Motorsport

Les Citroën DS3 WRC prennent de l’altitude au Mexique

Østberg et Meeke vont disputer leur premier rallye terre

Recherche

Par Olivier Ferret

28 février 2014 - 19:45
Les Citroën DS3 WRC prennent de (...)

Montées sur le podium des deux premières épreuves de la saison de Championnat du Monde des Rallyes, les DS3 WRC du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team seront au départ du Rally Guanajuato Corona, au Mexique, du 6 au 9 mars.

Après l’asphalte du sud de la France et la neige suédoise, Mads Østberg / Jonas Andersson et Kris Meeke / Paul Nagle vont disputer leur premier rallye terre du calendrier.
Spécificité de la course mexicaine tracée dans la Sierra de Lobos et dans la Sierra de Guanajuato, le parcours culmine à 2 736 mètres d’altitude.

CITROËN ET LE RALLYE DU MEXIQUE : VICTOIRES EN XSARA, C4 ET DS3 WRC…

Sur neuf éditions organisées en WRC, le Rallye du Mexique a vu s’imposer Citroën à six reprises. Entre 2006 et 2012, Sébastien Loeb et Daniel Elena sont restés invaincus à bord des Xsara (2006), C4 (2007 à 2010) et DS3 (2011 et 2012).

Outre l’équipage neuf fois champion du monde, quatre autres duos sont montés sur le podium du Rallye du Mexique avec Citroën : Carlos Sainz / Marc Marti en 2004, Sébastien Ogier / Julien Ingrassia et Petter Solberg / Phil Mills lors d’un triplé mémorable en 2010 et Mikko Hirvonen / Jarmo Lehtinen en 2012 et 2013.

RÉSISTER À L’ALTITUDE

Depuis 2004, les équipes du Championnat du Monde des Rallyes font face à un nouveau défi avec l’épreuve mexicaine. Sur un parcours particulièrement compact autour de León et Guanajuato, les spéciales sont toutes tracées à plus de 1 800 mètres d’altitude, avec un sommet à près de 2 800 mètres.

Les ingénieurs de Citroën Racing cherchent des solutions pour minimiser l’effet des lois de la physique. « Il est nécessaire d’adapter le moteur à cet environnement », explique Didier Clément, l’ingénieur en charge de l’exploitation des Citroën DS3 WRC. « La cartographie est optimisée pour diminuer la perte de chevaux. Si l’on ne travaillait pas spécifiquement, environ 10 % de la puissance maximale s’évanouiraient tous les 1 000 mètres d’altitude. »

Deux types d’essais sont menés pour préparer ce rallye : en plaçant le moteur sur un banc et en roulant sur une base en montagne : « Il est difficile de reproduire les conditions mexicaines en Europe. Dans le sud de l’Espagne, nous parvenons à nous exercer en altitude, mais jamais avec la même chaleur ou les mêmes contraintes. C’est avec l’expérience acquise ces dernières années que nous parvenons à nous préparer au mieux. »

« L’objectif est de perdre un minimum de puissance mais aussi de diminuer le temps de réponse à l’accélération », ajoute Didier Clément. « Pour qu’un moteur fonctionne de manière optimale, il lui faut de l’air, beaucoup d’air frais. Au Mexique, on manque d’air et il est chaud… Il faut donc trouver une cartographie efficace ! »

MADS ØSTBERG APPRIVOISE LA CITROËN DS3 WRC SUR TERRE

Intégrés au Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team depuis le début de la saison, Mads Østberg et Jonas Andersson se sont montrés à leur avantage lors des deux épreuves hivernales du calendrier. Quatrièmes sur l’asphalte du Rallye Monte-Carlo et sur le podium du Rally Sweden, le duo scandinave va faire ses premiers pas avec la Citroën DS3 WRC sur la terre à l’occasion de cette troisième manche.

De plus en plus à l’aise avec sa nouvelle équipe, Mads a pu profiter d’une bonne séance d’essais en Espagne pour prendre en main la DS3 WRC.

« Nous sommes encore en phase d’apprentissage », concède le Norvégien. « Mais chaque kilomètre passé dans la voiture me donne le sourire. Avant la Suède, j’aimais déjà le comportement de l’auto. L’expérience acquise sur la neige et cette première journée sur terre me mettent pleinement en confiance. Nous travaillons bien avec le team. Nous nous comprenons parfaitement et nous progressons ensemble. »

Présent au Mexique lors des trois dernières éditions, avec une quatrième place en 2012 pour meilleur résultat, Mads Østberg espère faire encore mieux cette année : « Même s’il faut garder à l’esprit que le Rallye du Mexique ne sera que notre premier rallye terre avec la DS3 WRC, je suis convaincu que nous serons compétitifs. Je suis positif. Un podium serait un excellent résultat. »

KRIS MEEKE DÉCOUVRE LE RALLYE DU MEXIQUE

Comme en Suède le mois dernier, Kris Meeke va participer à une nouvelle épreuve… L’Irlandais n’a encore jamais roulé au Mexique, contrairement à son copilote Paul Nagle, venu à León en 2006 et 2007.

« Ce ne sera pas comme sur le rallye précédent où je devais aussi m’habituer au pilotage sur neige », rappelle Kris. « Cette fois, c’est sur terre et ce devrait donc être beaucoup plus simple car j’ai déjà mes marques sur cette surface. »

L’an passé, Kris Meeke avait déjà démontré sa pointe de vitesse lors des manches finlandaise et australienne au volant de la Citroën DS3 WRC : « Mais le Mexique réclame des réglages différents. J’ai travaillé sur les vidéos et j’ai bien écouté les conseils de l’équipe et de Mads. Je dois encore apprendre, mais je suis satisfait du set-up que nous avons trouvé en essais. La baisse de puissance pourrait être un atout pour moi car j’ai une grande expérience des moteurs atmosphériques. Il faut un style de pilotage un peu différent et du cela ne devrait pas trop me poser de problème. »

« Je vais me concentrer sur ma propre course », continue-t-il. « Je sais que je profiterai d’une bonne position de départ lors de la longue première journée. L’objectif est de marquer de gros points sur les épreuves outre-mer et un top 5 serait satisfaisant. »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less