour le Français : "Je n’y suis allé qu’à une seule reprise mais j’aime les routes qui ressemblent presque à des pistes sur l’asphalte. Nous avons signé de très bons temps sur cette surface l’année dernière. Ce sera une autre histoire d’être directement confronté aux pilotes du WRC mais nous ferons de notre mieux. On voudra avant tout faire un rallye propre, et si nous nous sentons bien, on essaierai de montrer notre vitesse comme c’était le cas le week-end dernier".

Malcolm Wilson, directeur de l’équipe, va dans le sens de ses pilotes et fixe les mêmes objectifs, sans oublier d’avoir un mot pour son équipe : "Avec seulement trois jours pour préparer les voitures au Rallye d’Espagne, l’atelier a été très actif. Mention spéciale aux membres de notre usine à Dovenby Hall, c’est une période exceptionnellement chargée et tout le monde est à 110% pour s’assurer que tout fonctionne".

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less