Motorsport

Leimer espère accéder à la F1

Il sait que ce sera dur

Recherche

Par Camille Komaël

3 novembre 2013 - 10:44
Leimer espère accéder à la F1

Fabio Leimer a décroché hier le titre de champion de GP2 2013, après une quatrième place lors de la course longue d’Abu Dhabi. Le jeune suisse ne parvient pas encore à réaliser ce qu’il vient d’accomplir. "Je ne peux toujours pas y croire, c’est juste incroyable, parce que le GP2 est la catégorie la plus forte - à part la F1 - et il n’y a pas beaucoup de personnes qui peuvent dire qu’elles ont gagné ce championnat ! Je suis vraiment, vraiment heureux, et je suis concentré sur aujourd’hui parce qu’il y a encore une autre course et je veux finir sur le podium."

Le Suisse a eu peur dès les qualifications - qui rapportent des points - et n’était pas si confiant. "Mais c’est incroyable parce qu’après les qualifications, j’étais un peu déçu parce que nous avions un problème sur le voiture et n’étions pas si rapides. Sam Bird était deuxième et a presque eu 4 points. Mais aujourd’hui, nous avons pris un très bon départ et j’ai immédiatement vu que Sam avait calé."

Leimer n’oublie pas de mentionner celui qui était son principal rival pour le titre avant ce week-end : Sam Bird. Il tient à lui rendre hommage et à le féliciter pour sa saison. "Je suis vraiment désolé pour lui, c’est un gars très bien, un des meilleurs en piste, très ouvert, dur mais juste. Je crois qu’il méritait aussi de gagner ce championnat, mais au final ça ne peut revenir qu’à un seul pilote, et heureusement c’était moi. Mais c’est un super mec et il l’aurait mérité aussi."

Le pilote Racing Engineering se souvient qu’après les premières courses du championnat, Stefano Coletti avait pris le large, et le championnat semblait lui tendre les bras. Puis les choses ont progressivement changé... "Le championnat 2013 était vraiment sympa parce qu’au début on avait Coletti qui était beaucoup devant, avec Nasr. Ensuite, ils ont eu quelques problèmes sur certaines courses et Bird et moi nous sommes améliorés et nous avons pu rattraper de plus en plus de points. Au final, c’était très serré entre nous."

"C’était bon pour le GP2 et tout le monde parlait de lui et moi parce qu’on était si proches. Vous ne savez jamais ce qu’il va se passer à la dernière course : vendredi il était devant moi et ça m’a mis encore plus de pression. Au final on a réussi !" s’exclame-t-il, évidemment très heureux.

La F1, objectif ultime

Ce championnat occupe bien sûr une place spéciale dans le palmarès de Leimer, d’autant plus qu’il le visait déjà l’an dernier et qu’il n’était pas sûr de vouloir refaire une saison de GP2 cette année, après l’échec de l’an passé. "Pour moi, c’est très important : l’an dernier nous étions vraiment rapides et nous avons eu la chance de gagner des courses, comme à Bahreïn, Silverstone et Valence, mais malheureusement à chaque fois quelque chose est arrivé et nous avons été vraiment malchanceux. Cette fois, nous n’étions pas sûrs de revenir, mais nous avons parlé et donné notre accord, mais seulement pour Racing Engineering. Pour moi c’était la bonne décision, parce que lors des deux premières courses, nous avons été forts, nous avons gagné des courses et nous nous battions pour la victoire."

Fabio Leimer veut aussi remercier son équipe, il sait qu’il leur doit beaucoup. "Je suis vraiment heureux d’avoir gagné ce championnat avec Racing Engineering, parce que ces gars travaillent si dur. Je dois remercier tout le monde ici parce que le sport auto est un sport d’équipe, et même si vous êtes le meilleur pilote vous ne pouvez pas gagner si l’équipe ne fonctionne pas bien. Donc merci à tout le monde dans l’équipe."

Et maintenant ? Après un titre de champion de GP2, l’étape logique suivante devrait être la Formule 1. Leimer sait que cela sera difficile, mais il veut y croire. "Nous verrons, mais j’espère que je vais pouvoir accéder à la Formule 1 : ce sera dur, c’est sûr, parce qu’il n’y a pas beaucoup de places libres, mais j’espère que je peux aller en F1. Pour moi c’est important de gagner ce championnat, pour m’aider. Maintenant nous devons travailler et attaquer pour aller en F1 : bien sûr ce serait fantastique d’être titulaire ou même troisième pilote, mais nous devons travailler dur et après nous verrons."

F2

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less