Motorsport

Lefebvre et Moreau visent un retour rapide

La paire française a hâte d’en découdre après l’accident en Allemagne

Recherche

Par www.wrc.com

24 août 2016 - 09:36
Lefebvre et Moreau visent un retour (...)

Après leur accident samedi dernier à l’ADAC Rallye Deutschland, Stéphane Lefebvre et son copilote Gabin Moreau devraient rentrer en France cette semaine pour préparer leur retour en WRC.

Dans la foulée de l’accident survenu sur Panzerplatte, au coeur de la zone militaire de Baumholder, le duo occupant la DS 3 a été hélitreuillé à l’hôpital. Le choc avait détruit l’avant de la voiture, projetant ainsi le moteur parmi d’autres débris sur la chaussée.

Moreau était le plus touché, le Français devant passer au bloc pour être opéré du pied et de sa fracture à la jambe droite, à la main gauche ainsi qu’à une vertèbre. Si Lefebvre avait pu s’extraire de la voiture, il reste à l’hôpital et rejoignait son partenaire pour remercier les nombreux signes de soutien témoignés depuis.

« Que les messages viennent de nos camarades du WRC ou des supporters, cela fait vraiment chaud au cœur », déclarait Lefebvre. « Je pense surtout au moment où je pourrai reprendre le volant d’une voiture de course, le plus tôt possible ! »

« En rallye, on ne maîtrise jamais l’environnement extérieur et cette fois la sanction a été assez lourde. Maintenant, il va falloir un peu de temps pour que nous puissions nous remettre sur pied. La seule chose qui m’énerve réellement, c’est de me dire que je ne serai peut-être pas au départ du Tour de Corse (du 29 septembre au 2 octobre)… »

Auteur du scratch sur l’un des deux premiers sprints de Panzerplatte avant la longue spéciale de 41 km où l’accident a eu lieu, le Nordiste se rappelle parfaitement de chaque instant.

« J’avais noté un virage à droite avec une corde à ‘raser’. Vu les traces laissées par les autres concurrents, j’ai coupé un peu plus mais la voiture s’est déportée sur l’extérieur et nous avons été taper une rangée de hilkensteins (des blocs de béton alignés pour maintenir les tanks sur les voies). »

« Le dernier rocher a fait pivoter la voiture pour l’expédier dans les arbres. C’est ce qui a fait le plus de dégâts. »

Moreau affirmait que ses blessures auraient pu être plus sérieuses.

« Quand on voit l’état de la voiture, je me sens plutôt chanceux. La cellule de survie et les différents équipements ont joué leur rôle, notamment grâce à des renforts qui ne sont pas obligatoires mais qui ont été placés là pour améliorer la sécurité de l’équipage. »

« Je me sens bien entouré, aussi bien par le personnel médical que par mes proches. Il va me falloir un peu de temps pour ces fractures se guérissent, mais je suis motivé pour que ça aille le plus vite possible ! »

WRC

Info Motorsport

Photos

Vidéos

expand_less